En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 2 heures 15 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 4 heures 46 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 6 heures 48 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 8 heures 54 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 9 heures 19 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 2 heures 42 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 8 heures 8 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 8 heures 28 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 9 heures 31 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 9 heures 13 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 9 heures 20 min
© Reuters
© Reuters
"I have a dream"

Comment Mark Zuckerberg et sa femme veulent guérir le monde entier

Publié le 24 septembre 2016
Au travers de leur fondation, le couple Zuckerberg va investir une grande part de leur fortune personnelle dans la recherche scientifique, dans le but invraisemblable de trouver un vaccin pour toutes les maladies existantes.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au travers de leur fondation, le couple Zuckerberg va investir une grande part de leur fortune personnelle dans la recherche scientifique, dans le but invraisemblable de trouver un vaccin pour toutes les maladies existantes.

Vaincre les maladies dans le monde. Voilà une présomption que l'on n'entend plus que dans la bouche des enfants, gentiment naïfs. C'est pourtant l'objectif assumé par le multimilliardaire Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, et sa femme, Priscilla Chan. À la naissance de leur fille en décembre 2015, le couple a créé une fondation de charité à leur nom, la Chan Zuckerberg Initiative, dans laquelle le couple souhaite investir 99% de leur immense fortune liée au succès mondial de Facebook, estimée à 44,6 milliards de dollars (40 milliards d'euros).

Trois milliards de dollars sur dix ans

Après avoir investi dans l'éducation, en finançant à hauteur de 50 millions de dollars Byju, une startup indienne qui s'applique à démocratiser l'éducation chez les jeunes par le biais d'une application sur smartphone, puis dans le technologie, en injectant quelque 24 millions supplémentaires dans la startup nigériane Andela, qui développe des logiciels, c'est maintenant dans le domaine de la santé que le couple richissime veut concentrer ses efforts, rapporte The Guardian. "Pouvons-nous guérir, prévenir ou contrôler toutes les maladies d'ici la fin du siècle ?". C'est la question qu'a lancé Mark Zuckerberg face aux étudiants de l'Université de California (UCSF), à Sans Francisco (Californie, États-Unis). Une question fantasque aux allures de défi, un défi auquel Zuckerberg compte bien répondre du mieux qu'il peut.

Face au parterre d'étudiants, Mark et Priscilla se sont relayés sur scène pour parler de leur projet. Celui-ci devrait s'articuler en premier lieu sur la recherche médicale contre le cancer, les maladies cardiaques et neuronales, notamment avec l'aide d'un "biohub", une sorte d'incubateur scientifique au sein de l'UCSF dans lequel travailleront les meilleurs scientifiques, sans souci de financement, puisque quelques 600 millions de dollars y seront injectés. Dans un deuxième temps, ces dons seront dirigés vers les "technologies transformatives", c'est à dire celles permettant de modifier l'homme à travers son ADN. Zuckerberg s'explique : "Au fil de l'histoire de la science, la plupart des avancées scientifiques ont été précédées par la création de nouveaux outils et technologies qui nous ont permis de nous ouvrir la voie. Le télescope nous a permis de comprendre l'astronomie et l'univers, le microscope, les cellules et les bactéries afin de développer des traitements pour les maladies infectieuses, tandis que le séquençage de ADN nous habilite à lutter contre le cancer et les maladies génétiques".

Dans les pas de Bill Gates

L'objectif est bien évidemment incommensurable. "C'est un gros défi", reconnaît Zuckerberg. Mais une action de philanthropie bienvenue de la part de ces riches parmi les riches, motivée par l'envie de bâtir l'avenir, dont le retour en investissement ne se calcule par en dollars. "En investissant aujourd'hui dans la science, nous espérons construire un futur dans lequel nos enfants pourront vivre de longues et enrichissantes vies", indique Piscilla Chan. Il ne s'agit pas, bien sûr, d'éradiquer les bactéries de la surface du globe. "Cela ne veut pas dire que nous ne serons jamais malades, mais que nos enfants, et que les enfants de nos enfants, le seront bien moins souvent", ajoute-t-elle. Un projet que le couple a mûri pendant deux ans, durant lesquels ils ont pu échanger avec de nombreux lauréats de prix Nobel.

La décision a été saluée par le plus grand philanthrope de tous les temps, Bill Gates. Le PDG de Microsoft et homme le plus riche du monde selon Forbes à la fortune estimée à plus de 80 milliards de dollars (72 milliards d'euros) lègue, au travers de la fondation Bill & Melinda Gates Foundation qu'il a créée en 2000 avec sa femme, plus de quatre milliards de dollars chaque année dans des programmes d'éducation, de santé ou encore de sport, comme il est indiqué dans cette vidéo :

Mieux vaut prévenir que guérir

"La Chan Zuckerberg Initiative fait déjà un excellent travail en ce qui concerne l'amélioration de l'éducation de tous les étudiants. […] Nous ne pouvons pas vaincre les maladies avec nos instruments actuels. Nous ne pourrons développer un vaccin contre le Sida ou la malaria que par la science. […] Je n'ai aucun doute sur le fait que nous ferons d'énormes progrès sur ces maladies et que nous sauverons ainsi des millions de vies, faisant du monde un meilleur endroit", a-t-il déclaré, lors de la conférence.

Si ces trois milliards que Zuckerberg compte mettre sur la table en dix ans sont bien modestes à côté des quelque 34 milliards investis par le gouvernement américain rien que pour la lutte contre le Sida en 2017, et que le projet de vaincre la maladie reste un mirage selon les chercheurs interrogés par la BBC, il s'agit tout de même d'une somme qui peut faire la différence, estime The Atlantic. Car comme précisé dans l'article, cet investissement ne servira pas à la recherche "classique" pratiquée dans les laboratoires et les hôpitaux, mais bien à des expérimentations hors des sentiers battus. Utile, alors qu'une énorme des sommes investies dans les institutions sanitaires ne servent qu'aux traitements médicaux et à la recherche basique destinés aux patients. En privilégiant le secteur de la recherche, Zuckerberg et Chan préfèrent donc prévenir que guérir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lionel73
- 24/09/2016 - 11:34
oui Paul Emiste
comme dirait un écrit Juif , le Zohar ... la gauche c'est le diable ... et mème l'Islam donne la gauche pour les damnés ....... biensur tel le Diable , la gauche ne pense qu'a jouer les séducteurs 100% ..
Paul Emiste
- 24/09/2016 - 11:00
Et oui...
Une fois de plus on voit les "méchants" capitalistes donner des milliards de leur propre argent pour le bien d´autrui, alors que nos socialos, millionnaires de la république , de ceux qui vomissent sur le grand capital, distribuent les milliards des autres pour s´acheter un électorat d´assistés professionnels á la botte.