En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

03.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

06.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

07.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 3 heures 24 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 4 heures 57 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 7 heures 14 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 11 heures 6 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 11 heures 36 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 12 heures 15 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 12 heures 56 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 13 heures 21 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 13 heures 56 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 14 heures 10 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 4 heures 22 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 5 heures 18 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 8 heures 10 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 11 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 12 heures 14 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 12 heures 30 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 13 heures 34 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 13 heures 57 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 14 heures 19 min
© Flickr
© Flickr
L'habit ne fait pas le moine (mais un peu quand même)

Tout n'est pas si sombre dans le darknet

Publié le 10 novembre 2016
Le darknet, ces parties d'internet où moteurs de recherche traditionnels ne peuvent pas nous emmener et où pullulent les activités et trafics illégaux, n'est pas aussi sombre qu'on le croit. Pour preuve, plus de la moitié de ces sites cachés n'auraient absolument rien à se reprocher et pourraient tout autant figurer dans l'Internet "classique" que nous connaissons. Mieux, le Darknet a une véritable utilité.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le darknet, ces parties d'internet où moteurs de recherche traditionnels ne peuvent pas nous emmener et où pullulent les activités et trafics illégaux, n'est pas aussi sombre qu'on le croit. Pour preuve, plus de la moitié de ces sites cachés n'auraient absolument rien à se reprocher et pourraient tout autant figurer dans l'Internet "classique" que nous connaissons. Mieux, le Darknet a une véritable utilité.

Le darknet n'a pas très bonne réputation. Quand on en entend parler dans les médias, c'est souvent pour les activités de trafic de drogue, d'armes d'organes ou d'esclaves, de sites pédopornographiques et de données bancaires qui s'y développent. En effet, on a connu meilleur CV. Toutefois, ces sites cachés des internautes lambda ne sont pas tous voués à des activités illégales voire immorales, révèle The Atlantic dans un article, bien au contraire. Petite mise au point.

Terrain vague

Avant de poursuivre votre lecture, sachez que le darknet n'est pas une sorte d'univers, ou plutôt d'internet parallèle. Non, le darknet, par définition la partie sombre d'Interne, se trouve bel et bien sur le même Internet que nous arpentons quotidiennement. Simplement, les moteurs de recherches "classiques" que l'on utilise, tels que Google, Firefox ou Safari, ne peuvent pas nous emmener sur ces pages web, car elles sont en quelque sorte cryptées. Lorsque nous allons sur le darknet, notre adresse IP est masquée, ce qui assure l'anonymat des internautes – et le développement des activités illégales. Autre information préalable : il n'existe pas un darknet, mais DES darknets, les deux plus connus étant Freenet ou Tor. Après avoir téléchargé le logiciel qui permet d'accéder à ces domaines, vous êtes ainsi inidentifiable et pouvez donc poster toutes sortes de contenus sans être inquiété.

Une liberté que certains utilisent pour verser dans l'illégalité. Mais pas de quoi faire des généralités, puisque d'autres personnes l'utilisent à bien meilleur escient : des minorités opprimées qui veulent contourner la censure de leur pays, des journalistes d'investigation ou encore des lanceurs d'alerte tels qu'Edward Snowden. Dernière chose : ne pas confondre le darknet avec le deep web, aussi appelé web profond. Celui-ci désigne des contenus non référencés sur internet, simplement parce qu'ils sont inintéressants ou que leur propriétaire a bloqué leur accès. Toutefois, ils demeurent en ligne, sur Internet. Vous avez du mal à suivre ? La vidéo ci-dessous est un excellent récapitulatif.

 

Anonymat n'est pas synonyme de criminalité

Revenons à nos moutons. Vous l'aurez compris, on trouve toutes sortes de choses sur le darknet : le meilleur comme le pire. Du grave, comme du moins grave. Du tueur à gages, comme du petit recel de comptes Netflix ou bien d'études scientifiques, originellement payantes. Mais on trouve surtout… des sites de ce qu'il y a de plus banal. C'est pour dire : plus de la moitié de ces pages web sont totalement légales. Cette conclusion est le fruit d'une étude effectuée sur près de 400 sites et menée en août 2016 par la société Tertium Labs, spécialisée dans l'analyse de la partie immergée de l'iceberg, version 2.0. Il s'agit pour la plupart de sites miroirs, c’est-à-dire des copies parfaites des sites originaux. On retrouve ainsi la version "dark" de Facebook ou encore celle du média Pro Publica, mais également des forums, peuplés d'internautes qui ne recherchent là qu'à discuter de sujets et d'autres sans se soucier des traces qu'il laisse après chaque passage sur Internet, précise The Atlantic. Évidemment, il y a de nombreux sites pornographiques, comme il y a en a sur l'Internet "classique" (12% des sites internet sont classés X). Pas très classe, mais légal quand même. "Anonymat n'est pas synonyme de criminalité, mais d'un désir de confidentialité", indiquent Clare Gollnick et Emily Wilson, les auteures de l'étude.

En y regardant de plus près, on remarquait que le plus gros de l'échantillon des 400 sites observés (15%) étaient consacrés au trafic de drogue et de médicaments. Alors oui, on se doute bien que les institutions judiciaires ne sont pas totalement impuissantes face à cela, et peuvent d'une manière ou d'une autre finir par mettre la main sur les criminels qui règnent en maîtres sur le darknet. Oui, mais. Une semaine plus tard, les 400 sites étaient revisités, mais 18% d'entre eux avaient fermé, pour sûrement rouvrir à une adresse différente. Une extrême volatilité qui complique ainsi considérablement le travail des enquêteurs.

Toutefois, ne vous y trompez pas. Si le darknet n'est pas tout sombre, ses utilisateurs le sont la plupart du temps. En 2014, une étude révélait que près de 80% des visites sur le darknet concernaient des sites de pornographie infantile. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires