En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

03.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

04.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

05.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

06.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
(Petite) guerre ?

Sites miroir : la guerre (sans espoir) du gouvernement contre l’internet français continu

il y a 13 min 34 sec
décryptage > Economie
Fibre sociale ?

Boris Johnson, l’homme qui voulait rendre une fibre sociale aux Conservateurs

il y a 22 min 5 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
IA : pourquoi nous devrions songer à restreindre sérieusement les techniques de détection des émotions
il y a 59 min 29 sec
décryptage > Politique
Toxique ?

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

il y a 1 heure 28 min
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 4 heures 32 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 6 heures 6 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 9 heures 22 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Media
On va où là ?

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

il y a 18 min 45 sec
décryptage > Economie
Bonne année !

Jerome Powell à la Fed et Christine Lagarde à la BCE nous souhaitent une bonne année 2020. Et voilà comment ils comptent nous la garantir

il y a 26 min 29 sec
décryptage > Santé
App santé

Grève : si vous marchez jusqu’au bureau, attention, vous pourriez devenir addicts au sport

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Politique
A court ou long terme ?

Grèves : la semaine du tournant sur les retraites ?

il y a 1 heure 27 min
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 3 heures 56 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 5 heures 9 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 6 heures 59 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 18 heures 2 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 18 heures 59 min
Jospin 2.0

François Hollande a-t-il conscience que la révolution du numérique dépasse de très loin le seul secteur culturel ?

Publié le 11 février 2012
François Hollande a retouché cette semaine son programme numérique pour en retirer toute mention à une quelconque licence globale. Mais au-delà de ces hésitations, le candidat socialiste oublie dans son programme tout ce qui concerne l'aspect économique et entrepreneurial de la filière web.
Laure de La Raudière est député de la 3eme circonscription d'Eure-et-Loir. Elle est également membre du bureau politique des Républicains (mai 2015), Secrétaire de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et membre titulaire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laure de La Raudière
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laure de La Raudière est député de la 3eme circonscription d'Eure-et-Loir. Elle est également membre du bureau politique des Républicains (mai 2015), Secrétaire de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et membre titulaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a retouché cette semaine son programme numérique pour en retirer toute mention à une quelconque licence globale. Mais au-delà de ces hésitations, le candidat socialiste oublie dans son programme tout ce qui concerne l'aspect économique et entrepreneurial de la filière web.

François Hollande peine – et cela commence à devenir criant – sur l’impact de la révolution numérique dans la société. C’est normal : il n’a jamais beaucoup réfléchi à ses sujets. Pire, il ne semble même pas s’y intéresser. Ce qui est inquiétant pour un candidat à l’élection suprême car le numérique redessine sans cesse notre quotidien.

Je suis stupéfaite par le programme du candidat socialiste : pas une proposition concrète, ni même une seule ligne sur le numérique en dehors de son lien avec la culture et d’une mention sur le déploiement du Très Haut Débit.

Alors que le numérique représente cet enjeu de croissance et d’avenir pour la France, cet enjeu de liberté d’expression, avec un impact direct sur la société et sur la vie de chaque Français, François Hollande l’a oublié ! Il n’en parle que pour entretenir des bonnes relations avec les artistes, qui traditionnellement votent plutôt à gauche. Et encore, les maigres propositions sur la culture changent chaque jour !

D’abord, il a hésité sur HADOPI. Maintenant il hésite sur le financement de la culture. Dans une première version de son programme, François Hollande proposait de faire payer deux fois les internautes pour accéder à la culture : sous forme d’une taxe et sous forme d’un paiement à l’usage de l’offre légale. Dans la deuxième version sortie la semaine dernière, on peut s’apercevoir que la taxe sur les internautes a finalement disparu ! Je souhaite bonne chance aux internautes et aux ayants-droits pour y voir clair dans la ligne politique de François Hollande. Il l’appelle pompeusement l’acte 2 de l’exception culturelle, sans savoir ce qu’il souhaite faire.

A croire que pour François Hollande, les usages du numérique ne se résumeraient qu’à la culture. Compétitivité des filières numériques, efficience des entreprises par l’utilisation accrue du numérique, e-éducation, e-santé, télétravail, open data et e-démocratie sont les grands oubliés du candidat socialiste !

