En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 14 heures 48 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 15 heures 14 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 15 heures 22 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 16 heures 6 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 11 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 13 heures 24 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 14 heures 34 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 15 heures 23 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 15 heures 52 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 9 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 12 heures
© Reuters
© Reuters
A la vôtre

4 astuces pour choisir une bouteille au restaurant sans se noyer dans l’angoisse de la carte des vins

Publié le 12 novembre 2016
Le choix du vin au restaurant est un moment délicat. Quand on y connaît rien, ce choix devient un moment qui peut tourner au casse-tête. Heureusement, il existe quelques fondamentaux pour ne pas vous laisser submerger et risquer de décevoir vos proches.
Originaire du Lot et Garonne et de la Gascogne, Aurélien Gil-Artagnan était prédestiné à devenir sommelier ! C’est avec son grand-père, producteur d’Armagnac dans la ville de Castelnau-d’Auzan puis auprès des vignerons paysans qu’il découvre son amour...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Gil-Artagnan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Originaire du Lot et Garonne et de la Gascogne, Aurélien Gil-Artagnan était prédestiné à devenir sommelier ! C’est avec son grand-père, producteur d’Armagnac dans la ville de Castelnau-d’Auzan puis auprès des vignerons paysans qu’il découvre son amour...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le choix du vin au restaurant est un moment délicat. Quand on y connaît rien, ce choix devient un moment qui peut tourner au casse-tête. Heureusement, il existe quelques fondamentaux pour ne pas vous laisser submerger et risquer de décevoir vos proches.

Atlantico : Quelles sont les astuces pour choisir un vin sur une carte de restaurant quand on ne s'y connait pas?

Aurélien Gil-Artagnan : Quand on ne s'y connaît pas vraiment, je pense qu'il faut se fier à une région qui vous donne une zone de confort, qui vous font vous sentir plus à l'aise. Si vous avez des appellations qui vous parlent plus que des vins de propriétaires, l'objectif est de rassurer avec des appellations qui vous sensibilisent. De même, quand vous entrez dans un caviste, s'il y a des appellations qui vous parlent, vous vous sentirez plus en confort que si vous n'y connaissiez rien du tout.

La deuxième chose importante, c'est que s'il y a des domaines que vous voyez répétés sous différentes appellations, cela signifie que c'est potentiellement un vin de négociants, auquel cas il achète le raisin. C'est donc moins qualitatif si vous voyez une dizaine d'appellations avec le même nom de domaine. Il faut donc s'en méfier dans le sens où il y a beaucoup de cartes des vins où vous voyez quasiment trois noms de domaines, avec 50 appellations. Ici, c'est donc quelqu'un qui ne se soucie pas d'avoir des vins de propriété. Il faut donc quand même faire attention.

Autre chose primordiale pour choisir le vin, c'est avant tout savoir ce qu'on mange. L'accord du vin est important. On ne choisit pas une bouteille pour la boire, mais plutôt avec quoi vous allez la boire (du poisson avec du vin blanc, de la viande rouge avec du vin rouge).

Quand vous avez plusieurs plats, il faut se focaliser sur le plat principal pour faire l'accord. On peut se laisser guider par des vins au verre selon la formule de l'entrée/plat/dessert, mais si on ne souhaite qu'une bouteille il est alors important de se focaliser sur le plat principal.

Comment les astuces que vous venez de décrire peuvent être appliquées aux vin étrangers ?

Si on reste à Paris, les gens seront ouverts à la découverte de vins étrangers. Je parle de Paris car si vous dégustez un vin en Bourgogne, vous ne serez pas forcément attirés – grâce au patrimoine français – par un vin étranger.

Comment sélectionner donc le vin étranger ? Je pense que le client qui sélectionne le fait avant tout par rapport à une région où il a déjà été en vacances, c'est comme ça qu'on se sent sensibles à regoûter à un vin étranger.

Comment arriver à déceler les vins étrangers ? Je pense qu'aujourd'hui l'intérêt du consommateur est d'avoir des vins européens dans un premier temps, avec des appellations qui parlent et qui rassurent. Après, c'est le contexte du restaurant qui détermine la qualité des vins. Si vous allez dans une pizzeria, vous n'avez pas forcément intérêt à prendre un vin italien entrée de gamme, car il ne sera pas forcément de très bonne qualité. En revanche, si vous allez dans un restaurant un peu plus haut de gamme, étoilé au Michelin, je pense que vous pouvez y aller les yeux fermés car la sélection est déterminée par rapport à la qualité du service et de la cuisine. Le vin étranger, quand il est dans des restaurants de belle manufacture, a sa place et vous pouvez y aller les yeux fermés. On a aujourd'hui la chance d'avoir des importateurs qui travaillent très bien pour promouvoir les vins étrangers. J'ai tendance à dire que plus vous montez en gamme dans un restaurant, plus le vin sera de qualité. Après, ce n'est pas toujours le prix qui importe. C'est plutôt la qualité du restaurant qui va déterminer la sélection des vins.

Dans un article du Daily Beast (lire ici), l'auteur explique une méthode personnelle qui consiste à se renseigner sur les principaux importateurs afin de demander si le restaurant vend de leurs vins. Est-ce que cette méthode peut fonctionner dans les restaurants français?

En France, on travaille effectivement sur les vins étrangers, mais avec une forte tonalité de vins français. La porte est ouverte pour les liens internationaux, c'est aujourd'hui une vraie démarche d'ouverture d'esprit. Il y a beaucoup de vinificateurs et d'œnologues français qui sont partis à l'étranger, ce qui a permis à certains domaines d'avoir des vins de très grande qualité, avec des approches beaucoup plus digestes. Il y avait à l'époque des vins étrangers "nouveau monde", soit stéréotypés, soit très riches. Aujourd'hui, ils ont appris à travailler avec beaucoup plus de finesse, créant des vins beaucoup moins rustiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen aztec
- 12/11/2016 - 09:46
"De même, quand vous entrez dans un caviste"
Perso ,pour ça, je choisi toujours une caviste