En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Flickr/Objectif Nantes
Une question de taille
Sujet tabou : pourquoi les enfants en surpoids sont susceptibles d’avoir de plus petits pénis que les autres… voire pas du tout
Publié le 09 septembre 2016
De plus en plus de parents consultent leur pédiatre-nutritionniste, inquiets de la toute petite taille du pénis de leur enfant en surpoids, voire de son inexistence. Une singularité anatomique qui n'a pourtant rien de grave. Explications.
Patrick Tounian est professeur de pédiatrie, chef du service de nutrition et gastroentérologie pédiatrique de l'hôpital Armand-Trousseau à Paris. Docteur en sciences, il dirige les formations " Obésité de l'enfant et de l'adolescent " et " Nutrition de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Tounian
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Tounian est professeur de pédiatrie, chef du service de nutrition et gastroentérologie pédiatrique de l'hôpital Armand-Trousseau à Paris. Docteur en sciences, il dirige les formations " Obésité de l'enfant et de l'adolescent " et " Nutrition de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De plus en plus de parents consultent leur pédiatre-nutritionniste, inquiets de la toute petite taille du pénis de leur enfant en surpoids, voire de son inexistence. Une singularité anatomique qui n'a pourtant rien de grave. Explications.

Atlantico : Comme le souligne un article du New York Times (voir ici), de plus en plus de parents consulteraient des pédiatres-nutritionnistes pour savoir pourquoi la taille du pénis de leur petit garçon [PT1] obèse est aussi petite, ou, dans certains cas, pourquoi la verge de leur petit garçon obèse est inexistante. Est-ce un motif de consultation que vous rencontrez régulièrement dans votre pratique quotidienne ?

Patrick Tounian : C'est effectivement un motif de consultation très courant, même si le sujet est encore complètement tabou.

Je vois régulièrement des parents, et plus particulièrement des mamans, qui viennent me consulter car ils s'inquiètent de la toute petite taille de la verge de leur enfant, voire de son invisibilité.

Comment expliquer que les petits garçons obèses aient une verge anormalement petite, voire invisible ?

En fait, il s'agit d'une illusion d'optique, connue sous le nom de "verge enfouie". Chez l'appareil génital des hommes, la verge a une insertion sur l'os qui est derrière, et selon la hauteur de cette insertion, qui varie d'un garçon à l'autre, la partie extérieure et visible de la verge est plus ou moins longue. Une insertion basse implique que la partie visible de la verge est plus petite, voire invisible. Cette particularité anatomique est relativement courante, et peut toucher n'importe quel garçon, qu'il soit obèse ou non.

Chez les garçons obèses, l'illusion d'optique créée par une "verge bas-insérée" est renforcée par la masse graisseuse qu'ils ont au niveau du bas du ventre. Lorsque ces deux particularités anatomiques se cumulent ("verge bas-insérée" + masse graisseuse présente au niveau du bas du ventre), la verge est complètement invisible, on parle de "verge enfouie"  [PT2].

Les enfants obèses sont donc plus susceptibles que les autres de souffrir de la petite taille ou de l’inexistence visuelle de leur verge, car leur graisse au bas du ventre amplifie l'illusion d'optique crée par une "verge bas-insérée", donnant parfois l'impression qu'ils ont un sexe féminin, surtout lorsque leur puberté commence et que seuls les poils sont visibles, car la bourse peut également être cachée par l’excès de graisse au niveau du bas ventre.

A l'inverse, il existe aussi des garçons en surpoids ou obèses qui ont une taille de verge tout à fait normale.

Les parents de petits garçons obèses ont-ils raison de s'inquiéter de la petite taille ou de l’invisibilité de leur verge ?

Non, absolument pas, et cette bonne nouvelle gagnerait vraiment à être mieux connue.

En effet, si la verge est enfouie, donc très petite ou invisible, elle n'en reste pas moins tout à fait normale, que ce soit au niveau de sa taille réelle ou de ses fonctions érectiles et excrétoires (la verge sert aussi à uriner).

C'est donc une particularité anatomique particulièrement difficile à assumer et sujette à de nombreux complexes pour ces petits garçons, car cela peut vraiment être très impressionnant à voir, mais cela reste un problème purement esthétique, comme on pourrait avoir honte d'avoir un trop gros nez par exemple. Il faut de plus savoir que si les parents et l'enfant le souhaitent, une double opération est possible pour faire réapparaître la verge. Pour résoudre le problème de "la verge enfouie", un chirurgien urologue peut modifier le niveau de l'insertion sur l'os. Et pour mieux dégager la verge lorsque l'enfant est aussi obèse, un chirurgien esthétique peut enlever la masse graisseuse accumulée au niveau du bas ventre.

Attention cependant à ne pas trop fantasmer sur la future taille de la verge après l'opération, voire la double opération. Le gain de visibilité est seulement de deux à quatre centimètres, pas plus. Ce ne sera donc pas une verge de grande taille, mais cela permet tout de même de voir quelque chose. Pour donner un ordre de grandeur, environ 10% des garçons obèses que je suis souffrent de "verge enfouie", et nous en opérons très peu (moins de 10 par an).

Le seul cas pour lequel les parents doivent vraiment s'inquiéter de la taille du pénis de leur enfant, c'est lorsqu'il s'agit d'un micropénis, ce qui n'est pas du tout la même chose qu'une "verge enfouie" (beaucoup de médecins confondent d'ailleurs les deux problèmes). Un micropénis est une véritable maladie hormonale, qui empêche le pénis de grandir et d'avoir des fonctions érectiles [PT3] normales, contrairement à une "verge enfouie", comme expliqué plus haut.


 [PT1]La verge enfouie est rare chez les garçons en surpoids, elle se rencontre surtout chez ceux qui sont obèses.

 [PT2]La verge inatteignable est plus le fait d’un gros ventre que celui de l’enfouissement de la verge.

 [PT3]Les fonctions excrétoires sont normales.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
06.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
07.
L'association WWF accusée de soutenir des programmes de stérilisation forcée aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires