En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

07.

L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 14 heures 8 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 14 heures 55 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 16 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 17 heures 40 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 18 heures 56 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 20 heures 17 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 21 heures 1 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 22 heures 28 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 23 heures 3 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 23 heures 23 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 14 heures 36 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 15 heures 11 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 16 heures 50 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 17 heures 48 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 19 heures 39 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 20 heures 41 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 22 heures 13 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 22 heures 43 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 23 heures 11 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 13 heures
© Reuters
© Reuters
Avortement

Et maintenant voilà le droit de ne pas être culpabilisé ? Le Conseil d'Etat censure une vidéo d'enfants atteints du syndrome de Down ET heureux

Publié le 05 décembre 2016
Cette censure du Conseil d'Etat, en date du 10 novembre, témoigne de la pression qui s'exerce sur la liberté d'expression en France dès lors qu'elle déplaît au politiquement correct.
Béatrice Stella est cofondatrice et initiatrice de l’association Paroles de Catholiques.Elle est également cofondatrice de l’Union des Familles en Europe et ancienne présidente de l’association.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Stella
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Stella est cofondatrice et initiatrice de l’association Paroles de Catholiques.Elle est également cofondatrice de l’Union des Familles en Europe et ancienne présidente de l’association.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette censure du Conseil d'Etat, en date du 10 novembre, témoigne de la pression qui s'exerce sur la liberté d'expression en France dès lors qu'elle déplaît au politiquement correct.

Deux actualités récentes soulèvent la question du déni de liberté d’expression. Toutes les deux traitent du droit à l’IVG. Ce n’est pas un hasard. Derrière ces sujets, se cache difficilement un changement de morale, un totalitarisme de la pensée du Nouveau Camp du Bien.

Une société totalitaire. Un combat pour s’en libérer : c’est l’acte de naissance de la "liberté d’expression". C’est ainsi que l’évoquait Voltaire : “Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire”.  Nous devrions être vigilants, le totalitarisme s’invite en France.

Première actualité : le Conseil d’Etat vient de rendre son verdict. Il approuve la censure exercée par le CSA  sur le clip "Chère future maman". En 2014, les chaines de télévision TF1, M6, Canal+ et D8 avaient diffusé ce clip qui montrait des personnes trisomiques témoignant qu’elles sont aptes à être heureuses et à rendre heureux leur entourage. Il faut savoir qu’en France, 94 % de ceux qui sont diagnostiqués porteurs de trisomie in utero, en France, sont avortés. Les arguments qui, nous dit-on, justifient cette censure sont les suivants :

- il est inapproprié de parler de cela, car cela peut générer chez certaines personnes un manque d’adhésion au message véhiculé;

- l’expression de personnes trisomiques devrait se faire dans le cadre d’émissions spécifiques et de façon "encadrée";

- le message n’est pas d’intérêt général.

Bien sûr, tout un chacun peut facilement trouver un argument contraire en face de ces pauvres raisons : plein de messages véhiculés par la télévision contredisent quotidiennement bien des sensibilités, ce n’est pas nouveau, quelle censure acceptable pourrait-on appliquer pour aller contre ça ? Et puis pourquoi une personne trisomique devrait ne s’exprimer que dans le cadre d’émissions spécifiques ? Pourquoi pas aussi les footballeurs, les reines de beauté, les politiciens ou les roux pendant qu’on y est ? Quant à l’intérêt général, on sait bien que ce n’est pas ce qui caractérise l’intégralité exhaustive des diffusions cathodiques...

Deuxième actualité : le vote en première lecture à l’Assemblée nationale de la proposition de loi visant à pénaliser les sites internet de "désinformation" sur l’IVG. "Ces sites n’ont pas droit à la liberté d’expression, car la liberté d’expression ne peut se confondre avec la manipulation des esprits", explique la ministre Laurence Rossignol.

Là aussi, on aurait tendance à se dire : revoyez un peu vos arguments, ils sont trop faciles à contrer. Quand on nous dit qu’en mangeant 5 fruits ou légumes par jour, on sera en pleine forme, c’est pas de la manipulation ça ? Parce que le message n’est pas complet, s’il l’était, on nous dirait qu’il faut manger aussi plein d’autres choses qui nous apportent d’autres vitamines ou nutriments indispensables – mais attention, pas d’excès ! – qu’il  faut aussi faire du sport, et puis il ne faut pas fumer, et aussi regarder où on marche au cas où on glisserait sur une peau de banane … Bref, tout message télévisuel de ce type est forcément elliptique et peut être qualifié de manipulateur. Trop simpliste.

En réalité, ce qu’on voulait nous dire, c’est qu’en parlant de syndrome post-avortement, les sites en question cherchent à tromper les femmes, parce qu’il paraît que ça n’existe pas. Quantité d’autorités médicales mondialement reconnues ont fait des observations et études sur le sujet, mais apparemment ça ne compte pas. Ces braves gens travaillent sur quelque chose qui n’existe pas, que voulez-vous qu’on vous dise ? Des idiots sans doute. Qui manipule l’autre ? C’est le serpent qui se mord la queue.

Liberté d’expression, c’est une espèce de formule qui ne veut plus rien dire. On la brandit quand ça nous arrange, et on la piétine quand ça nous arrange.

Le fond de l’histoire, c’est la morale qu’on a envie d’imposer.

Ce qu’on reproche à l’un ou l’autre des deux sujets de l’actualité, c’est de vouloir discuter d’un tabou qui pèse lourdement sur la société française, celui de l’IVG. On a bien vu que c’était un épouvantail agité sans état d’âme par les politiques pour dire : attention les réactionnaires sont de retour, parfois sous la forme d’un crypto-réactionnaire, méfiez-vous !

Pourquoi est-ce que c’est un tabou ? Parce qu’on aimerait bien que l’IVG soit aussi simple à faire qu’une réduction mammaire (oh pardon, en fait, mauvais exemple, pour une réduction mammaire, on doit observer un délai de réflexion, ce qui n’est plus le cas de l’IVG)…

Le petit film des personnes trisomiques, s’il ne s’était pas intitulé "Chère future maman", aurait peut-être été toléré, nous dit-on, si par exemple il s’était intitulé "Chers futurs parents" car là, on aurait eu la stigmatisation de la femme en moins dans le problème qu’il pose. Allons, honnêtement, il faut dire que cela n’aurait pas suffi pour plein de gens. L’important est que l’IVG ne puisse jamais être considéré comme un choix négatif de quelque façon que ce soit. C’est ça, la position du Nouveau Camp du Bien. Et elle sera assénée de gré ou de force, sans laisser à celui qui ne la partage pas la moindre possibilité de n’émettre ne serait-ce qu’une réserve. Cet acharnement à museler toute nuance révèle en fait une grosse faiblesse : si les choses étaient à ce point évidentes sur cette question, laisser parler librement ne devrait pas faire bouger beaucoup les lignes. Pourquoi ne veut-on pas prendre le risque d’une contradiction, si minime soit-elle ? Parce qu’on a peur qu’une petite brèche fasse écrouler le mur entier. Un aveu de faiblesse, voilà ce que cela indique.

Cela indique aussi une vision particulière du public. Le public est, par définition, dans cette hypothèse, une personne stupide, incapable de raisonnement, facilement impressionnable. Quelqu’un qui doit recevoir des messages simplistes pour ne pas trop l’embrouiller. Un aveu de mépris du public, voilà aussi ce que cela indique. Et la perspective d’une télé ne diffusant plus que Oui-Oui, pour être sûre de ne pas aller trop loin dans le conditionnement du public.

Pourquoi en arriver là ? Pourquoi la France, qui fait la morale au monde entier sur les "droits de l’homme", veut-elle à tout prix censurer le débat ? Elle se tire une balle dans le pied en avouant qu’elle en a peur. Le Washington Post s’en émeut, et même jusqu’au Wall Street Journal. Il faut dire aussi, que sous la même gouvernance, on arrive à obtenir de museler avec la dernière énergie les sites internet sur l’avortement, mais pas ceux qui diffusent la propagande terroriste, cherchez l’erreur…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

07.

L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Septentrionale
- 06/12/2016 - 11:25
L'être humain sous contrôle du socialisme
Le national socialisme et l'international socialisme ont fondé leur idéologie sur l'eugénisme. L'Homme Nouveau sous emprise ne peut que sortir du Camp du Bien et du Beau auto-proclamé universel. J'ai vécu fin des années 80 début 90 en Ecosse. Sur la BBC il y avait une émission régulière et il me semble quotidienne sur le quotidien, sans tabou, de la vie des handicapés. Les Britanniques n'ont jamais eu une approche socialiste de l'être humain. Cela m'avait fait découvrir , à mon grand étonnement, que mon ouverture d'esprit français "humaniste" avait été entretenue, par omission, par le non-dit, dans une carence intellectuelle envers toutes les dimensions humaines.
Anouman
- 05/12/2016 - 20:43
Liberté d'expression
Il y a des problèmes largement plus importants en matière de liberté d'expression qu'un documentaire qui n'intéresse pas grand monde. Mais c'est vrai qu'on devrait pouvoir passer ce genre de sujet sans que le conseil d'état d'en mêle.
Mais l'IVG n'est ni un choix positif ni un choix négatif, c'est un choix et il ne concerne que les intéressées.
zouk
- 05/12/2016 - 12:45
Interdiction d'un documentaire montrant des enfants trisomiques
De plus, ce documentaire les montre heureux! Grâce à l'amour de leurs parents, quel scandale! Nos esprits sont vraiment dévoyés et le Conseil Constitutionnel de sévir! La dictature de Mai 68: jouissez librement, en pleine irresponsabilité.... quelle débâcle nous attend!