En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Bonnes feuilles
"Un apport en plus", "gagner des victoires", "tous les jours au quotidien" : le massacre de la langue française continue
Publié le 28 août 2016
Fautes d’accord, de conjugaison, de genre, pléonasmes, pataquès, anglicismes, barbarismes, solécismes polluent quotidiennement la langue de Molière, de Chateaubriand, de l’olympisme et des droits de l’Homme ! Notre belle langue française est chaque jour un peu plus défigurée par ces fautes commises bien involontairement par des élites (journalistes, politiques…) de moins en moins regardantes ! Extrait de "Langue française - Le massacre continue", de Jean Maillet, aux éditions de l'Opportun 2/2
Grammairien et lexicographe passionné, Jean Maillet est l’auteur de plusieurs livres sur la langue française dont Donner de la confiture aux cochons et Langue française : arrêtez le massacre ! aux Éditions de l’Opportun.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Maillet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grammairien et lexicographe passionné, Jean Maillet est l’auteur de plusieurs livres sur la langue française dont Donner de la confiture aux cochons et Langue française : arrêtez le massacre ! aux Éditions de l’Opportun.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fautes d’accord, de conjugaison, de genre, pléonasmes, pataquès, anglicismes, barbarismes, solécismes polluent quotidiennement la langue de Molière, de Chateaubriand, de l’olympisme et des droits de l’Homme ! Notre belle langue française est chaque jour un peu plus défigurée par ces fautes commises bien involontairement par des élites (journalistes, politiques…) de moins en moins regardantes ! Extrait de "Langue française - Le massacre continue", de Jean Maillet, aux éditions de l'Opportun 2/2

Un apport en plus

« L’apport d’étrangers dans un pays, c’est un apport en plus. »

(Jacques Attali dans Ce soir (ou jamais !), le 25 septembre 2015.)

Il faut faire preuve d’une grande imagination pour concevoir ce que peut être un apport en moins !

« Apport », déverbal du verbe « apporter », ne peut évidemment s’appliquer qu’à un ou plusieurs éléments que l’on ajoute à un ensemble, en l’occurrence, des migrants qui viennent grossir la population d’un pays.

La phrase suivante évite le pléonasme :

> L’apport d’étrangers dans un pays est une valeur ajoutée à ce pays, donc un enrichissement.

Cette redondance, particulièrement replète, vaut celle que Manuel Valls nous a servie le 23 septembre 2015 sur France 2 dans Des Paroles et des actes, quand il nous a annoncé

« [ ] un plan d’ensemble […] plus des mesures supplémentaires pour les entreprises. »

A-t-on jamais vu des mesures supplémentaires se soustraire d’un plan d’ensemble ?

Gagner des victoires

« Il y a des victoires que nous devons gagner. »

(Bruno Leroux, député P.S., sur France-Info, le 11 novembre 2015.)

En digne émule de La Palisse, Bruno Leroux aurait pu ajouter :

« et des défaites que nous (ne) devons (pas) perdre ».

Rectifions :

> Il y a des combats (batailles) que nous devons gagner ou > Il y a des victoires que nous devons remporter

Tous les jours au quotidien

« Ici, on enregistre tous les jours au quotidien. »

(Télématin, présentation des studios de France 2 par Loïc Ballet, à l’occasion des « Journées du patrimoine », le 19 septembre 2015.)

« Quotidien » vient du latin quotidianus variante de cottidianus, issu de cottidie, dont la traduction littérale est « tous les jours », parfait équivalent de « chaque jour », « journellement » et « quotidiennement ».

Le pléonasme n’est donc pas moins maladroit que « quotidiennement au quotidien » ou « journellement chaque jour » .

Et si la fréquence de telles formules redondantes était due à une ignorance de leur étymologie ?

 

Projet d’avenir

Décidément, des notions de temps et de chronologie mal maîtrisées sur le plan sémantique peuvent donner lieu à bien des pléonasmes : après « reporter à plus tard » (ou « à une date ultérieure »), « préparer, prévoir, prédire à l’avance », « tous les jours au quotidien », « au jour d’aujourd’hui », « perdurer dans le temps », etc., voici « projet d’avenir » :

« […] investir de manière plus importante dans des projets d’avenir. »

(Article paru le 20 avril 2016 dans Boursorama.)

« La Région va réunir très prochainement ses acteurs pour travailler ensemble sur ce projet d’avenir. »

            (Article publié sur ouest-france.fr le 21 avril 2016.)

« Les socialistes semblent aujourd’hui incapables de redéfinir un projet d’avenir. »

(lemonde.fr, éditorial paru le 21 avril 2016.)

Un « projet » étant quelque chose que l’on veut réaliser, un but que l’on se propose d’atteindre, il ne peut évidemment se situer que dans l’avenir, par rapport au moment où il est imaginé ou conçu. Le mot « projet » se suffit donc à lui-même.

Interne à l’intérieur

« On n’a qu’à faire un vote interne à l’intérieur des Républicains ! »

(Nadine Morano sur RMC le 9 novembre 2015 dans Bourdin direct.)

L’adjectif « interne » est ainsi défini : « Qui concerne le dedans de quelque chose », « qui est en dedans, qui appartient au dedans » donc, « à l’intérieur ».

Madame Morano aurait fait preuve d’un parler plus orthodoxe et beaucoup moins lourd en déclarant simplement :

> On n’a qu’à faire un vote interne au parti «  Les Républicains ».

Ils interagissent entre eux

« [ ] plusieurs médicaments qui, peut-être, vont interagir entre eux. »

(Axel de Tarlé sur France 5 dans C à dire, le 15 janvier 2016, à propos de l’accident thérapeutique de Rennes.)

D’origine latine, le préfixe inter- veut dire « entre ». « Interagir » se définit donc comme suit : « Agir sur quelque chose ou quelqu’un qui agit aussi mais en sens inverse ». « Interagir » implique donc une idée de réciprocité qui rend totalement inutile l’emploi de « entre eux ».

 

Extrait de Langue française - Le massacre continue, de Jean Maillet, publié aux éditions de l'Opportun, août 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
06.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
07.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
05.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 28/08/2016 - 10:52
S'agit-il du massacre de la
S'agit-il du massacre de la langue française ou de l'établissement d'une discrimination entre ceux qui parlent un français académique et correct et ceux qui baragouine le dialecte de la rue? Que de portes se fermeront pour ces derniers!!! Et comme le souhaite Mr.Attali, les édites au parler bien choisi renforceront leur domination sur la masse populaire.