En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

05.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

06.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

07.

Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

06.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 23 min 43 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 1 heure 5 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 16 heures 36 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 18 heures 8 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 20 heures 1 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 21 heures 44 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 4 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 1 jour 53 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont plus les pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 53 min 51 sec
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 1 heure 20 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 17 heures 38 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 19 heures 36 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 20 heures 26 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 22 heures 20 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 1 jour 34 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 18 heures
© CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Sur la première moitié de l'année 2016, ils étaient quelque 2 millions à s'être déplacés sur cette île encore figée dans le temps, soient 11,7% de plus qu'en 2015 sur la même période.
© CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Sur la première moitié de l'année 2016, ils étaient quelque 2 millions à s'être déplacés sur cette île encore figée dans le temps, soient 11,7% de plus qu'en 2015 sur la même période.
Trop de gens à la table

Face à l'afflux touristique, Cuba peine à nourrir sa population

Publié le 12 décembre 2016
Alors que Cuba s'ouvre peu à peu au monde, les touristes venus visiter l'île des Caraïbes se font de plus en plus nombreux. Trop nombreux peut-être, puisque les Cubains en sont réduits à manger du riz et des patates.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que Cuba s'ouvre peu à peu au monde, les touristes venus visiter l'île des Caraïbes se font de plus en plus nombreux. Trop nombreux peut-être, puisque les Cubains en sont réduits à manger du riz et des patates.

Cuba s'ouvre au monde, et c'est une bonne chose. On pourrait d'ailleurs penser que la manne financière que représente l'afflux touristique extérieur pourrait donner un bon coup de pouce à l'économie caribéenne. Mais pour le moment, tout cela met bien Cuba et ses habitants bien en difficulté. Pour cause, l'île n'est pas habituée à devoir nourrir autant de monde, rapporte The New York Times.

Cuba est devenue la nouvelle destination touristique à la mode. Sur la première moitié de l'année 2016, ils étaient quelque 2 millions à s'être déplacés sur cette île encore figée dans le temps, soient 11,7% de plus qu'en 2015 sur la même période. Si l'on y croise déjà un grand nombre de touristes canadiens, les Américains ne devraient pas tarder à faire leur arrivée sur l'île, alors que la réglementation sur les voyages à destination de Cuba s'est assouplie (augmentation de 76,5% sur l'année 2015), indique le site Quartz.

Pénurie de ressources

Mais quel est le problème ? Eh bien, disons que les Cubains ne font pas le poids face aux touristes, financièrement parlant. Il faut dire que la monnaie déboursée par les étrangers est plus sonnante et trébuchante (comprenez plus forte) que celle des habitants. Les entreprises de tourisme se jettent sur les produits frais et rares pour les faire goûter aux vacanciers étrangers, quitte à payer plus cher : ils sauront que l'opération sera rentable. Le grossiste Ruben Martinez, interrogé par le New York Times, peut témoigner : "La quasi-totalité de nos clients sont des paladares (des entreprises privées, ndlr). Seules ces entreprises peuvent se permettre de payer davantage pour des produits de qualité".

Car les prix ont augmenté. Inévitablement, cette disproportion entre l'offre et la demande a donné lieu à une forte inflation qui a poussé les Cubains à se rabattre sur les produits les plus basiques. Exit les tomates, les oignons et les poivrons, et bonjour les féculents tels que le riz, les haricots et les patates douces. "L'industrie privée du tourisme entre en compétition directe avec l'approvisionnement de la population en nourriture", explique Richard Feinberg de l'Université de Californie de San Diego au New York Times. Résulat : "Nous ne devons plus nourrir 11 millions, mais 14 millions de personnes dorénavant", constate l'économiste cubain Alejandro Triana.

Droit dans le mur ?

Alors que faire pour faire pour à la fois continuer à accueillir les touristes et leurs billets tout en contentant la population locale ? Un recours massif à l'import semble inévitable. Une grande partie des terres cultivables sont déjà dédiées aux cultures du tabac et du sucre qui comptent pour un tiers des exportations, et le gouvernement se montre encore assez contraignant envers les entreprises privées qui voudraient monter une exploitation agricole sur le sol cubain. En parallèle, de nombreux "restaurants à touristes" ont fleuri dans le pays suite aux réformes libérales de 2011 menées par le gouvernement. On compte aujourd'hui plus de 1 600 restaurants, contre une centaine avant les réformes.

En tout cas, les vagues de touristes qui déferlent sur Cuba s'abattent avec plus ou moins de douceur. Rafraichissantes, mais quelque peu violentes pour une économie encore fragile.  Gaviota, l'entreprise de tourisme possédée par l'État, compte construire encore 50 000 chambres d'hôtel d'ici 2020 en plus des 70 000 déjà existantes. Un appât du gain auquel la société Airbnb a également succombé : plus de 4 000 locations à Cuba sont proposées sur le site. 

Reste à savoir si les Cubains censés les accueillir ne seront pas morts de faim entre temps.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
adroitetoutemaintenant
- 13/12/2016 - 07:27
Pensez-y si vous mangez un steak à Cuba
Le steak vient d’un animal qui a été volé par les fonctionnaires cubains à un paysan pour nourrir les touristes. Les nouveaux riches de Cuba et la nouvelle mafia seront les tortionnaires d’aujourd’hui.
Bon appétit !
vangog
- 13/12/2016 - 01:15
" Socialismo o Muerte"...
Ah ben là, les cubains vont avoir " " Socialismo y Muerte"...
Liberte5
- 12/12/2016 - 19:27
Voilà un résultat concret pour une économie administrée....
depuis plus de 50 ans par des communistes. Voilà ce que nous proposent J.L. Mélenchon, et d'autres socialistes si ils venaient à être élus.