En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
 Contraint de vendre en 2014, Nokia était pourtant le numéro un en 2007 à la sortie de l'iPhone, et Microsoft est à présent contraint de jeter l'éponge en revendant pour une bouchée de pain à des anciens de la boîte ce qu'ils payé 7,2 milliards de dollars
Le come-back
Que faut-il attendre du retour de Nokia sur le marché des smartphones ?
Publié le 06 décembre 2016
Après des années de traversée du désert, Nokia va lancer un nouveau smartphone au Mobile World Congress de Barcelone en février 2017. Pour la marque de téléphonie souvent perçue comme dépassée, revenir dans un marché monopolisé par les géants Apple et Samsung risque d'être compliqué.
Gilles Dounès a été directeur de la rédaction du site MacPlus.net  jusqu’en mars 2015. Il intervient à présent régulièrement sur iWeek, l'émission consacrée à l’écosystème Apple sur OUATCH.tv, la chaîne TV dédiée à la High-Tech et aux loisirs.Il est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Dounès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Dounès a été directeur de la rédaction du site MacPlus.net  jusqu’en mars 2015. Il intervient à présent régulièrement sur iWeek, l'émission consacrée à l’écosystème Apple sur OUATCH.tv, la chaîne TV dédiée à la High-Tech et aux loisirs.Il est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après des années de traversée du désert, Nokia va lancer un nouveau smartphone au Mobile World Congress de Barcelone en février 2017. Pour la marque de téléphonie souvent perçue comme dépassée, revenir dans un marché monopolisé par les géants Apple et Samsung risque d'être compliqué.

Atlantico : C’est officiel, Nokia va revenir en 2017 dans le monde du smartphone. Les premiers modèles vont être dévoilés au Mobile World Congress de Barcelone en février. Pensez-vous qu’il est possible,au vu de la concurrence et du marché, que le retour de la marque soit un succès ?

Gilles Dounès : C'est très difficile de jouer les Oracle, en particulier sur les marchés numériques qui voient surgir un mastodonte tous les 5 ou 10 ans en moyenne, et où chaque secteur bouleversé par l'irruption du numérique en entraîne trois ou quatre à sa suite, comme un jeu de quilles. Ce qui se passe, c'est que des anciens de Nokia ont racheté à Microsoft l'activité mobiles et tablettes que l'ex-Ogre de Redmond avait achetée au Finlandais en 2014. Contraint de vendre en 2014, Nokia était pourtant le numéro un en 2007 à la sortie de l'iPhone, et Microsoft est à présent contraint de jeter l'éponge en revendant pour une bouchée de pain (720 millions de dollars) à des anciens de la boîte ce qu'ils avaient payé 7,2 milliards de dollars. C'est dire si les choses vont vite !

Il s'agit pour la nouvelle marque baptisée HMD Global de concevoir et de faire fabriquer par FIH Mobile, une filiale du taïwanais Foxconn (l'assembleur bien connu de l'iPhone), une poignée de modèles, au moins dans un premier temps. Reste à savoir si les 500 millions de dollars que les Finlandais ont annoncés vouloir consacrer au développement et au marketing seront suffisants pour percer au printemps, sur un marché où l'iPhone a siphonné sur le trimestre d'été, traditionnellement creux, pas moins de 90 % des revenus du secteur, et compte tenu des redevances qu'ils devront verser à la maison-mère pour l'utilisation de la marque.

A sa grande époque au début des années 2000, Nokia était connu pour vendre des téléphones portables robustes. Y a-t-il aujourd'hui un créneau sur ce terrain, alors que les défaillances matérielles de la concurrence se sont enchaînées ces derniers mois (et notamment avec le dernier modèle Galaxy Note 7 de Samsung) ? Que peut-il apporter de plus au marché déjà existant des smartphones ?

Il va falloir attendre Barcelone pour savoir exactement de quoi il en retourne, mais il semblerait que HMD Global travaille à la fois sur les modèles de Smartphones et de téléphone basique, et même des tablettes. Reste à savoir à quelles mains les Finlandais les destinent : tout le monde joue des coudes pour disputer à Apple les marchés les plus rentables, en particulier les fabricants chinois qui bénéficient de protectionisme discret mais efficace sur leur marché intérieur, sans même parler de Samsung. Malgré ses déboires vraisemblablement dus à un excès de précipitation sur un composant plus sophistiqué (la charge rapide), il ne faut pas enterrer le coréen qui continue de bénéficier d'une image de marque positive et qui a également pour lui de pouvoir puiser sans réserve dans un catalogue de composants quasi inépuisables.

Peut-être y a-t-il une carte à jouer sur le terrain de la rusticité, de la solidité alors que la tendance à la miniaturisation fait que les Smartphones sont de moins en moins aisément réparables ? Toute la difficulté sera de trouver un créneau suffisamment confortable pour vivre, sans pour autant attirer l'attention des géants du secteur, d'autant que les dragons asiatiques ont montré qu'ils savaient s'adapter avec fulgurance.

De quoi concrètement Nokia aurait-il besoin pour un retour réussi ? (composants, software…)

Concrètement ? D'une bonne idée ! Plus sérieusement, tout dépend de leurs ambitions. Mais l'expérience montre que lorsqu'un créneau se développe suffisamment pour devenir un nouveau segment de marché, tout le monde se précipite pour en prendre sa part comme cela a pu être le cas pour les "actions cam".

Mais si on veut prendre l'exemple d'Apple, qu'il s'agisse du Macintosh en 1984, de l'iPod en 2001, de l'iPhone en 2007 de l'iPad en 2010 – et même de l'Apple Watch en 2014 – il y a chaque fois une alchimie un peu à part entre composants particuliers, le logiciel et l'interface utilisateur.

Pensez-vous que l’image de Nokia a besoin d’être dépoussiérée auprès du grand public et des professionnels ? Si oui, comment le faire ? Sinon, pourquoi ?

C'est vraiment là où le bât blesse, et où les anciens d'une entreprise peuvent se méprendre sur l'attractivité de la marque. Il est possible que les nouveaux trentenaires succombent à la nostalgie des téléphones à clavier mécanique qui ont accompagné leurs premiers échanges et leurs premiers émois. Mais il est également possible que la marque Nokia ne soit pas encore suffisamment ancienne pour redevenir culte, et reste pour l’heure dans la catégorie des vieilleries, voire des bizarreries de l'adolescence.

C'est ce type d'erreur que les dirigeants de Sony avaient pu commettre au début de ce siècle, persuadés que la marque walkman ou la possession d'une demi Major du disque les mettaient à l'abri de toute mauvaise surprise au chapitre de la musique numérique, confiance qui les avait faits passer à côté de l'émergence de la menace potentielle de l'iPad, puis de l'iPhone.

Mais le retour en vogue rapide du Polaroïd, il est vrai sur la vague de la "re-matérialisation", peut également être lu comme contre-exemple. Encore une fois, les choses vont très vite et c'est le marché seul qui décidera.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
05.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
06.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
07.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 06/12/2016 - 20:25
Nokia/Microsoft
Il est difficile de faire naître un nouveau standard quand l'essentiel du marché est occupé par Androïd. Même IOS est descendu à 11.5% de parts de marché alors qu'il était à 22% en 2012.
Pourtant à l'usage (j'ai un Android pour le travail) Android est une sacrée merde. Mais ils nous refont le coup de Microsoft sur les PC: quand on équipe 80% du marché on a plus tendance à attirer les fabricants. Enfin c'est comme en politique, si les meilleurs étaient élus ça se saurait.
Deneziere
- 06/12/2016 - 09:49
La différence, c'est le logiciel
S'ils se contentent de pondre la nième machine Android, alors rien ne les différenciera des autres et ils iront dans le mur. S'ils développent leur propre OS, ils vont se ruiner sans y arriver. Ils pourraient reprendre à leur compte des logiciels plus ou moins libre, Ubuntu ou FirefoxOS, voire licencier WebOS à LG. Je suis curieux de voir ça.