En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 23 min 31 sec
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 2 heures 39 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 3 heures 10 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 3 heures 45 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 17 heures 18 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 18 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 47 min 27 sec
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 1 heure 28 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 16 heures 59 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 17 heures 33 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 18 heures 30 min
© Reuters-Pawel Kopczynski
© Reuters-Pawel Kopczynski
Tous fichés, vraiment ?

Effacer toute trace de votre existence sur Internet n’a jamais été aussi facile : mode d’emploi

Publié le 02 décembre 2016
Alors que la question de l'empreinte numérique se fait de plus en plus importante avec l'essor continu d'Internet et des réseaux sociaux, l'application Deseat.me propose de faciliter grandement la fermeture de vos différents comptes si vous le désirez.
Frédéric Mouffle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur général associé du groupe ASK’M / KER-MEUR. Expert en cyber sécurité. Conférencier sur les menaces émergentes, spécialisé dans la sensibilisation auprès des entreprises.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la question de l'empreinte numérique se fait de plus en plus importante avec l'essor continu d'Internet et des réseaux sociaux, l'application Deseat.me propose de faciliter grandement la fermeture de vos différents comptes si vous le désirez.

Atlantico : L'application Deseat.me, créée par les Suédois Wille Dahlbo et Linus Unneback, propose aux internautes de supprimer très facilement leurs comptes créés à partir d'une adresse Gmail. Sur la base de cette initiative, peut-on enfin commencer à croire qu'il est possible de maîtriser son emprunte numérique ?

Frédéric Mouffle : Premièrement, l'application Deseat.me permet de savoir quels sont les comptes que l'on possède et qui sont associés à une boîte mail, que ce soient les comptes d'e-commerce, de forums, de réseaux sociaux… Tous les sites nécessitant une inscription avec une adresse mail et un mot de passe.

Deuxièmement, cette action simplifie grandement l'action des internautes pour faire le tri dans leurs boîtes mails. Elle permet de rechercher tous les liens vers des spams, inscriptions aux diverses newsletters et autres courriels non désirés sans que l'on sache depuis quelle adresse on a créé ces comptes. La gestion et le tri deviennent plus facile.

En d'autres termes, cette application permet de maîtriser le rayonnement de son profil numérique sur Internet en limitant l'accès de ses données personnelles aux sociétés commerciales qui les utilisent pour nous cibler en termes de publicité. Il faut savoir que ces données permettent également d'analyser notre comportement sur Internet, à savoir ce que l'on aime ou pas, les plateformes sur lesquelles on passe le plus de temps. A partir de ces données, les annonceurs peuvent suggérer des produits qui sont susceptibles de nous intéresser. Attention toutefois, avec cette application, on n'est pas dans l'effacement des traces numériques que l'on crée, on est plutôt dans la dépollution de nos boîtes mails des publicités envahissantes. A travers ce site, on peut effacer nos adresses mails de certaines bases de données qui sont incluses voire revendues à des tiers. Ces données seront par conséquent moins exposées aux annonceurs.

Après, il est difficile de savoir si ces données sont réellement effacées des bases des sites Internet. On l'a vu avec l'affaire du piratage du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison où des internautes ont payé pour supprimer définitivement leurs données à la fermeture de leurs comptes mais en fait, ne l'ont pas été. Des comptes de personnes qui ont payé pour que ces données soient effacées ont été dévoilés. Ce qui se passe en back-office des sites Internet est assez obscur pour l'internaute même s'il existe une réglementation en la matière. Vos données étant pour la plupart du temps hébergées à l'étranger, le contrôle est d'autant plus difficile. La gestion de ces données est basée sur les chartes des sites et sur la confiance qu'on leur accorde. En cela, l'application suédoise pourra être efficace. 

Quelles sont les limites d'une telle opération ? Toutes les traces numériques (photos, commentaires, tweets, etc.) peuvent-elles réellement être effacées des serveurs ? N'y a-t-il pas un risque que certaines de ces activités puissent rester présentes sur les comptes de ceux de nos amis et followers qui auront partagé les tweets et autres messages postés sur Internet ? 

Il est très difficile de maîtriser son information à partir du moment où elle a été reprise puis partagée. La gestion de ces traces numériques sur les réseaux sociaux et sur Internet est très difficile à contrôler pour les internautes lambda. Il existe des sociétés de e-réputation dont le travail consiste à récupérer toutes ces traces numériques et à les supprimer, mais cela prend du temps et c'est une tâche fastidieuse et coûteuse. Toutefois, elle est légale dans la mesure où un internaute a le droit d'accéder à ses informations personnelles. Quand un compte est supprimé, certaines données deviennent invisibles à nos amis. 

Selon vous, la protection de la vie privée sur Internet peut-elle devenir un nouveau marché dans lequel des entreprises se spécialiseront et engrangeront des bénéfices ? 

C'est possible, parce qu'il faudra basculer sur des services payants pour s'assurer que nos empruntes numériques soient correctement effacées. Il est très difficile pour une société de traitement de garantir que les données ont été supprimées physiquement des serveurs de Facebook par exemple. 

Ces empruntes ne seront plus visibles ni accessibles, mais on n'aura jamais la garantie que ces données n'existent pas encore quelque part. Pour une boîte mail Gmail qu'un utilisateur décide de détruire, celui-ci a quelques temps pour la récupérer avant que ses données ne soient rendues totalement inaccessibles pour le public. Il est impossible à l'heure actuelle de savoir combien de temps les sociétés comme Google qui détiennent ces traces numériques ne les conservent. Les données sont présentes dans des sauvegardes qui sont faites mais elles peuvent être déplacées dans d'autres serveurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Yh4429
- 01/12/2016 - 22:28
Erreur de francais
Bonjour
Peut-on réellement confondre emprunt et empreinte ?
Merci à l'auteur de nous le dire
Cordialement à tous