En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

05.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

06.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 20 min 39 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 21 min 9 sec
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 21 min 29 sec
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 9 heures 2 min
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 10 heures 32 min
light > Culture
The White House Plumbers
HBO prépare une série télévisée sur le scandale du Watergate
il y a 14 heures 5 min
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 15 heures 18 min
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 17 heures 31 sec
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 17 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 21 min 1 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 21 min 20 sec
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 21 min 37 sec
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 5 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 10 min
pépite vidéo > Europe
Auschwitz
Angela Merkel déclare que la mémoire des crimes nazis est "inséparable" de l'identité allemande
il y a 14 heures 34 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 15 heures 43 min
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 18 heures 40 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 19 heures 36 min
Atlanti-culture

Coup de cœur de la semaine : l'un des dix meilleurs essais de l'année 2016

Publié le 18 décembre 2016
Si vous voulez découvrir, au-delà des clichés, ce qui est vraiment en train de bouger dans la jeunesse de notre société, lisez l'ouvrage d'Alexandre Devecchio. C'est très documenté, intelligent, provocant, indépendant d'esprit et passionnant.
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si vous voulez découvrir, au-delà des clichés, ce qui est vraiment en train de bouger dans la jeunesse de notre société, lisez l'ouvrage d'Alexandre Devecchio. C'est très documenté, intelligent, provocant, indépendant d'esprit et passionnant.

LIVRE

Les nouveaux enfants du siècle. Djihadistes, identitaires, réacs, enquête sur une génération fracturée

d'Alexandre Devecchio

Ed. du Cerf

324 pages

L'AUTEUR   

Alexandre Devecchio a 30 ans. Journaliste au Bondy blog, puis sur le site Atlantico, il anime le site FigaroVox. Son livre, qui est sa première "grande" publication, s'intéresse à une jeunesse qu'il connait bien, celle des banlieues où il a vécu, celle des déclassés, des "petits blancs", praticiens de la mixité et de l'intégration. 

Comme c'est un homme qui ne pratique pas la langue de bois, il n'a pas que des amis dans le microcosme journalistique. Pour défendre une expression pluraliste et non diabolisée des idées "non politiquement correctes",  il a "cofondé", avec la journaliste Natacha Polony, le comité Orwell, dont l'un des buts est de redonner de la crédibilité au métier de journaliste.

THEME 

Ces dix dernières années ont vu monter, puis s'exprimer, dans le camp des jeunes adultes, de nouvelles radicalités. Jeunes des banlieues défavorisées issus de l'immigration, jeunes d'origine européenne isolés dans les périphéries des grandes villes, jeunes bobos et cathos prompts à engager le débat et à se mobiliser pour une société plus juste et moins libérale… tous forment la toile des futurs dirigeants du pays. Pour autant, de grandes lignes de fracture les séparent, des tentations de l'extrémisme islamique  aux réflexes nationalistes et xénophobes, la quête de valeurs et de sens a priori antinomiques (la communauté universelle de l'islam contre la revitalisation des valeurs chrétiennes). Pourtant, la mise en cause du modèle libéral et de la vacuité du présent les rassemble. 

Alexandre Devecchio leur donne la parole, dans leur radicalité autant que dans leur doute, avec la distance de celui qui observe et qui veut comprendre. Il nous propose une dissection méticuleuse de l'engagement de ces jeunes "activistes".

POINTS FORTS 

1- Une introduction claire, qui pose bien le sujet.

2- Une enquête. Extrêmement documentée, argumentée, organisée, forte d'analyses qui peuvent ne pas plaire. Mais dont on ne peut reprocher le manque de fond et de sources - extraits de livres, articles ou tribunes qui illustrent et enrichissent le propos. On y croise,  parmi les très nombreux auteurs cités, des "jeunes" : François-Xavier Bellamy (Les Déshérités), Fabrice Hadjadj (Qu'est ce qu'une famille), Mathieu Bocke-Coté (Le multiculturalisme comme religion politique); et des "moins jeunes": Boualem Sansal (2084), Eric Zémour, Michel Houellebecq, Alain Finkielkraut, Michel Onfray, Gilles Kepel, Olivier Roy et beaucoup d'autres. Ça remue !

3- Zéro langue de bois ! On donne la parole aux jeunes déracinés des cités, aux militants souverainistes, aux Veilleurs et aux Nuits debout. On parle des échecs de l'intégration et de ses conséquences, on donne la parole à ceux qui rêvent de l'Oumma, à ceux qui vivent le racisme antiblanc et se font traiter de "colons" et/ou de "Kouffar" (mécréant, non croyant). On y parle aussi  d'un antisémitisme qui n'est pas ou plus d'extrême droite, bien que le discours politique reste bloqué sur ce stéréotype.

4- Des "découvertes". Péché parmi d'autres points forts, on y apprend que la théorie du fondamentalisme islamique est née en pleine Allemagne nazie. Un peuple élu et pur, une nation (l'Oumma), un chef ou un prophète, une loi qui guide l'intégralité de la vie des hommes. La traduction en allemand n'est pas nécessaire pour se rendre compte de la filiation idéologique.

5- Une invitation à l'autocritique. Au delà de la révolte des jeunes d'origine magrébine (qui n'est pas le seul sujet du livre, mais son déclencheur), on s'interroge sur ces jeunes en quête de sens. De Marion Maréchal-Le Pen aux Veilleurs et Nuit debout, Devecchio nous invite à réfléchir au leg de 1968, au culte de la jouissance, de la liberté, et au vide métaphysique du monde libéral. Ce monde, en paraphrasant ses termes, dans lequel la tension existentielle se limite (souvent ?) à attendre la nouvelle version de l'iPhone, la future émission de téléréalité, le prochain match de foot ou à se désespérer des fluctuations de l'euro.

POINTS FAIBLES 

Ce livre a les défauts de ses qualités :

1- Dense, dense, dense, mais pas indigeste.

2- On y parle de tensions, de fractures, de révoltes, des bonnes raisons de liquider les mécréants... Alors, attention, il n'est pas incongru de prévoir un solide remontant, ou de revoir Les Choristes ou La Guerre des boutons, voire Microcosmos.

3- Le livre passe un peu à coté de la jeunesse de sensibilité de gauche. On y parle bien des "Nuits debout" et de leur sens si particulier du dialogue participatif (qui valut à Alain Fienkelkraut et quelques autres un accueil des plus inamicaux), mais on reste un peu sur sa faim sur ce sujet.

EN DEUX MOTS 

Ce livre est provocant, dans le bon sens du terme. Devecchio y parle sans complexe de territoires perdus, d'aspirations identitaires, de traditions et de clochers, de quête de sens, de famille, d'histoire de France, de religions, d'éducation, d'engagements ou de réveils. Porté par les témoignages, on navigue entre l'étonnement et la consternation, entre l'incrédulité, la déprime et l'espoir. C'est un livre, que certains diront de parti pris, mais vraiment essentiel pour comprendre les complexités de cette génération née autour des années 1990.  

Son regard sur la jeunesse d'aujourd'hui éclaire sur les conséquences de la victimisation et de la repentance, et d'un système éducatif "déraciné", géniteurs des générations Dieudonné, Zemour et Michéa (philosophe moraliste défenseur d'un socialisme "réellement" solidaire). 

Aux cotés des héritiers de mai 68, Papy Winner et Baby loosers, frontistes, Identitaires, jeunes chrétiens activistes, entristes ou nouveaux pourfendeurs de la classe politique traditionnelle, il nous propose un regard neuf sur une génération qui balance entre engagement et affrontement. 

"Là où croit le péril, croit aussi ce qui sauve", dit Hölderlin. Il se dessine un nouveau discours, fait d'enracinement dans des valeurs, religieuses ou athées, républicaines, antilibérales, mais pas antidémocratiques. Un vent de renouveau que la classe politique a peut-être déjà découvert à ses dépends ?

UNE PHRASE

Ou plutôt plusieurs extraits: 

"La sempiternelle mise en accusation d'une France "raciste et islamophobe" est… non seulement fausse, mais également irresponsable. Les discriminations systématiques dénoncées par certains représentants de la communauté musulmane et une partie de la gauche et de l'extrême gauche, qui voit dans les populations d'origine immigrée un prolétariat de substitution, n'ont jamais été étayées. Les chiffres avancés… étant régulièrement contredits par ceux du ministère de l'Intérieur". (p. 103)

"Olivier Roy n'a pas tort  d'évoquer la révolte d'une génération sans but, souvent ignorante de l'islam réel… Daesh, "un produit de notre modernité". Oui, le malaise d'une civilisation sans espérance fait que l'anéantissement de Daesh ne suffira pas à éteindre la violence de cette jeunesse". (p. 105)

- "Comme le dit Alain Finkielkraut, la Manif pour tous aura au moins montré que "la jeunesse de France n'est pas réductible à Canal+ et aux banlieues". (p. 220)

"A partir de 1968, tout héritage devient réactionnaire. Il faut tuer les pères et les maîtres, bannir l'histoire et la mémoire, conjurer le passé, en finir avec une transmission forcement bourgeoise et fascisante".(p. 284)

"En 1996, dans Le droit au sens, un ouvrage méconnu qui mérite d'être relu à la lumière d'aujourd'hui, François Bayrou avait pressenti : "… et si en analysant cette crise, nous nous trompions de verbe ? Et si la crise était une crise du verbe "être" au lieu du verbe "avoir ?" ... (p. 303)

RECOMMANDATION

En prioritéEn priorité

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

05.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

06.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires