En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 3 heures 53 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 4 heures 28 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 4 heures 57 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 8 heures 7 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 10 heures 6 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 12 heures 31 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 12 heures 57 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 4 heures 10 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 4 heures 39 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 6 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 7 heures 57 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 9 heures 47 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 13 heures 18 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

La hausse des inégalités, enfant du libre-échangisme

Publié le 10 décembre 2016
Jour après jour, le monde s'installe dans une société totalitaire de moins en moins démocratique et le champ de nos libertés individuelles se rétrécit sérieusement. Exemples à l'appui, le Comité Orwell a choisi de dénoncer les dérives de nos sociétés. Parce qu'il y a peu de chances qu'un candidat à la présidentielle de 2017 se saisisse de ces sujets, alors qu'ils sont les seuls qui vaillent, les seuls qui déterminent la capacité à agir - ou la totale impuissance - du futur Président. Extrait de "Bienvenue dans le pire des mondes", de Natacha Polony et le comité Cornwell, aux éditions Plon 1/2
Natacha Polony est directrice de la rédaction de Marianne et essayiste. Elle a publié Ce pays qu’on abat. Chroniques 2009-2014 (Plon) et Changer la vie (éditions de L'Observatoire, 2017).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Natacha Polony
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Natacha Polony est directrice de la rédaction de Marianne et essayiste. Elle a publié Ce pays qu’on abat. Chroniques 2009-2014 (Plon) et Changer la vie (éditions de L'Observatoire, 2017).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jour après jour, le monde s'installe dans une société totalitaire de moins en moins démocratique et le champ de nos libertés individuelles se rétrécit sérieusement. Exemples à l'appui, le Comité Orwell a choisi de dénoncer les dérives de nos sociétés. Parce qu'il y a peu de chances qu'un candidat à la présidentielle de 2017 se saisisse de ces sujets, alors qu'ils sont les seuls qui vaillent, les seuls qui déterminent la capacité à agir - ou la totale impuissance - du futur Président. Extrait de "Bienvenue dans le pire des mondes", de Natacha Polony et le comité Cornwell, aux éditions Plon 1/2

Ce nouvel étage de la libéralisation du commerce est en phase de négociation au moment même où la contre-révolution libérale des années 70-80 qui l'a portée connaît à son tour un certain reflux après quarante ans d'hégémonie sur la politique économique mondiale. Outre la multiplication des crises financières et la hausse des inégalités, le néolibéralisme confronté à la déflation doit assumer en son coeur, les États-Unis, le recul de la productivité, signe manifeste de son essoufflement.

Une récente étude du FMI a enfoncé le clou. Intitulée « Néolibéralisme : survendu ? », elle confirme le revirement académique entamé durant les années 2000, plus sensible de l'autre côté de l'Atlantique qu'en Europe. Piquant, quand on sait que le FMI fut le fer de lance de la politique néolibérale, inspirée par les économistes monétaristes, avec à leur tête Milton Friedman et le fameux « consensus de Washington ». Symbolique cette fois, puisque l'une des principales règles sur laquelle se fonde son corpus théorique, le revenu permanent, est « fausse », comme le dénonçait récemment un éditorialiste de Bloomberg (1).

De ce côté-ci de l'Atlantique c'est peu ou prou comme si de rien n'était. En France, la presse a ignoré superbement les travaux de Branko Milanovic´. Le Monde par exemple n'a consacré que très récemment une interview à cet ancien chef économiste de la Banque mondiale, suite à son passage aux rencontres économiques d'Aix-en-Provence. Son dernier livre (2) qui consacre dix ans de travaux a pourtant jeté un pavé dans la marre en montrant comment trente ans de libre-échange ont bouleversé les inégalités de revenus dans le monde et ont fragilisé les classes populaires des démocraties occidentales. Son graphique dit « de l'éléphant », publié en 2014, consacré graphique de l'année par Paul Krugman, permet d'un seul coup d'oeil de contempler les ravages de la mondialisation pour les classes populaires des pays de l'OCDE. Dans une interview accordée à Marianne en 2014, il expliquait : « Le processus de mondialisation des échanges, tel qu'on le connaît aujourd'hui, a pu pleinement se mettre en oeuvre après la chute du mur de Berlin. Cela, d'une part, a assuré l'émergence d'un monde capitaliste sur l'ensemble du globe, et, d'autre part, l'entrée de la Chine dans l'OMC, devenue l'atelier du monde. Si l'on prend la planète comme un tout, cela s'est traduit par une forte hausse du revenu pour un grand nombre de travailleurs principalement situés dans des pays comme la Chine. Mes travaux montrent que entre 1988 et 2008 les revenus nets de cette "nouvelle classe moyenne mondiale", composée de centaines de millions de travailleurs, ont fortement progressé, de près de 80% en termes réels. Idem pour une super élite, le fameux “top 1%”, les 1% les plus riches de la planète, qu'on trouve dans les pays émergents comme dans les pays de l'OCDE. En revanche, deux autres types de population ont souffert. Il y a évidemment les laissés-pour-compte de la mondialisation, les très pauvres dans les pays très pauvres. Mais, ce qui est inattendu, c'est que les perdants sont aussi les populations qui disposaient d'un revenu qui les plaçait auparavant entre les très riches et cette nouvelle classe moyenne mondiale, c'est‑à-dire la population des classes moyennes et populaires des pays de l'OCDE. » Comment ne pas voir dans cette paupérisation des classes populaires et moyennes des pays occidentaux l'origine des tensions dans les démocraties occidentales, comme le montre le vote pro-Brexit ? Ou encore la montée du populisme. Aux États-Unis, où les travailleurs qui ont vu leur part de revenu passer de 32% en 1979 à 21% aujourd'hui, ont massivement voté pour Donald Trump aux primaires du Parti républicain.

La probable présence de Marine Le Pen au second tour de mai 2017 en France montre aussi combien les fractures françaises sont elles aussi profondes. Cette France périphérique, où se concentre 60% de la population selon Christophe Guilluy (3), est bien celle qui se trouve loin des centres urbains pleinement intégrés et gagnants de la mondialisation. Pour Milanovic´ encore : « L'alliance de fait entre les "gagnants" – les élites des pays riches et les classes moyennes des pays émergents – les place en situation de rupture avec les classes populaires au sein de leur propre pays. Si vous y ajoutez l'accumulation d'un patrimoine gigantesque pour le top 1 %, et ses stratégies de séparatisme social, cette divergence d'intérêts vis‑à-vis de l'ouverture économique, l'autre nom de la mondialisation, est à mon sens un grand danger pour les démocraties. Il peut se résumer au concept des deux P : populisme et ploutocratie. »

1. Noah Smith, dans Bloomberg.com/du 26 juillet 2016.

2. Global Inequality : A New Approach for the Age of Globalization, Harvard University Press, 2016.

3. La France périphérique. Comment on a sacrifié les classes populaires, Flammarion, 2014.

Extrait de "Bienvenue dans le pire des mondes - Le triomphe du soft totalitarisme", de Natacha Polony et le comité Cornwell, publié aux éditions Plon, novembre 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier K.
- 11/12/2016 - 00:28
@MarcBloch
Le concept d'Egalité dans le triptyque républicain se rapporte à l'égalité dans le traitement fait par la république, pas l'égalité entre les hommes: égalité du citoyen, pas de l'homme! C'est incroyable de devoir rappeler cela. Le gros problème de nos jour, c'est qu'on pousse pour le concept diamétralement opposé: inégalité des citoyens aux yeux de la république, mais... égalité des hommes => traitement différent suivant sa fortune lorsqu'on est face à la justice, courses perpétuelle aux privilèges, etc... mais on impose des lois pour uniformiser nos comportements humains, on ne tolère pas qu'une personne puisse être différente plus intelligente, plus bête plus beau plus laid, plus homo, plus hétéro, et on passe notre tend à légiférer sur l'humain et pas sur le citoyen! Quelle calamité, les cons ont le pouvoir!
MarcBloch
- 10/12/2016 - 21:40
A propos des inégalités
«Les hommes n’étant pas dotés des mêmes capacités, s’ils sont libres ils ne seront pas égaux, et s’ils sont égaux c’est qu’ils ne sont pas libres »
------------Alexandre Soljenitsyne
Citoyen Ordinaire
- 10/12/2016 - 20:07
Courageux article
Enfin un peu de critique de la mondialisation qui amène tant de misère dont si peu de personne ne parle.
Quand à l'enrichissement des classes populaire des pays pauvres...c'est un peu exagéré....Les travailleurs chinois travaillent pour juste avoir un toit minuscule et de quoi manger...