En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Reuters
Ces gènes de l'obésité pourront éventuellement impliquer que la personne qui les porte soit un peu plus ronde que la moyenne, et doive accepter que son poids soit plus élevé que la normale.
Fausse excuse
Obésité : non, l'héritage génétique n'empêche pas de perdre du poids
Publié le 10 octobre 2016
Une nouvelle étude publiée dans le "British Medical Jounal" démontre que le "gène de l'obésité" (appelé FTO) n'empêcherait pas de perdre du poids.
Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéS. Il a dernièrement écrit Le S.A.V. des régimes aux éditions Marabout.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Cocaul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéS. Il a dernièrement écrit Le S.A.V. des régimes aux éditions Marabout.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une nouvelle étude publiée dans le "British Medical Jounal" démontre que le "gène de l'obésité" (appelé FTO) n'empêcherait pas de perdre du poids.

Atlantico : Peut-on déduire de la nouvelle étude publiée dans le British Medical Jounal (voir ici) que l'ADN n'est pas une barrière pour perdre du poids ?

Arnaud Cocaul : Oui tout à fait. Beaucoup de patients en surpoids viennent me consulter en m'expliquant que s'ils sont gros, c'est à cause de leur héritage génétique, ce qui est faux. 

Seule une part infime de la population mondiale des obèses souffre d'une maladie purement génétique (-de 5%), qui implique des traitements hormonaux, médicamenteux ou chirurgicaux. 

Pour le reste, on peut tout à fait avoir un terrain génétique favorisant l'obésité mais pouvoir résister à la malnutrition, et faire de l'exercice physique.

En revanche, ces gènes de l'obésité pourront éventuellement impliquer que la personne qui les porte soit un peu plus ronde que la moyenne, et doive accepter que son poids soit plus élevé que la normale. Dans ces cas-là, rien ne sert de se lancer dans des diètes sans fin, le corps reviendra naturellement à son poids de base. 

Ces nouveaux résultats impliquent-ils une modification ou une revalorisation des méthodes "classiques" pour combattre les obésités ?

Oui. L'obésité est une maladie plurifactorielle, qui implique des réponses multiples. 

Les pouvoirs publics peuvent, par exemple, lancer des campagnes incitant à faire de l'activité physique, ou encore mettre en place des politiques de prix favorisant les fruits et les légumes. 

Un suivi psychologique des personnes souffrant d'obésité est aussi très important, car être obèse aujourd'hui est encore stigmatisé, surtout en France (discrimination à l'embauche, difficultés d'intégration...)

Il faudrait aussi que l'Ordre des médecins éclaircisse et simplifie d'avantage les multiples offres de régime qui sont proposées aujourd'hui au grand public, car les Français ne savent plus ce qui fait réellement perdre du poids sans mettre sa santé en danger. 

A l'inverse, une personne n'ayant pas de "gène de l'obésité" dans son ADN peut-elle devenir obèse ? Développera-t-elle alors un "gène de l'obésité" qu'elle pourra transmettre à ses enfants ?

Toute personne peut devenir obèse suite à une dépression, par exemple, ou encore une prescription à haute dose de cortisone ou de médicaments neuroleptiques qui décuplent l'appétit.  

En effet, nous avons tous en nous une prédisposition à stocker de la graisse, car c'est comme cela que nos ancêtres ont réussi à survivre aux famines. 

A partir d'un certain poids dépassé, il est impossible de revenir en arrière d'un point de vue génétique. S'il s'agit d'une femme, elle pourra alors transmettre son patrimoine génétique favorisant l'obésité à ses enfants pendant ses grossesses.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vacciné
- 10/10/2016 - 13:58
l' hérédité des caractères acquis?
hummm hummm la fin de l'article avance des choses extrêmement douteuses, pour rester poli