En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 13 heures 29 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 14 heures 38 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 15 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 18 heures 12 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 19 heures 8 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 20 heures 31 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 41 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 32 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 jour 33 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 jour 34 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 13 heures 59 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 15 heures 7 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 16 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 18 heures 18 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 19 heures 53 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 21 heures 36 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 32 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 jour 34 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 jour 35 min
© Reuters
© Reuters
Face to face

Selfie : pourquoi la reconnaissance faciale est désormais LE moyen le plus sûr de sécuriser nos comptes bancaires en ligne

Publié le 09 septembre 2016
Les clients de la banque HSBC ont désormais la possibilité de sécuriser leur compte en ligne via leur smartphone avec un selfie. Reste à savoir s'il s'agit plus d'un gadget ou d'un outil d'avenir pour le monde informatique.
Jean-Paul Pinte est docteur en information scientifique et technique.Maître de conférences à l'Université Catholique de Lille, il est expert en cybercriminalité.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Pinte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Pinte est docteur en information scientifique et technique.Maître de conférences à l'Université Catholique de Lille, il est expert en cybercriminalité.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les clients de la banque HSBC ont désormais la possibilité de sécuriser leur compte en ligne via leur smartphone avec un selfie. Reste à savoir s'il s'agit plus d'un gadget ou d'un outil d'avenir pour le monde informatique.

Atlantico : Pour la première fois, une banque (HSBC) autorise ses clients à vérifier leur identité avec un selfie (qui sera comparé avec une photo d'identité donnée au préalable) pour consulter leur compte en ligne à partir de leur smartphone. Pensez-vous que ce nouveau type d'identification est plus sécurisant que les autres moyens de sécurisation d'accès aux comptes bancaires ? 

Jean-Paul Pinte : Rien n’est aujourd’hui inattaquable ni infalsifiable quand il s’agit de contrôler et de sécuriser l’accès aux données d’une personne. Et pour chaque forme d’innovation ayant eu lieu dans ces domaines, on le sait très bien, les cyberdélinquants ont toujours été là pour y trouver la faille. Nous ne sommes qu’au début d’une longue liste de possibilités biométriques et les surprises ne manqueront à l’avenir. Les mots de passe ont à mon sens encore quelques années devant eux même si on annonce leur mort depuis longtemps.

Google annonce avoir amorcé des tests de paiement similaire avec sa nouvelle application Hand Free disponible sur iOS et Android. De même, la société Amazon a souhaité renforcer l'identification à son site tout en simplifiant le processus. Pour ce faire, le géant de l'e-commerce a misé sur la reconnaissance faciale.

En juillet 2015, Mastercard affirmait également avoir investi dans les technologies de reconnaissance faciale. La société présentait ainsi le Selfie Pay visant à aider les consommateurs dans l’amélioration de la sécurité de leurs opérations en prenant des photos d'eux-mêmes. En examinant les activités d'authentification biométriques, MasterCard souhaite identifier les gens pour ce qu'ils sont, pas ce dont ils se souviennent. Notons que MasterCard a mis aussi à l'essai une gamme de méthodes d'authentification, telles que l'identification faciale ou la reconnaissance de la voix et du rythme cardiaque par le biais d'un bracelet à porter.

HSBC vient d’emboîter le pas en décidant de permettre à ses clients professionnels (chefs d'entreprises, professions libérales, etc.) d'ouvrir un compte avec un selfie. Lorsque le client souhaitera accéder à ses comptes, son visage sera scanné.

Au niveau sécurité, tout semble être au top car la méthode consiste à faire correspondre une image à partir de votre selfie initial extrait de vos documents. En plus de ce selfie, une photo, une date de naissance, un permis de conduire ou autre document seront stockés et chiffrés séparément en guise de double sécurité. Cela signifie donc que même si quelqu'un était en mesure d'obtenir en quelque sorte la main sur un de ces éléments d'information et de les déchiffrer, ce qui est presque impossible de faire, ils ne connaîtraient qu’un élément d'information. 

Quoi qu’il en soit, des risques subsistent car on ne peut éviter le vol de données telles les photos, ni le cas de jumeaux. Se prendre en photo à chaque validation de transaction pourrait vite se révéler à la longue bien plus contraignant et compliqué que de taper un code. L’identification par selfie est cependant  une des premières armes de lutte contre la fraude en ligne.

Selon vous, le selfie va-t-il à terme supplanter les moyens de sécurité déjà existants ?

Non, je ne pense pas que cette technologie soit sur le point d’être la solution finale à la sécurité de toute identification même si la technologie selfie est rentrée dans les mœurs.

De l’empreinte vocale au paiement sans les mains (Hand free) en passant par des smileys pour déverrouiller un smartphone, les solutions biométriques n’ont pas manqué à ce jour.

Les téléphones mobiles Androïd peuvent être débloqués par un système de reconnaissance faciale depuis déjà quelques temps.

L’authentification des paiements en ligne par les selfies est juste un commencement, car d’autres nouveautés sont attendues et déjà en cours de pratique, comme la reconnaissance vocale chez Mastercard, ou encore pour cette même société la possibilité de confirmer son identité à l’aide de l’analyse des battements cardiaques, en partenariat avec la start-up canadienne Nymi.

Les chercheurs de Motorola travaillent même sur une pilule génératrice de mots de passe qui, une fois ingérée, s'activera dans l'estomac et émettra un signal !

Le selfie est-il selon vous amené à se développer chez d'autres banques que HSBC comme le nouveau moyen de sécuriser ses comptes en ligne à partir d'un smartphone ?

Oui, d’autres banques vont passer par cette étape car les smartphones sont de plus en plus utilisés par les internautes pour gérer leurs comptes bancaires à la vue de leur instantanéité d’accès. Has been, la technologie selfie devrait même laisser place à d’autres technologies comme en Suisse où la Raiffeisen permet à ses nouveaux clients de s'authentifier en ligne grâce à l'identification vidéo pour ouvrir un compte notamment. Après la banque Vaillant, La Poste et UBS, l'identification en vidéo, récemment autorisée par la Finma (Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers), fait son entrée à la Raiffeisen. Les nouveaux clients n'ont plus à se déplacer au guichet pour ouvrir un compte. La vérification de l'identité se fait via un entretien vidéo avec un collaborateur du centre de service à la clientèle. Il est inutile de télécharger une application.

Certes, les banques qui opteront pour cette orientation doivent savoir que la sécurité à 100% n’existe dans un aucun domaine et le domaine de la biométrie ne fait pas exception à cette règle. Cependant, ces technologies de sécurité basées sur la biométrie restent plus sûres que les traditionnels identifiants et mots de passe que les clients fournissaient auparavant. De nos jours, l’identification biométrique peut être considérée comme la norme la plus élevée pour la vérification de l’identité, comparativement aux noms d’utilisateur et mots de passe traditionnels, qui finissent souvent sur des post-it.

Reste à savoir maintenant si les Français sont prêts culturellement à passer à ces modes d’authentification biométrique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires