En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

06.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

07.

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 2 heures 20 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 3 heures 58 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 6 heures 51 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 7 heures 59 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 9 heures 12 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 9 heures 39 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 10 heures 54 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 11 heures 2 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 2 heures 59 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 8 heures 17 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 8 heures 49 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 9 heures 31 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 10 heures 38 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 11 heures 2 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 11 heures 28 min
© Reuters
Personne ne remplacera jamais l'ancien maire de Montpellier dans le coeur du Languedoc-Roussillon.
© Reuters
Personne ne remplacera jamais l'ancien maire de Montpellier dans le coeur du Languedoc-Roussillon.
Père spirituel

Languedoc-Roussillon : on regretterait presque Georges Frêche !

Publié le 16 février 2012
Personne ne remplacera jamais l'ancien maire de Montpellier dans le coeur du Languedoc-Roussillon. Il n'y a qu'après sa mort que Christian Bourquin, autre notable socialiste local, a pu lui succéder. Et puisque les coutumes locales ont la peau tenace, l'actuel sénateur collectionne en toute discrétion les casseroles judiciaires et politiques...
Matthieu Creux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Matthieu Creux est blogueur politique sur Le Mal Pensant.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Personne ne remplacera jamais l'ancien maire de Montpellier dans le coeur du Languedoc-Roussillon. Il n'y a qu'après sa mort que Christian Bourquin, autre notable socialiste local, a pu lui succéder. Et puisque les coutumes locales ont la peau tenace, l'actuel sénateur collectionne en toute discrétion les casseroles judiciaires et politiques...

Formé aux affaires politiques avec l'accent méridional de Georges Frêche qui l'a pris sous son aile alors que ce dernier était maire de Montpellier, Christian Bourquin a gravit étape par étape tous les échelons du parfait élu local. Dans l'ordre : président d'un office HLM, Premier secrétaire de la Fédération départementale du Parti socialiste, conseiller général des Pyrénées-Orientales, maire de Millas, député socialiste grâce à la dissolution villepinienne de 1997, président du Conseil général, vice-président du Conseil régional du Languedoc-Roussillon puis, enfin, président du Conseil Régional et sénateur.

Dès 2001, des doutes apparaissent dans la bonne foi de ses comptes de campagne lors d'une élection cantonale. En effet, en 2010, le Président socialiste du Conseil général des Pyrénées-Orientales est condamné à trois mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende pour minoration de comptes de campagne et complicité de faux.

En 2008, Christian Bourquin est mis en examen pour favoritisme dans le cadre d'un marché public au profit de l'agence de communication du département. Début janvier 2012, la justice rendra son verdict : deux mois de prison avec sursis pour ces "faits graves".

Évidemment, pour Maitre Nicolau, l'avocat de Christian Bourquin, la justice a été instrumentalisée dans ce dossier pour détruire la carrière de son client. Bien sûr. Où est-ce qu'on signe la pétition pour s'indigner d'un acharnement pareil ?

Dernièrement, deux polémiques ont encore vu le jour. La presse locale s'interroge sur les moyens que la Région qu'il dirige a mis à sa disposition pour gérer ses affaires personnelles et politiques, en jeu l'utilité pour le Conseil régional de louer un bureau de 100 m2 dans les locaux du conseil général des Pyrénées Orientales (qu'il dirigeait avant de présider la région). Pour loger des collaborateurs personnels du sénateur Christian Bourquin qui n'a aucune permanence parlementaire ? Une enquête de "Montpellier Journal" laisse en tout cas entendre cela, ajoutant même que des salariés de la région seraient aussi utilisés à des fins politiques et partisanes et non pour répondre uniquement à des besoins d'intérêt général.

Enfin, polémique de plus petite portée, l'élu a encore récemment fait parler de lui car des journalistes de Midi Libre ont repéré un dispositif ingénieux sur la plaque d'immatriculation de sa voiture. Une des lettres était maquillée à l'avant comme à l'arrière. Il manquait l'intérieur de la lettre B, technique couramment utilisée pour brouiller l'image que les radars routiers prennent de la plaque de la voiture en excès de vitesse. "Plutôt étrange pour un véhicule parfaitement entretenu" s'étonne Mathieu Lagouanère, le journaliste curieux de sa découverte. Réponse de l'élu : merci d'avoir prévenu, c'est probablement la faute du lavomatic…

Le Parti socialiste avait exclu Christian Bourquin lorsqu'il s'était rangé en 2010 sur la liste de gauche dissidente alors emmenée par Georges Frêche. Heureusement, en octobre 2011, le Parti socialiste ne pouvant pas se passer d'un tel talent, l'a réintégré dans ses rangs. Du grand art !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
FIGAROCB
- 16/02/2012 - 18:50
Ah elle est belle l'éthique socialisrte !
aucun respect des citoyens, cherchant toujours les moyens les plus limites légalement pour se faire de l'argent ou pour échapper à la loi ! Voila le modèle de vertu de beaucoup d'élus socialistes : faîtes ce que je dis, mais pas ce que je fais ! C'est leurs devises!
la fouine
- 16/02/2012 - 13:41
magouilles et compagnie
ce n'est pas beau pour un parti politique par la voix de Mr HOLLANDE
qui désire ( si il est élu) une république irréprochable.
Il ferait bien d'aller jeter un coup d'oeil dans le midi et de tancer
vertement ceux qui se permettent magouilles et compagnie
Rhytton
- 16/02/2012 - 11:13
Loin de Paris, loin de l' « Ethique »
Le Sud! Guerini, Bourquin: meme combat! Distinguons le socialisme parisien (jacobiniste, centralisateur, deconnecte des realites) de ceux des provinces, souvent syndicaliste (Jaures), decentralisateur (Defferre) voire populiste (Freche). Dans le Sud, tous les partis sont soumis aux memes tentations. Car la Politique vue du Sud n'est pas l'apanage exclusif du PS: la fraude a la chaussette en 2008 a Perpignan nous le rappelle! Le sud, ce sont des histoires autour de Defferre, Boulin, Piat... Les federations des differents partis y sont puissantes (surtout l'UMP et le PS dans l'Herault et les Bouches-du-Rhone, mais le sud en general) et la reintegration de Bourquin prouve que le PS national a besoin de relais influents dans les federations departementales qui pesent par leur nombre d'adherents. Jadis, les intellectuels du Sud dictaient aux Rois de France la direction a suivre pour la Petite Fille de l'Eglise. Aujourd'hui encore, ce meme Sud tente encore d'influer sur le destin de la France, mais doit s'adapter aux normes du politiquement correct de la Mondialisation. Un mal pour un bien qui ne se fera pas sans mal. Mais les socialistes ne feront pas le premier pas, c'est regrettable!