En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le secrétaire général du gouvernement, Marc Guillaume, a été démis de ses fonctions à la demande du Premier ministre, Jean Castex

02.

Désirer une Noire, c'est du racisme !

03.

Covid-19 : le monde des supermarchés d’après est arrivé

04.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

05.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

06.

Emmanuel Macron, Président de droite à l’insu de son plein gré ?

07.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

04.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

05.

Plutôt l’offre que la demande : Macron enterre le mythe keynésien et parie sur l’entreprise pour redresser la situation économique et sociale

06.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Majorité plus faible qu'Edouard Philippe
L'Assemblée nationale accorde sa confiance au gouvernement de Jean Castex
il y a 6 heures 19 min
pépite vidéo > Insolite
Calme et sang-froid
Covid-19 : le tutoriel d’un parc d’attractions japonais pour adopter les bons gestes face au virus
il y a 8 heures 18 min
pépites > Terrorisme
Nomination
Antiterrorisme : Laurent Nuñez sera nommé patron de la "task force" de l’Elysée
il y a 9 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : La ballade du soldat Odawaa" de Christian Rossi et Cédric Apikian, ambiance crépusculaire pour ce western moderne

il y a 11 heures 45 min
light > Justice
Taxes
Apple remporte une victoire importante face à Bruxelles
il y a 12 heures 22 min
décryptage > France
AJ+

Désirer une Noire, c'est du racisme !

il y a 13 heures 36 min
décryptage > International
"Avec Castro, à l’heure du crime"

Les connexions castristes du tueur de Dallas : questions sur l’assassinat de John F. Kennedy et ses relations avec le gouvernement cubain

il y a 14 heures 34 min
pépite vidéo > France
Tour eiffel
14 juillet 2020 : revivez l'intégralité du feu d'artifice de Paris
il y a 15 heures 54 min
décryptage > Consommation
Révolution

Covid-19 : le monde des supermarchés d’après est arrivé

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Plutôt l’offre que la demande : Macron enterre le mythe keynésien et parie sur l’entreprise pour redresser la situation économique et sociale

il y a 17 heures 37 min
light > Media
Parole présidentielle
14 juillet : près de 9 millions de téléspectateurs étaient réunis pour l'interview d'Emmanuel Macron
il y a 7 heures 45 sec
pépite vidéo > Politique
Fin du quinquennat
Retrouvez l'intégralité du discours de politique générale de Jean Castex
il y a 8 heures 55 min
pépites > Politique
Premier ministre
Discours de politique générale : retrouvez les principales annonces de Jean Castex à l'Assemblée nationale
il y a 11 heures 14 min
pépites > Politique
"Premier ministre bis"
Le secrétaire général du gouvernement, Marc Guillaume, a été démis de ses fonctions à la demande du Premier ministre, Jean Castex
il y a 12 heures 3 min
pépites > Faits divers
Incidents lors de la Fête nationale
14 juillet : un pompier a été blessé par balle lors d'une intervention à Etampes
il y a 12 heures 46 min
décryptage > International
Panorama

COVID-19 : la pandémie s’étend et se politise aux États-Unis

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Défense
Opération Serval

Depuis 2012, la menace terroriste a évolué dans sa nature et sa géographie mais n’a pas diminué en intensité

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Politique
Et en même temps

Emmanuel Macron, Président de droite à l’insu de son plein gré ?

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Politique
Le grand flou

Le mystère du financement de la relance

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Politique
Oral de rattrapage

Macron, l'incompris... mais la faute à qui ?

il y a 17 heures 48 min
© Actes Sud
Avec une écriture vivante, directe, rude, tendre, Valentine Goby met au centre du livre, Mathilde, la seconde fille de Paul et Odile, encore adolescente, qui va prendre en charge ses parents et son petit frère.
© Actes Sud
Avec une écriture vivante, directe, rude, tendre, Valentine Goby met au centre du livre, Mathilde, la seconde fille de Paul et Odile, encore adolescente, qui va prendre en charge ses parents et son petit frère.
Atlanti-culture

Un très beau roman, fort, cruel et lumineux

Publié le 29 novembre 2016
"Un paquebot dans les arbres" raconte le combat d'une adolescente, déjà "mère-courage", pour défendre sa famille contre l'exclusion par la maladie. Un roman poignant et plein de tendresse, dans la dure réalité de son époque, les années 50.
Marie Ruffin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Ruffin est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Un paquebot dans les arbres" raconte le combat d'une adolescente, déjà "mère-courage", pour défendre sa famille contre l'exclusion par la maladie. Un roman poignant et plein de tendresse, dans la dure réalité de son époque, les années 50.

Livre

Un paquebot dans les arbres

de Valentine Goby

Ed. Actes Sud

267 pages

L'auteur

Née en 1974, Valentine Goby écrit depuis une quinzaine d'années pour les adultes et pour la jeunesse. Passionnée d'histoire, la transmission et la mémoire sont ses territoires d'exploration favoris. En 2014 elle a reçu le Prix des Libraires pour "Kinderzimmer". "Un  Paquebot dans les Arbres" est son douzième roman.

Thème

Dans les années 50, dans un petit village à 50 kilomètres de Paris, Paulot et Odile tiennent le Balto, café-épicerie au cœur de la vie du village. Ils vivent un bonheur simple et joyeux avec leurs trois enfants. Paulot anime les soirées du samedi et toutes les fêtes du village au son de son harmonica. Puis tout s'effondre avec la tuberculose qui frappe Paulot : il doit partir avec sa femme, elle aussi touchée, au sanatorium, le "paquebot" entouré de forêts. C'est Mathilde, encore adolescente, qui va se battre pour sa famille.

Points forts

Avec une écriture vivante, directe, rude, tendre, Valentine Goby met au centre du livre, Mathilde, la seconde fille de Paul et Odile, encore adolescente, qui va prendre en charge ses parents et son petit frère tandis que la soeur aînée, nimbée d'un bel égoïsme, préfère se tenir à distance pour "protéger" sa fille et son mari.

Le choix du présent nous fait vivre par les yeux de Mathilde les derniers moments de bonheur de la famille Blanc, dans l'ambiance joyeuse et amicale qui régnait au Balto.  Puis, avec la tuberculose qui frappe Paulot et Odile, c'est la chute brutale et l'isolement de la famille; ils deviennent des parias y compris pour leurs amis les plus proches. On suit pas à pas Mathilde dans sa lutte pour maintenir sa famille à flot avec ce qu'il leur reste de force, par l'amour qui les unit, pour préserver son unité et en faire un rempart contre ceux qui les excluent.

On vibre avec Mathilde, on souffre avec elle, on s'émeut avec elle, on se révolte avec elle. Petite "mère-courage", elle ira au bout de ses forces au péril de sa vie avant de s'avouer avoir besoin qu'on s'occupe d'elle, d'être simplement aimée pour ce qu'elle est et non par ce qu'elle porte. La présence de Matthieu et le soutien discret de sa directrice d'école seront ses rares et précieux appuis.

Son énergie, son courage, sa détermination, sa ténacité forcent l'admiration et nous touche, et, si la pauvreté, la déchéance, les services sociaux, les familles d'accueil et l'éloignement imposés par tous à  la famille sont décrits dans toute leur cruauté, il n'y a de place ni pour le pathos ni pour le misérabilisme. Et le couple aimant formé par Paulot et Odile est solaire.

Ce livre est par ailleurs très bien documenté tant sur le plan social de l'époque avec l'apparition de la Sécurité Sociale pour les salariés mais inaccessible aux commerçants et travailleurs indépendants, que sur le plan médical avec des descriptions détaillées des symptômes de la tuberculose, de ses traitements et de la vie au sanatorium.

Points faibles

Il faut prendre tout le temps de s'immerger dans ce livre, dans son atmosphère tendre mais aussi lourde, sombre et très dense, comme les paragraphes qui manquent parfois d'aération.

En deux mots

C'est un très beau roman, fort, cruel dans la dure réalité de l'époque, souvent poignant et plein de tendresse, lumineux. Inspiré d'une histoire vraie, c'est un drame social doublé d'une grande histoire d'amour.

Une phrase

Ou plutôt deux extraits:

- "Ecrire pour répéter le temps aimé, pour le recommencer, le prolonger, le dilater dans le futur et ce faisant hâter le cours du temps subi pesant comme un battant d'horloge, l'abolir dans l'heureuse nostalgie du ressassement. ainsi font les amants pour vaincre le manque, combler le vide, le nier."

 - "Mademoiselle personne. Être personne. Reliée à rien. Ni la soeur de Jacques, ni la fille de Paulot et Odile, ni la stagiaire de bureau, ni l'élève du lycée, ni la gosse de tubard, ni l'endettée, ni la voleuse d’œufs, ni la pique-assiette, ni la mendiante, ni la chef de famille, ni l'amoureuse larguée, ni l'amie d'une folle, ni la suicidaire ratée, ni le reine de la Roche, s'alléger de toute histoire, de tout devoir. Être une termite aux longues ailes blanches, se couler dans la file sinueuse qui reproduit d'instinct le mouvement archaïque et fractionne la charge de tous en parcelles minuscules..."

Recommandation

ExcellentExcellent

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires