En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 9 min 52 sec
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 2 heures 36 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 3 heures 12 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 5 heures 16 sec
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 21 heures 17 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 22 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 23 heures 19 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 8 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 4 heures 11 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 32 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 22 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 23 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 23 heures 23 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 1 jour 1 heure
© Pixabay
Cette chute des obligations est durable. Pensons qu’il y a deux mois, des investisseurs ont acheté des obligations françaises à 0,03% pour du dix ans ! 10000 euros rapportaient alors 3 euros par an, hors inflation.
© Pixabay
Cette chute des obligations est durable. Pensons qu’il y a deux mois, des investisseurs ont acheté des obligations françaises à 0,03% pour du dix ans ! 10000 euros rapportaient alors 3 euros par an, hors inflation.
Bad news

Chute du prix des obligations d'Etat après des années de hausse : ce que la zone euro et la France ont à craindre d’une remontée trop brutale des taux

Publié le 15 novembre 2016
Le train de la hausse des taux longs est parti, avec la reprise américaine, le Brexit et plus encore l’élection de Donald Trump. Toutes les banques centrales vont tenter de le freiner, mais les Etats-Unis, qui ont renoué avec la croissance, sont en meilleure position que la zone euro - et plus encore la France - pour y résister.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le train de la hausse des taux longs est parti, avec la reprise américaine, le Brexit et plus encore l’élection de Donald Trump. Toutes les banques centrales vont tenter de le freiner, mais les Etats-Unis, qui ont renoué avec la croissance, sont en meilleure position que la zone euro - et plus encore la France - pour y résister.

Atlantico : La hausse des rendements obligataires se précise : les taux des obligations montent, ce qui veut dire que le prix des obligations baisse. Cette situation était-elle prévisible ? Cette chute des obligations sera-t-elle durable ?

Jean-Paul Betbeze : D’abord, cette hausse venant des Etats-Unis est tout sauf une surprise. Ensuite elle va se propager, comme toujours. Enfin s’accélérer, avec le Brexit puis l’effet Trump. Quand les taux longs remontent, ils remontent toujours vite et beaucoup. Ainsi, cela fait des mois que l’on voit monter la croissance américaine et plusieurs mois que les salaires et les prix montent – donc les taux longs montaient peu à peu. Le plein emploi s’installe et la Banque centrale américaine a prévenu qu’elle allait monter ses taux courts. Ce sera en décembre – donc les taux longs se sont mis à monter plus encore. Elle a attendu, pour des raisons politiques et pour être sûre de faire revenir au travail le plus possible d’anciens salariés, congédiés lors de la crise de 2008. Elle a attendu pour monter et elle va continuer à agir très lentement, pour éviter autant que possible un krach obligataire majeur qui pourrait menacer la reprise et s’étendre.

Cette hausse des taux longs (chute des obligations) est durable. Pensons qu’il y a deux mois, des investisseurs ont acheté des obligations françaises à 0,03% pour du dix ans ! 10000 euros rapportaient alors 3 euros par an, hors inflation. Aujourd’hui, en achetant pour la même somme, c’est 72,4 euros que l’on gagne ! 24 fois plus ! Les investisseurs vont chercher à se refaire, un peu, donc attendre pour acheter, donc les taux vont encore monter.

Surtout, les financiers d’entreprises vont essayer de rattraper le temps et les occasions perdus. Ils vont aller sur les marchés, ce qui fera remonter plus les taux et aller voir les banques, ce qui fera aussi monter les taux bancaires. Conseillons aux emprunteurs qui n’ont pas encore renégocié leurs crédits immobiliers de s’en occuper !!

Quelles sont les implications de cette chute des obligations pour la France et pour l'Europe ? Dans quelle mesure sont-elles plus à risque que pour les Etats-Unis ? 

Brexit, Trump, Bulgarie (qui vient de voter pour un Président pro-russe), Italie (avec un référendum le 4 décembre où Matteo Renzi met son poste en jeu)… les chocs se suivent, revenant cette fois en zone euro. Les marchés vont donc se demander dans quel pays des élections sont proches, le pouvoir actuel faible, la montée populiste forte. Il n’est pas impossible qu’ils trouvent rapidement que la France répond à cette définition !

Cette onde de choc va donc peser partout, en zone euro, en Italie notamment et ici. Elle va partout ralentir la croissance et poser des problèmes politiques, creusant les déficits budgétaires. Certes, ceci va techniquement permettre à la Banque centrale européenne d’acheter pendant plus longtemps des obligations publiques, mais ce sera plus compliqué à expliquer à ceux qui la critiquent. Elle répètera que sa politique d’achats de bons du trésor (quantitative easing) était faite pour aider aux réformes. En même temps, elle dira que les taux actuels restent très bas, ce qui doit pousser les Etats à accélérer leurs réformes – pendant qu’il est encore temps. Elle fera aussi remarquer que l’effet Trump fait baisser l’euro par rapport au dollar, ce qui peut aider les exportations vers les États-Unis. Donc pas de catastrophe, si on accélère les réformes !

La préoccupation française majeure va donc être de contrer l’analyse mécanique des marchés financiers qui la mettent en ligne de mire. C’est bien pourquoi la hausse des taux longs a été ici si forte et a conduit à un écart de taux de 37 points de base (ou 0,37%) entre l’Allemagne (0,36%) et la France (0,73%). Aussi longtemps que cet écart demeure inférieur à 0,5%, nous sommes dans la moyenne historique. Gare si nous en sortons.

Au total, le train de la hausse des taux longs est parti, avec la reprise américaine, le Brexit et plus encore l’élection Trump. Toutes les banques centrales vont tenter de le freiner, mais les Etats-Unis sont évidemment en meilleure position que nous pour y résister.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires