En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

04.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

05.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

06.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

07.

Philippe Juvin: "Si la France s’en sort aujourd’hui, c’est uniquement grâce aux Français, pas à l’État"

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 10 min 22 sec
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 58 min 50 sec
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 1 heure 46 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 3 heures 3 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 13 heures 41 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 16 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 17 heures 52 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 18 heures 30 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 20 heures 25 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 21 min 28 sec
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 1 heure 55 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 3 heures 31 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 13 heures 56 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 17 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 18 heures 7 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 19 heures 34 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 21 heures 4 min
Fredrik Welin vit solitaire sur une île de la baltique dans la maison construite par ses grands parents. Il était chirurgien, mais responsable d'un accident professionnel, il a du arrêter son activité et il y a trouvé refuge.
Fredrik Welin vit solitaire sur une île de la baltique dans la maison construite par ses grands parents. Il était chirurgien, mais responsable d'un accident professionnel, il a du arrêter son activité et il y a trouvé refuge.
Atlanti-culture

Regrets admiratifs et reconnaissants

Publié le 03 novembre 2016
Jacqueline Lebris est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacqueline Lebris pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacqueline Lebris est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

Livre

Les Bottes suédoises

de Henning Mankell

Ed. du Seuil

L'auteur

Henning Mankell, suédois, est né en 1948. Ce livre est le dernier qu'il ait écrit car il est décédé en octobre 2015, année de l'édition de cet ouvrage en Suède. 

Mankell vivait entre la Suède et le Mozambique. Auteur de très nombreux ouvrages -romans, livres policiers autour des enquêtes de Kurt Wallander- livres pour la jeunesse, il a écrit sur l'Afrique et les questions de société et a reçu de très nombreux prix littéraires.  

Thème

Fredrik Welin vit solitaire sur une île de la baltique dans la maison construite par ses grands parents. Il était chirurgien, mais responsable d'un accident professionnel, il a du arrêter son activité et il y a trouvé refuge. Bien sûr il y a des habitants dans les autres ilots de l'archipel avec lesquels il a des contacts  brefs et utilitaires mais pas de relations car il semble ne pas en souhaiter. Une nuit il est réveillé par une effroyable chaleur et il réalise que sa maison est en train de brûler. Il réussit à s'échapper mais ne peut rien sauver. Il se retrouve donc démuni, inquiet car il ne comprend pas ce qui a provoqué l'incendie. Il doit néanmoins demeurer dans son île. 

Le livre est le récit de ses nouvelles conditions de vie, des résurgences du passé alors que ce cadre familial est détruit et que la vie doit continuer; et puis il y a la question: qui ou quoi est à l'origine de cet incendie.

Points forts

-Une immersion immédiate dans le thème du roman, les faits qui structurent le récit, les caractères des personnages : Ture Jannsson, l'ancien facteur en bateau ou en hydrocoptère , incontournable  lien entre les habitants de l archipel; Fredrik, le sinistré qui occupe à minima cette maison qui décrépit ; Louise, la fille de Fredrik, dont on sait (après avoir lu "les chaussures italiennes") que son retour sur l'île ne sera pas de tout repos pour son père; les rares habitants des îles voisines, liés entre eux de manière immatérielle du fait de leurs conditions de vie identiques et ne manifestant leur appartenance à cette communauté que dans le malheur.

- Les paysages et la mer occupent une place importante car ils sont liés à des souvenirs et bien sûr sujets à des modifications saisonnières radicales. Leur description apporte une certaine magie au roman.

- Une nostalgie maîtrisée qui fait se croiser un présent fait de solutions a minima pour vivre dans le dénuement après cet incendie,  et un passé  où la vie des grands parents qui ont construit cette maison paraît, même dans sa relative pauvreté,  plus heureuse que celle de Fredrik, moins préparé à cela bien que son mode de vie soit sommaire.

- Une recherche des causes ou de l'auteur de l incendie conduite avec la maîtrise que l'on attend du créateur de l'inspecteur Wallander. Une conclusion vers laquelle on se sent conduit finement mais logiquement (sans pouvoir en dire plus...).

- Les sursauts de vie et de fraîcheur tenant à l'intérêt que porte la jeune journaliste en charge de l'article sur l'incendie de la maison de Fredrik  tandis que lui espère retrouver auprès d'elle une forme de "printemps", à l'automne de sa vie.

Points faibles

Si on peut dire : on regrette que le livre soit achevé et, plus encore, que son auteur ne puisse en écrire d'autres, aussi accomplis...

En deux mots

Après avoir eu tellement de bonheur à lire "Les chaussures italiennes", saga familiale quasi baroque,  il est merveilleux de partager avec Mankell dont c'est, je le rappelle, le dernier livre écrit alors qu il se savait très malade,  cette nostalgie magnifiquement positive qui est un vrai cadeau; car à partir du dénuement, son personnage trouve le chemin naturel de la continuité de l'existence par le souvenir et ce qu il laissera à ceux qui lui sont devenus chers, à force de chercher le sens de la vie.

Une phrase

"Comme si une maison pouvait se saborder elle-même à force de vieillesse, de fatigue, d'ennui..."

Recommandation

ExcellentExcellent

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires