En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

07.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 3 min 8 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 46 min 2 sec
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Economie
Classement

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

il y a 1 heure 34 min
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 16 heures 46 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 18 heures 12 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 18 heures 45 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 21 heures 21 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 22 heures 9 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 23 heures 41 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 25 min 6 sec
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 1 heure 7 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Cléopâtre

il y a 1 heure 50 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 16 heures 59 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 18 heures 29 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 19 heures 22 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 21 heures 39 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 22 heures 35 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 23 heures 58 min
Paris-Casablanca-Dakar

Quand le Maroc économique se lance à l'assaut de l'Afrique

Publié le 11 février 2012
La société civile prend la main au Maroc. De nombreux entrepreneurs cherchent à développer une coopération entre leur pays, l’Europe et l’Afrique, grâce à leur position stratégique.
Nabil Bayahya
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nabil Bayahya est diplômé de Sciences Po Paris. Il est actuellement Executive Partner en charge de la practice Consulting au sein d’un cabinet international d’Audit et de Conseil. Il intervient  régulièrement dans les colonnes du premier quotidien...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La société civile prend la main au Maroc. De nombreux entrepreneurs cherchent à développer une coopération entre leur pays, l’Europe et l’Afrique, grâce à leur position stratégique.

L’Afrique est souvent présentée en laissée pour compte de la mondialisation, comme si ce continent était incapable de s’insérer dans une dynamique planétaire. Pourtant, les grandes puissances s’y intéressent depuis longtemps, tant pour ses ressources que pour sa position stratégique. Plusieurs pays se voient donc aujourd’hui comme les moteurs d’une intégration africaine, et misant sur une stratégie régionale.

Cette dynamique conduit aujourd’hui le Maroc à se tourner vers le sud, avec pour ambition d’être la plaque tournante de la coopération interafricaine. C’est d'ailleurs ce constat qui a réuni fin janvier près de 200 participants, décideurs institutionnels et dirigeants d’entreprises, au Forum de Rabat consacré aux enjeux et aux perspectives de l’intégration africaine.

L’Afrique entre mondialisation, et fragmentation

L’Afrique est paradoxalement le continent qui a connu la mondialisation de façon aussi précoce qu’injuste, par le biais des empires coloniaux qui en ont fait le prolongement politique, économique, et stratégique de l’Europe des XIXe et XXe siècles. Cet héritage douloureux a non seulement marqué durablement la mémoire et les cultures africaines, mais il a également modelé à son image la géographie du continent.

C’est donc une série d’Etats centralisés, héritiers d’administrations coloniales organisées autour d’un point d’entrée reliant de vastes territoires à leurs métropoles respectives qui ont accédé à l’indépendance. Leur première difficulté fut alors de construire l’unité nationale à l’intérieur de frontières tracées à la règle et au compas, et dépourvues de cohérence entre les espaces, les peuples, et les ressources.

Cette instabilité originelle d’un continent façonné par des puissances extérieures rendait les conflits ethniques, religieux ou territoriaux aussi inévitables, qu’elle révélait très tôt la nécessité de politiques communes. Ce paradoxe aboutit à un enchevêtrement d’organisations aux compétences variées, aux pouvoirs limités, et à la crédibilité parfois mise en doute.

Une économie panafricaine

Toutes les tentatives d’intégration politique ont ainsi échoué, à l’image de l’Union Africaine qui reste paralysée par ses contradictions. Il en est tout autrement pour les communautés économiques régionales, qui sont aujourd’hui les piliers de l’intégration africaine, et que le traité d’Abuja de 1991 -instaurant la Communauté Economique Africaine- entend fusionner dans un marché commun à l’horizon 2028.

Les obstacles politiques à cette intégration économique restent cependant nombreux. Mais plus nombreuses encore restent les barrières physiques, administratives, ou culturelles, entre des pays dont les infrastructures ont été conçues à l’époque coloniale dans une direction exclusivement centrifuge. S’y ajoutent les difficultés de communication sur des territoires immenses et sous équipés, ainsi que le poids de la corruption qui paralyse les maigres services publics.

Mais malgré les obstacles, les atouts sont nombreux : la croissance se maintient à un niveau relativement élevé de 5 à 6 %, les ressources du sous-sol sont considérables, l’agriculture est sous-exploitée, et une population jeune présente de nombreux bassins d’emplois. Surtout, des Nations Unies à la Banque Mondiale, tous les experts s’accordent sur le développement des échanges interafricains comme la clé du développement.

 

Le Maroc comme porte d’entrée vers l’Afrique ?

Ces perspectives poussent aujourd’hui les industriels et les investisseurs marocains à nouer des partenariats sur le continent. Les industriels y trouvent un marché potentiel de plus d’un milliard d’habitants. Le secteur financier très développé favorise les investissements. Quant aux infrastructures très développées dans les transports et les communications, elles trouvent un prolongement naturel à l’échelle régionale.

Davantage qu’une recherche de nouveaux débouchés face à la crise européenne, les entrepreneurs marocains cherchent au contraire à développer une coopération triangulaire, entre l’Europe et l’Afrique, grâce à leur position stratégique à la croisée des espaces méditerranéen, atlantique, et subsaharien. Ils s’appuient non seulement sur la géographie, mais aussi sur les relations privilégiées qui unissent le Royaume à l’Union Européenne, aux Etats-Unis, ou encore aux pays du Golfe Persique.

L’intégration est ainsi présentée comme une réponse à la mondialisation, par l’organisation plus ou moins formelle de vastes espaces, qui transcendent la dimension étatique rendue trop étroite. Les Africains dans leur ensemble sont demandeurs de cette coopération, même si des craintes se sont exprimées quant à une nouvelle forme de colonisation. Le succès de la démarche marocaine repose cependant sur son caractère essentiellement privé. L’intégration africaine se fera ainsi par la société civile, ou ne se fera pas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Rosine
- 11/02/2012 - 23:17
langue de bois
quelle langue de bois...
Olivierguy
- 11/02/2012 - 21:56
Avec Sarko ?
Sarko détesté au Maroc, on en parle pas. On ne parle pas non plus des refus de visas pour les hommes d'affaires du Maroc et de l'Algérie pour satisfaire aux quotas de M Guéant. Quelle mascarade, non seulement cette équipe est nulle à l'intérieur mais elle est aussi nulle à l'extérieur.