En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 7 heures 31 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 13 heures 51 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 14 heures 22 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 14 heures 48 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 14 heures 56 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 15 heures 40 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 11 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 12 heures 58 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 14 heures 9 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 14 heures 57 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 15 heures 26 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 11 heures
S’inspirant du "Livre des Juges", l’un des livres de la Bible hébraïque, "Samson et Dalila" raconte la terrible trahison de Dalila, la Philistine,  envers Samson, l’Israélite.
S’inspirant du "Livre des Juges", l’un des livres de la Bible hébraïque, "Samson et Dalila" raconte la terrible trahison de Dalila, la Philistine,  envers Samson, l’Israélite.
Atlanti-culture

Samson et Dalila : allez-y quand même !

Publié le 14 octobre 2016
L'Opéra de Paris a eu la bonne idée de remettre à l'affiche l'un des fleurons de l'Opéra français, "Samson et Dalila", de Camille Saint-Saens. La mise en scène et les costumes sont ratés mais sur le plan musical, c'est vraiment un régal.
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Opéra de Paris a eu la bonne idée de remettre à l'affiche l'un des fleurons de l'Opéra français, "Samson et Dalila", de Camille Saint-Saens. La mise en scène et les costumes sont ratés mais sur le plan musical, c'est vraiment un régal.

Le compositeur

Né à Paris le 9 octobre 1835, Camille Saint-Saëns est un enfant prodige tant au piano et à l’orgue, qu’en composition. A cinq ans, il donne son premier récital privé ; à dix, il se produit en public, salle Pleyel ; à treize, il entre au Conservatoire pour y remporter, trois ans plus tard, le premier prix d’orgue. Et il n’a pas dix-huit ans quand il compose sa première symphonie ! En 1857,  le voilà nommé titulaire des orgues Cavaillé-Coll de l’église de la Madeleine. Il y restera vingt ans. Parallèlement, il enseignera le piano (parmi ses élèves, Gabriel Fauré et André Messager) et composera, dans tous les domaines.  Infatigable, il écrira douze opéras dont, en 1872, "La  Princesse Jaune"  et, en 1877, "Samson et Dalila" ; des œuvres religieuses dont un "Requiem", de nombreux oratorios; des poèmes symphoniques ("La Danse macabre" en 1875), cinq symphonies, cinq concertos pour piano, trois pour violon et deux pour violoncelle, sans compter, de la musique de chambre et des œuvres "inclassables", comme, en 1886, "Le Carnaval des animaux".

Celui dont Franz Liszt dira qu’il fut le premier organiste du monde, aura par ailleurs une activité débordante en matière d’édition musicale, de journalisme, et de promotion de la musique et de la culture française. Il mourra à Alger le 16 décembre 1921.

Thème

S’inspirant du "Livre des Juges", l’un des livres de la Bible hébraïque, "Samson et Dalila" raconte la terrible trahison de Dalila, la Philistine,  envers Samson, l’Israélite.

L’action se passe à Gaza. Asservis par les Philistins, les Israélites semblent avoir perdu tout courage. Mais voilà que l’un des leurs, Samson, arrive, avec sa force surnaturelle, et les exhorte à se révolter. Mis en déroute, les Philistins vont  alors soudoyer la courtisane Dalila, pour qu’elle arrache, à Samson, qui l’aime éperdument, le secret de sa force. Une nuit, jouant à son amant la comédie de la passion, elle  l’attire chez elle et finit par lui faire avouer que sa force réside dans sa chevelure… qu’elle lui coupe aussitôt, avant de le livrer aux Philistins. Ivres de vengeance, ces derniers crèveront les yeux de leur prisonnier et l’exposeront à la vindicte populaire. Humilié, Samson implorera le Tout-Puissant pour qu’en échange de sa vie, il lui rende sa force première. Exaucé, Samson ébranlera les colonnes du temple, qui en s’effondrant, engloutira les Philistins.

Points forts

-L’œuvre, qui, sans hésitation, est, à classer dans la catégorie des chefs d’œuvre. Couleurs, richesse d’invention de la mélodie, orchestration foisonnante,  contenu théâtral… Dans ce "Samson et Dalila", tout est parfait. On comprend pourquoi il fut un des piliers du répertoire lyrique français.

-La direction musicale de Philippe Jordan. Dans le programme, le patron de l’Orchestre de l’Opéra de Paris avoue être tombé amoureux de la partition, dès sa première rencontre avec elle. Cet "amour" l’inspire. Sa direction, précise, ciselée, d’un raffinement extrême, donne  à entendre toutes les beautés de l’écriture musicale  de ce Saint-Saëns qui le passionne. On peut dire, sans ambage, que le jeune chef est au sommet de son art.

- La Dalila d’Anita Rachvelishvili. La mezzo géorgienne, qui l’année dernière, sur cette même scène, avait été une fabuleuse Amnéris dans "Aïda" de Verdi, laisse ici, une fois encore, éclater son immense talent. Sa voix, aux timbres mordorés, est souple et  projetée sans effort. Les graves  en sont profonds et les aigus, brillants. En outre, la cantatrice est une  actrice hors pair ! Séduction, cruauté, perversité… Elle  sait tout jouer.

-Le Samson d’Aleksandrs Antonenko. Le ténor letton a la voix, la force, le gabarit, et la fragilité de son personnage de Samson, ce colosse aux pieds d’argile …

-Les chœurs. Comme à chaque production de l’Opéra, ils sont somptueux. Et tant pis, si ce compliment finit par faire redite…

Points faibles

-La mise en scène. Sous prétexte de modernité, Damiano Michieletto a transposé l’œuvre. Pourquoi pas ? Encore eût-il fallu que cela ait un sens qui apparaisse clairement. Ce n’est pas le cas. D’autant moins d’ailleurs que sur le plateau, deux époques semblent se télescoper. Fin du XXème, pour les Hébreux, enfermés dans un bâtiment gris et gardés par des soldats munis de mitraillettes, (accessoires très à la mode en ce moment sur les scènes de théâtre !).  Mais Art déco, pour la chambre où Samson et Dalila sont face à face. Non seulement ces parti-pris n’éclairent pas l’œuvre, mais ils lui enlèvent du souffle et du lyrisme.

-Les costumes. Comme ils sont assez hideux, ils ne sont pas seyants. Les robes de Dalila sont particulièrement ratées.

En deux mots

Avec "Faust" et "Carmen", "Samson et Dalila" fut pendant longtemps, dans le trio des opéras français les plus populaires. Depuis vingt-cinq ans, sans qu’on sache très bien pourquoi, il avait été oublié des programmations. Le revoici donc à l’affiche. Pour le plus grand bonheur des amateurs. Car cet opéra est sans doute le meilleur ambassadeur de la  musique française du XIX ème siècle, celle dont les mélodies sont d’une richesse, d’une élégance et d’un charme sans pareil. On ne peut donc que s’y précipiter, surtout si, comme ici, il est dirigé et chanté avec ce talent et ce haut niveau d’exigence.

Et tant pis si l’œil n’est pas comblé, l’oreille est au paradis..

Recommandation

En prioritéEn priorité

malgré la mise en scène et les costumes

Opéra

"Samson et Dalila" de Camille Saint-Saens

Mise en scène Damiano Michieletto

Informations 

Opéra de Paris

Place de la Bastille

75012-Paris

Jusqu'au 5 novembre

Réservation : 0892289090

www.operadeparis.fr

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 14/10/2016 - 19:49
Nous avons des opéras qui se tiennent
ou à redécouvrir mais nous attendons toujours des chanteurs « français ».