En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 2 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 3 heures 23 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 3 heures 49 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 5 heures 18 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 6 heures 29 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 9 heures 44 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 10 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 11 heures 55 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 3 heures 37 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 4 heures 47 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 5 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 7 heures 14 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 9 heures 28 sec
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 13 heures 12 min
© Reuters
Les bonnes âmes qui demandent aujourd'hui un cessez- le feu à Alep demandent en fait la poursuite de la guerre et la poursuite des souffrances du peuple syrien.
© Reuters
Les bonnes âmes qui demandent aujourd'hui un cessez- le feu à Alep demandent en fait la poursuite de la guerre et la poursuite des souffrances du peuple syrien.
François le belliqueux

En Syrie, François Hollande fait encore le choix de la guerre

Publié le 18 octobre 2016
Voilà cinq ans que, dans l'affaire syrienne, la diplomatie française est à la fois ridicule et criminelle.
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voilà cinq ans que, dans l'affaire syrienne, la diplomatie française est à la fois ridicule et criminelle.

Ridicule parce qu'elle se réduit, avec Hollande encore plus qu'avec son prédécesseur, à un alignement aveugle sur la diplomatie américaine dominée par les néo-conservateurs. Alignement et même surenchère, pas sur le terrain car nous n'en avons pas les moyens, mais dans les enceintes internationales. On se souvient de Fabius déclarant que Assad "ne méritait pas de vivre" ! La rupture totale des relations diplomatiques avec la Syrie en 2012 nous a privés de moyens essentiels tant pour lutter contre le terrorisme que pour diversifier notre action comme il sied à toute diplomatie compétente, ce que n'est plus la nôtre.

Criminelle car elle aboutit à armer des djihadistes qui massacrent tous ceux qui ne se rallient pas, à commencer par les chrétiens d'Orient qui comptaient sur la protection de la France. Ceux qui tiennent le quartier Est d'Alep depuis quatre ans avaient commencé - qui s'en souvient ? - par précipiter leurs prisonniers du haut des immeubles. Les mêmes se réjouissent bruyamment (quand ils ne les revendiquent pas) des attentats perpétrés en France depuis deux ans.

Le gouvernement syrien, sinon démocratique (il n'y a plus de démocratie passé un certain seuil de tensions sociales, comme nous risquons d'en faire bientôt l'expérience) du moins légitime en droit international, a demandé l'appui des Russes dont l'intervention est donc légale. Toutes les autres interventions  étrangères, à commencer par celle de nos forces spéciales en appui des djihadistes, sont illégales.

La présente bataille d'Alep montre que François Hollande n'a pas changé de ligne.

L'enjeu de cette bataille est simple. Les forces loyalistes ont reconquis une grande partie de la ville. Ne reste qu'un quartier tenu par des islamistes qui y ont pris en otage la population. Dès que ce bastion sera réduit, la guerre de Syrie sera pratiquement terminée, sauf un nettoyage résiduel de groupes djihadistes dispersés.

Demander le cessez-le-feu en Syrie, c'est demander la poursuite de la guerre

Demander le cessez-le feu aujourd'hui au motif d'épargner les populations civiles, c'est vouloir empêcher les loyalistes et les Russes d'en finir avec les islamistes.

Les Russes ont naturellement les moyens de réduire en quelques jours la résistance. Si la bataille traîne, c'est que, à l'encontre de la propagande déchaînée contre leurs supposés "crimes contre l'humanité", ils tiennent à épargner la vie des civils, moins par humanisme d'ailleurs que par souci de l'opinion.  

Que veulent donc ceux qui demandent un cessez-le-feu ? Que l'autre camp gagne ? Daesh au pouvoir à Damas ? Aucune puissance ne le souhaite vraiment et les massacres seraient alors immenses.

Si l'on ne veut la victoire ni du pouvoir ni des rebelles, la seule option est la poursuite de la guerre. Les bonnes âmes qui demandent aujourd'hui un cessez- le feu à Alep demandent en fait la poursuite de la guerre et la poursuite des souffrances du peuple syrien.

Certains prônent le dialogue. Que Hollande et Cazeneuve montrent donc l'exemple en dialoguant avec les terroristes du Bataclan ! Ce sont les mêmes qui combattent aujourd'hui à Alep-Ouest. Aucune guerre civile ne s'est jamais terminée autrement que par la victoire d'un camp sur un autre. Et cette issue vaut toujours mieux que la poursuite de la guerre. Dans le cas d'espèce, l'un des camps est sur le point de gagner, laissons-le aller jusqu'au bout. Quelle aurait été la valeur morale d'un appel au cessez-le feu début 1945, pour soi-disant épargner Berlin - et donc Hitler - ? Les islamistes valent-ils mieux ?

La propagande a toujours joué un rôle considérable dans la guerre : la presse collaborationniste ne donnait pas en 1940 une meilleure image de Churchill que celle d'aujourd'hui d'Assad. Ce qui est nouveau, c'est la puissance effrayante de la machine de propagande occidentale, fondée sur une presse de plus en plus conforme.

Le manichéisme qu'elle diffuse est inséparable d'une idéologie qui, comme toutes les idéologies, conduit au mensonge. Mensonge que de prétendre qu'il y a entre Assad et Daesh des islamistes modérés : tous veulent établir la charia et éliminer les minorités : les chrétiens le savent. Mensonge que d'accuser le régime de certains crimes (pas de tous, hélas, car cette guerre est sale), commis en réalité par ses ennemis, telle l'attaque chimique de la Ghouta (21 août 2013) (1). L'ambassadeur syrien à l'Onu a accusé les Français d'avoir aidé Al-Nosra (dont le même Fabius disait qu'ils faisaient du "bon boulot") à monter cette provocation qui nous a mis au bord de la guerre mondiale. On aimerait être sûr que ce n'est pas vrai, tant la politique de la France en Syrie au cours de ces dernières années a pris une tournure démoniaque.

De la même eau, malgré les apparences, est le projet de résolution déposé par la France (et l'Espagne, habituellement mieux inspirée) au Conseil de sécurité demandant un cessez-le-feu immédiat à Alep. Ce n'était pas un acte de paix mais en réalité un acte de guerre, visant, si elle était passée, à prolonger la guerre et en tous cas isoler la Russie et la Chine qui ont dû mettre leur veto à un moment où la tension internationale est à son comble.

C'est la rage au cœur que la puissance dominante voit en effet aujourd'hui ses alliés islamistes, malgré les armes sophistiquées qu'elle leur a livrées, perdre la guerre de Syrie : le chef d’état-major des forces armées américaines, Mark Milley, vient de déclarer qu’un "conflit extrêmement meurtrier" avec la Russie est "quasiment certain". Ashton Carter, le secrétaire à la Défense d'Obama, prix Nobel de la paix, a indiqué que les USA se réservaient le droit d’effectuer une "première frappe nucléaire".

En provoquant par ses exigences le report du voyage de Poutine à Paris, Hollande, outre le fait qu'il laisse une fois de plus le beau rôle à Angela Merkel qui les invite tous deux à dîner à Berlin le même jour, nous remet dans une logique de Guerre froide, et même pire.


[1] Deux rapports décisifs l'ont établi, l'un du MIT, l'autre du Comité contre les armes chimiques de l'ONU (ce dernier soustrait au public)

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 18/10/2016 - 21:18
Le socialisme a toujours conduit à la guerre!
Socialistes russes, nationo-socialistes allemands, guerres droidelhommistes à la Kouchner-Fabius...en réclamant un cessez-le-feu, les socialistes français ont signé leur acte de collaboration avec les jihadistes d'Alep, et les civils n'étaient qu'un prétexte! lorsque ce gouvernement de collabos de l'islamisme aura rendu les armes, le peuple français fouillera dans leurs archives pour connaitre leur degré de complicité avec les assassins de la paix, et jugera les responsables français des attaques chimiques de la Ghouta, en 2013, et de ces cinq ans de guerre qui auraient pu se terminer par la victoire d'Assad, en quelques mois...Bravo à Bachar al Assad pour son courage et sa détermination contre cette coalition de lâches, alliés aux islamistes!
Liberte5
- 18/10/2016 - 19:39
La cruelle vérité ....
Pour faire court, depuis le début de cette guerre en Syrie il ne faut pas oublier que F. Hollande et B. Obama se sont alignés sur les positions de l'Arabie Saoudite et du Qatar. Positions qui consistaient sous couvert de printemps arabe, à mettre les frères musulmans musulmans et les salafistes au pouvoir. La France et les USA ont soutenu ces mouvements radicaux (que l'ont faisait passer pour modérés) en les armant contre Bachar El Assad.Sans cet appui ces mouvements islamistes n'auraient pas tenus 6 mois. Aujourd'hui, Obama et Hollande sont clairement avec les islamistes et contre la paix. La gauche a toujours été va-t-en guerre. Maintenant elle soutient ceux qui ont commis des crimes depuis deux ans. B. Obama et F. Hollande sont coupables de crimes de guerre et méritent d'être traduit devant un tribunal.
zouk
- 18/10/2016 - 18:39
Politique étrangère française depuis 5 ans
Criminelle oui! mais aussi imbécile avec entêtement. et des ministres monstrueusement stupides, Fabius avec toute la prétention du monde ou Ayrault qui se contente de sa médiocrité ignorante.