En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

04.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 9 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 9 heures 50 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 12 heures 2 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 13 heures 15 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 13 heures 43 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 15 heures 42 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 18 heures 41 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 19 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 9 heures 37 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 10 heures 17 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 12 heures 50 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 13 heures 32 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 14 heures 3 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 16 heures 50 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 18 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 19 heures 7 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 19 heures 22 min
Terminator

La science-fiction, c'est maintenant et l'ONU ferait bien de s'attaquer au problème des robots tueurs avant qu'il ne soit trop tard

Publié le 23 décembre 2016
Immoraux, non-éthiques et surtout hautement imprévisibles (et donc dangereux), les robots tueurs pourraient bien envahir nos champs de bataille. L'ONU dispose de quelques outils pour limiter leur propagation, mais ne pourra pas l'empêcher complètement.
Michel Volle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Volle est économiste français.Diplômé de l'École Polytechnique et de l'École Nationale de la Statistique et de l'Administration Économique, il est l'auteur d'un blog dédié à l'actualité économique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Immoraux, non-éthiques et surtout hautement imprévisibles (et donc dangereux), les robots tueurs pourraient bien envahir nos champs de bataille. L'ONU dispose de quelques outils pour limiter leur propagation, mais ne pourra pas l'empêcher complètement.

Atlantico : Dans le cadre d'une conférence donnée au milieu du mois de décembre à l'ONU, la question du désarmement et des "armes létales autonomes" a été abordée. Plusieurs observateurs soulignent le risque de dystopie liée à ces armes robotisées. De quoi s'agit-il précisément ? Doit-on s'attendre, à l'avenir, à des situations tout droit tirées de films de science-fiction comme Terminator ?

Michel Volle : Il s'agit de confier à des robots, et au logiciel qui les équipe, le soin de distinguer les "amis" des "ennemis", puis d'exterminer ces derniers ou du moins de les réduire à l'impuissance. 

Il n'y a rien là de fondamentalement nouveau : la formation des SS transformait des êtres humains en robots tueurs, il en est de même aujourd'hui avec la formation des soldats de Daesh. Par ailleurs, le bombardement des grandes villes pendant la Deuxième Guerre mondiale a tué des civils de façon indifférenciée. 

La nouveauté réside dans l'automatisation de l'acte de tuer, le choix de la cible étant confié à l' "intelligence artificielle" d'un logiciel. Une telle nouveauté révolte le sens moral mais elle n'est pas plus révoltante que le bombardement des grandes villes évoqué ci-dessus, ou la dissémination de mines qui, des années plus tard, tuent encore des civils. 

Comment fonctionneraient de telles machines ? A qui échoit, par exemple, le rôle de décision ? Comment pourraient-elles être en mesure de discerner un ennemi d'un allié ? Peut-on vraiment se fier à une forme d'intelligence artificielle seule, tout aussi pertinente ou efficace qu'elle soit, pour mener à bien des missions guerrières ?

Une arme pilotée à distance, comme le sont les drones tueurs, n'est pas un robot puisqu'elle n'est pas programmée pour prendre elle-même la décision de tuer. Le robot tueur est autonome. 

L'ennemi se distingue de l'ami par son apparence physique, les armes qu'il tient en main et, parfois, sa position dans l'espace géographique. Des erreurs sont possibles mais elles le sont déjà lorsque le tueur est humain (on parle alors de "tirs amis").

Les robots pourront exécuter des missions guerrières qui ne réclament pas les qualités que seule l'intelligence humaine possède : la capacité à interpréter un événement imprévisible, à évaluer des cas particuliers, à faire oeuvre de jugement. C'est le cas, par exemple, des missions de bombardement : les bombardiers de la Seconde Guerre mondiale auraient sûrement été robotisés si la technique avait été disponible.

D'un point de vue éthique, quels sont les problèmes que cela soulève ? Comment limiter au maximum l'utilisation de robots guerriers ? Qu'est-ce que l'ONU pourrait être en mesure de faire dans une telle situation ?

Toutes les armes posent un problème éthique, et ce problème se manifeste chaque fois qu'une arme nouvelle apparaît : l'arbalète, dont les traits peuvent percer les armures, a été jugée immorale en son temps; puis ce fut le cas des armes à feu, et, plus récemment, de l'arme nucléaire. 

Il est possible de contenir l'usage des armes nouvelles mais non de l'empêcher entièrement : les gaz de combat sont interdits mais Saddam Hussein et Bachar al Assad les ont quand même utilisés. Une des raisons de leur interdiction, c'est qu'ils pouvaient se retourner contre celui qui les avait utilisés et il en est de même de l'arme bactériologique. 

Les robots peuvent-ils eux aussi se retourner contre leurs maîtres humains ? C'est le thème de nombre de dystopies. Comme tout logiciel, celui d'un robot comportera des bogues, et dans certaines circonstances, son comportement sera imprévisible. Mais n'en est-il pas de même avec n'importe quelle arme ?

L'ONU doit bien sûr interdire la conception et l'utilisation des robots tueurs. Ils seront quand même conçus et utilisés, mais à moindre échelle : ainsi leurs effets seront limités, c'est tout ce que l'on peut espérer. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 19/12/2016 - 21:21
Robots tueurs
Ils ne posent aucun problème (éventuellement technique mais c'est une question de mise au point) et surtout pas moral. Dès lors qu'on accepte l'idée qu'on puisse faire la guerre (qui est un crime contre l'humanité ) peut importe qu'on tue des gens avec des robots ou des humains, que les victimes soient des militaires ou des civils. Soit on accepte la guerre et on arrête d'enculer les mouches avec des règles de bienséance (c'est à dire qu'on accepte d'éliminer le plus de monde possible jusqu'à la capitulation) soit on la refuse mais cela suppose que tout le monde la refuse, ce qui n'est pas gagné d'avance. Et sans vouloir être pessimiste, ce n'est pas gagné du tout tant les politiques aiment se faire mousser avec une petite guéguerre.
edac44
- 19/12/2016 - 10:38
Quand les robots ... suite
Ce serait bien que le fil de d'Atlantico demande les confirmations d'envoi !... Putain de machine !... donc, quand les robots auront remplacé l'être humain dans toutes les tâches de production, d'administration et de décision, ils n'auront qu'à finaliser leur hégémonie en supprimant tout ce qui est inutile !... Vous voulez un dessin ???
edac44
- 19/12/2016 - 10:32
Quand les robots copuleront entre eux, c'est l'être humain qui .
Quand les robots copuleront entre eux, c'est l'être humain qui devra avaler la pilule !... probablement pour arrêter de se reproduire. Qua