En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

04.

Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe

05.

Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois

06.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Retraites : le gouvernement prêt à tenir mais sur quelle réforme ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 11 heures 11 min
pépites > International
Drame
Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois
il y a 12 heures 23 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 13 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 17 heures 9 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 18 heures 29 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 20 heures 11 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 20 heures 12 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 20 heures 12 min
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 11 heures 38 min
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 13 heures 8 min
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 13 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 18 heures 40 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 19 heures 14 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 20 heures 12 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 20 heures 12 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Cette solution ne pourra qu’être partielle puisqu’il y a un certain nombre de réfugiés sur Calais –près de la moitié – qui souhaitent passer en Angleterre sans demander l’asile en France.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Cette solution ne pourra qu’être partielle puisqu’il y a un certain nombre de réfugiés sur Calais –près de la moitié – qui souhaitent passer en Angleterre sans demander l’asile en France.
La fausse bonne action du jour

Démantèlement de la jungle à Calais : pourquoi la "pitié administrative" qui l’inspire ne produira pas de véritable solution

Publié le 28 octobre 2016
Ce lundi 24 octobre débute le démantèlement de la jungle de Calais. Souhaitant initialement mettre un terme aux dures conditions de vie des migrants sur place, la décision prise par l'administration relève davantage d'une pitié inadaptée à la situation, sans constituer une solution viable pour tous.
Thierry Kuhn est président d'Emmaüs France depuis mai 2014. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Kuhn
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Kuhn est président d'Emmaüs France depuis mai 2014. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce lundi 24 octobre débute le démantèlement de la jungle de Calais. Souhaitant initialement mettre un terme aux dures conditions de vie des migrants sur place, la décision prise par l'administration relève davantage d'une pitié inadaptée à la situation, sans constituer une solution viable pour tous.

Atlantico : Plusieurs associations ont déposé un référé contre le démantèlement de la jungle de Calais, parmi lesquelles Emmaüs. Ce démantèlement, s'il peut être motivé par de bonnes raisons comme les dures conditions de vie des migrants sur place, peut-il vraiment constituer une solution viable, surtout quand on sait que les migrants vont vraisemblablement essayer de revenir à Calais dans l'espoir de passer la Manche ?

Thierry Kuhn : Pour un certain nombre de migrants, essayer de leur trouver une place sur l’ensemble du territoire français, dans le sens d’une solidarité nationale sur la question de l’accueil des migrants, nous paraît plutôt intéressant. Ceci dit, cette solution ne pourra qu’être partielle puisqu’il y a un certain nombre de réfugiés sur Calais –près de la moitié – qui souhaitent passer en Angleterre sans demander l’asile en France. C’est notamment le cas des mineurs isolés qui ont de la famille en Angleterre, mais cela concerne aussi un certain nombre de familles et d’adultes qui ont des liens avec l’Angleterre et qui souhaitent s’y rendre pour des raisons de langue ou d’opportunités.

Emmaüs a déposé ce référé contre le démantèlement de la jungle de Calais parce que l’approche de Bernard Cazeneuve, comme elle sera mise en œuvre à partir de 8h ce lundi matin, n’est absolument pas satisfaisante. Il aurait fallu prendre plus de temps et procéder à un diagnostic de chaque situation sur Calais. Ensuite, il conviendrait d’ouvrir une voie légale pour permettre aux migrants souhaitant se rendre en Angleterre de le faire. Nous avons toujours été choqués, et je pense que la majorité des Français le sont également, par le fait que l’Etat français soit le garde-frontières de l’Angleterre.

Pour ceux qui souhaitent ou qui seraient susceptibles de demander l’asile en France, il convient de leur trouver une place dans des centres d’accueil et d’orientation répartis sur l’ensemble du territoire français. Mais pour cela, un diagnostic préalable doit être établi et c’est pour cela que nous avons souhaité que le démantèlement soit reporté. 

Dans quelle mesure la création de centres d'accueil éparpillés partout en France revient à poser un cataplasme sur une jambe de bois ? Cette solution qui ne convient ni aux migrants - qui souhaitent gagner l'Angleterre - ni aux populations locales - qui se disent majoritairement opposées - peut-elle être revue pour trouver un terrain d'entente plus en phase avec les attentes de chacun ? 

Pour les personnes souhaitant passer en Angleterre, ce dispositif n’est absolument pas adapté. Pour les autres en revanche, cela nous paraît intéressant de créer des places d’accueil sur tout le territoire national pour pouvoir accueillir dignement dans des centres à taille humaine, faits pour quelques dizaines de migrants. Mais cela n’est intéressant qu’à condition qu’il y ait un véritable accompagnement et un vrai travail de pédagogie et de partenariat au niveau du territoire. Nous pensons bien évidemment aux populations locales sur ces territoires. Mais nous voyons aussi, avec le recul dont dispose Emmaüs, que lorsque ce genre d’initiative est réalisé en partenariat avec la population, cela se passe bien car la population est rassurée. Cela témoigne, par ailleurs, d’une de nos valeurs républicaines, qui est notre capacité à s’engager ; on voit d’ailleurs à Paris qu’il y a plus d’une centaine de bénévoles prêts à cela.

Ceci dit, vu les images renvoyées par les médias, si l’on réalise un sondage à l’échelle nationale pour demander aux Français qui a envie de voir un centre s’installer près de chez eux, très peu répondront positivement. Néanmoins, et j’insiste : chaque fois que les populations locales sont informées et associées, cela se passe bien. Nous aimerions montrer aussi cette autre image de la France, trop peu souvent montrée : celle qui s’engage, qui accueille, et qui aide concrètement dans les centres pour aider les migrants dans l’accompagnement et avoir une vie digne. 

 

Propos recueillis par Thomas Sila

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

04.

Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe

05.

Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois

06.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Retraites : le gouvernement prêt à tenir mais sur quelle réforme ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 25/10/2016 - 13:32
" Prendre plus de temps ....diagnostic individuel "
Les Calaisiens , les routiers , apprécieront .....! . Et dans 6 mois , même lieu , même heure , les humanitaires pourront à nouveau faire leurs diagnostic .
Anouman
- 24/10/2016 - 17:23
Court terme
D'après un reportage ils vont rester 3 mois dans ces centres et ensuite 14 dans d'autres le temps qu'on examine leur demande d'asile. Et comme les déboutés ne sont pas renvoyés ils gonfleront le poste des sans papiers. Entre-temps d'autres seront arrivés.
Ce qui est extraordinaire c'est qu'on est super-efficace pour les empêcher de passer en Angleterre mais pas pour les empêcher d'entrer en France. Vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre...
jplb1
- 24/10/2016 - 14:25
pourquoi
pourquoi ces clandestins venus en bateau depuis l'Afrique ne continuent ils pas en bateau vers l'Angleterre, une solution récupérer les embarcations sur les côtes de la méditerranée et les remettre à disposition des migrants à Calais à charge aux anglais de gérer le problème.