En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 1 heure 18 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 6 heures 20 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 6 heures 55 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 17 heures 41 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 20 heures 55 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 22 heures 8 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 23 heures 30 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 1 heure 44 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 7 heures 9 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 18 heures 36 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 21 heures 36 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 1 jour 39 min
© Pixabay
Pour ce qui est du droit du travail, on observe une grande ressemblance entre les deux, qui préconisent tous deux un passage aux 39 heures. Fillon insiste peut-être plus sur les accords d'entreprises, quand Juppé raisonne davantage sur une vision globale.
© Pixabay
Pour ce qui est du droit du travail, on observe une grande ressemblance entre les deux, qui préconisent tous deux un passage aux 39 heures. Fillon insiste peut-être plus sur les accords d'entreprises, quand Juppé raisonne davantage sur une vision globale.
Scanner

Sur l’échelle social-démocratie, social-libéralisme, libéralisme, où se situe le programme économique d’Alain Juppé ?

Publié le 25 novembre 2016
Alors que François Fillon et Alain Juppé s'affronteront ce dimanche dans le cadre du second tour de la primaire de la droite et du centre, petite comparaison des programmes économiques des deux candidats avec la vision de François Hollande, actuel locataire de l'Elysée.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que François Fillon et Alain Juppé s'affronteront ce dimanche dans le cadre du second tour de la primaire de la droite et du centre, petite comparaison des programmes économiques des deux candidats avec la vision de François Hollande, actuel locataire de l'Elysée.

Atlantico : Alors qu'Alain Juppé, François Fillon mais également François Hollande (via le CICE, le pacte de compétitivité, etc.) semblent s'accorder sur la nécessité d'une politique de l'offre pour relancer l'économie française, quels sont les points sur lesquels les différences sont les plus marquées entre les visions économiques des trois hommes ?

Philippe Crevel : En ce qui concerne François Hollande, je dirais que nous sommes sur une conversion très fragile à l'économie de l'offre depuis 2013, qui reste encore à confirmer d'autant plus qu'il n'est pas suivi par sa majorité sur bien des points. D'autre part, on constate en réalité un mécanisme pointilliste (CICE, mesures étalées dans le temps et parfois remises en cause avant même d'être entrées en vigueur, etc.). Tout cela donne donc une copie assez brouillonne, qui ne permet pas de créer un vrai choc en faveur de l'économie de l'offre.

Alain Juppé, de son côté, prend le parti d'une économie un peu plus libérée, mais nous sommes encore sur un mouvement progressif. Il est relativement prudent, que ce soit sur le coût du travail et les charges sociales ou sur la fiscalité. C'est un programme d'offre, mais émis par quelqu'un qui vient des grands corps de l'État. On a donc le sentiment qu'il y a une certaine proximité intellectuelle avec François Hollande.

François Fillon propose, lui, un programme qui n'est pas ultralibéral, contrairement à ce que certains veulent l'affirmer depuis quelques jours. Il n'a pas un passé ultralibéral et était plutôt de la mouvance séguiniste-gaulliste de gauche il y a encore quelques années... En revanche, il est vrai que depuis 2012, il a plutôt axé son programme sur une réduction des charges sociales pour tout le monde, et non pas uniquement ciblée sur les bas salaires (et on sait que ce ciblage sur les bas salaires est aujourd'hui une chape de plomb assez anti-économique). Deuxièmement, il met énormément l'accent sur la formation professionnelle et le développement du travail indépendant, ce que fait moins Alain Juppé.

Pour ce qui est du droit du travail, on observe une grande ressemblance entre les deux, qui préconisent tous deux un passage aux 39 heures. François Fillon insiste peut-être plus sur les accords d'entreprises, quand Alain Juppé raisonne davantage sur une vision globale.

De votre point de vue, qui de François Fillon ou d'Alain Juppé est susceptible de mettre en œuvre la plus grande rupture avec le quinquennat de François Hollande d'un strict point de vue économique ?

Quand on regarde les engagements pris lors de cette campagne, François Fillon a évidemment les convictions les plus franches et les plus en rupture avec ce qu'il s'est passé ces cinq dernières années. Sans parler de choc libéral, il ambitionne un choc d'offre favorables aux entreprises mais aussi aux salariés à travers les allègements de charges qui profiteraient à tout le monde. Il veut également simplifier le code du Travail en réformant le RSI : là-dessus, il a une vision plus entrepreneuriale qu'Alain Juppé, même si ce dernier parle aussi de simplification du travail ou d'allègement de charges sociales (mais plutôt à hauteur de 1,8 fois le SMIC, ce qui reste dans le prolongement de ce qui a été fait en la matière depuis 1993).

Selon vous, de quel programme économique les Français ont-ils le plus besoin, entre ce que préconisent François Hollande, Alain Juppé et François Fillon ?

Il n'y a pas eu d'orientation économique extrêmement claire ces cinq dernières années. Nous avons eu un choc fiscal suivi d'une pseudo-politique de l'offre.

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy a été marqué par une crise sans précédent, l'empêchant de développer à l'époque une politique économique cohérente (ce qui était valable pour tous les dirigeants européens).

Auparavant, nous avions connu une longue période pseudo-keynésienne en France. Il faut certainement remonter jusqu'à Raymond Barre et peut-être en 1986-1988 pour se souvenir d'une véritable politique libérale en France.

Je pense donc qu'il est justement temps aujourd'hui de remettre les compteurs si ce n'est à zéro, du moins de rééquilibrer les politiques économiques française. À ce niveau-là, François Fillon apparaît comme celui qui veut vraiment réorienter l'économie française vers l'offre, et ce dans un souci de développer les emplois de manière cohérente avec ce qu'il se passe chez nos partenaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 23/11/2016 - 12:32
Mr Fillon ...
..a un programme qui n' est pas assez consensuel pour la Gauche et les poussiéreux des 2 chambres . Mr Juppé l' est un peu plus mais sans les voix de son parti . En définitive Hollande est ce qui se fait de mieux dans le genre et il reste loin devant , celui que nous méritons . Gardons-le . Ce pays est consternant .
Texas
- 23/11/2016 - 12:18
Enarchisme
Consensus entre Monarchisme , Etatisme , Socialisme , Islamisme et Jesuitismes