Ce sont pourtant des enjeux majeurs pour la campagne présidentielle de 2012 ! Doit-on vraiment rappeler à François Hollande que ces innovations, à base d’outils et de logiciels numériques, sont créatrices d’emplois dans de nombreux domaines, sont le moteur de la croissance française et – cerise sur le gâteau – permettent de répondre à des enjeux de société, non les moindres :

  • Compétitivité des entreprises par une meilleure utilisation des outils numériques.
  • Démocratisation de l’accès au savoir.
  • Amélioration des résultats scolaires par une refonte des méthodes d’enseignement, et par une personnalisation plus fine de l’enseignement selon les élèves.
  • Amélioration de l’accès aux soins et aux spécialistes médicaux par la télé-médicine,
  • Accompagnement des personnes âgées dans les situations de maintien à domicile (lien avec la famille, une aide soignante, surveillance à distance, ) en complément avec un service à domicile tel que le portage des repas,
  • Établissement d’une relation de proximité entre les élus, les institutions, le gouvernement et la population : le numérique ouvre les portes et les fenêtres de l’ensemble des institutions par la mise à disposition des données publiques et par le développement de communications directes.

 

Sous l’impulsion du président de la République, de nombreux chantiers ont été engagés dans le domaine du numérique. Seul un fut largement médiatisé, souvent caricaturé malgré sa légitimité, la défense des droits d’auteur à l’ère du numérique avec Hadopi. C’est passer sous silence que la majorité présidentielle a été active sur de nombreux autres sujets favorisant le développement du numérique en France, avec par exemple les actions du plan stratégique numérique 2012 et 2020, l’accès de toute la population à la télévision numérique, les Investissements d’avenir dont 4,25 milliards sont consacrés au numérique, le projet national du très haut débit, le financement de tableaux numériques dans les écoles rurales, le soutien à la recherche et de l’innovation avec le renforcement du Crédit Impôt Recherche mais aussi avec la réforme des universités qui permet le rapprochement du monde de l’entreprise et celui de la recherche universitaire… Et j’en oublie !

C'est parce que Nicolas Sarkozy a compris qu’il s’agissait d’enjeux économiques et sociétaux vitaux qu’il s’est emparé de ces sujets du numérique et que la France a pu poser les bases de son entrée dans cette nouvelle ère.

Jamais en France on avait vu une telle volonté de briser le mur séparant les politiques des acteurs du numérique. Jamais en France, on avait eu le courage de porter ce sujet dans les négociations internationales avec l’inscription des enjeux du numérique dans l’agenda du G8 de Deauville en mai 2011. L’ambition du Président de la République et de la majorité est clairement de faire de la France une référence mondiale dans ce secteur, porteur de croissance, d’innovations et d’emplois.

Sur le numérique, comme sur tous les autres sujets d'ailleurs, François Hollande est resté à l’ère du gouvernement Jospin !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

03.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

04.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

05.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

06.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yt75
- 13/02/2012 - 09:50
Numérique
"Compétitivité des filières numériques, efficience des entreprises par l’utilisation accrue du numérique, e-éducation, e-santé, télétravail, open data et e-démocratie sont les grands oubliés du candidat socialiste"

Certes, mais urgent nouveau rôle aussi, en particulier pour la problématique "identité sur net" ((bataille rangée actuelle pour se loguer à travers profils facebook, twittrr, g+ etc sur quasi tous les sites, même si surtout presse actuellement, avec données personnelles associées et compagnie) :
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/
Ou rappelons le, pour que les choses "fonctionnent sans friction"(ne pas voir 36000 login/passwrds à se rappeler), il n'est nécessaire en aucune manière qu'un identifiant unique par personne ne soit partagé entre les acteurs (pas plus que votre numéro de profil facebook ou g+ est transmis à qui que ce soit, même si bien sûr il existe), et que cette direction devrait de fait être évitée à tout prix.
Karamba
- 11/02/2012 - 22:13
Ah c'est tout de suite plus compliqué...
quand un programme politique doit viser à résoudre des problèmes et pas seulement à dénigrer Sarkozy et à faire du clientélisme...