En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

07.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 59 min 35 sec
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 1 heure 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 4 heures 2 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 4 heures 24 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 4 heures 56 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 7 heures 6 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 1 heure 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 2 heures 24 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 3 heures 23 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 4 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 4 heures 38 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 5 heures 2 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 5 heures 59 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 6 heures 42 min
décryptage > France
Lutter sans renier ses principes

La démocratie face au piège du traitement de ses ennemis (islamistes) : petites munitions intellectuelles pour résister aux sophistes

il y a 7 heures 25 min
© Reuters
Nous ne sommes plus à l’époque à laquelle les curés et les pasteurs donnaient des consignes de vote.
© Reuters
Nous ne sommes plus à l’époque à laquelle les curés et les pasteurs donnaient des consignes de vote.
Alléluia

Laïcité ou pas, les religions pèsent encore sur la politique française

Publié le 05 février 2012
Aux Etats-Unis, un prêtre catholique vient d'appeler à voter contre Obama. La religion semble parfaitement intégrée dans le prisme politique. Pourtant, chez nous aussi, les convictions spirituelles influent sur les orientations politiques. Tour d'horizon des habitudes des croyants dans ces deux pays.
Claude Dargent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Agrégé de sciences économiques et sociales, docteur en science politique, il est chercheur au CNRS, à Sciences-po et professeur des universités à Paris VIII Saint-Denis et directeur du département de sociologie depuis 2006. Il est spécialisé en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aux Etats-Unis, un prêtre catholique vient d'appeler à voter contre Obama. La religion semble parfaitement intégrée dans le prisme politique. Pourtant, chez nous aussi, les convictions spirituelles influent sur les orientations politiques. Tour d'horizon des habitudes des croyants dans ces deux pays.

Atlantico : Dimanche dernier aux Etats-Unis, les évêques catholiques ont fait lire dans toutes les Eglises du pays des lettres condamnant la décision de l'administration Obama d'imposer aux établissements religieux de proposer une couverture sociale incluant le remboursement de la contraception et de l'avortement à leurs employés. Cela pourrait-il nuire à la réélection de Barack Obama, quel est le poids des confessions religieuses dans l’électorat américain ?

Claude Dargent : Les enquêtes attestent toutes de la forte influence de ce que l’on appelle la dénomination aux Etats-Unis, c’est-à-dire la confession religieuse, sur le vote. C’est un phénomène qui a été établi très tôt et qui demeure aujourd’hui, même si le champ religieux s’est diversifié.

Nous ne sommes plus à l’époque à laquelle les curés et les pasteurs donnaient des consignes de vote. Aujourd’hui, cela chemine par d’autres voies comme des systèmes de valeurs partagés au sein de communautés au sein desquelles la socialisation se fait par des courants religieux et politiques.

Aux Etats-Unis, les catholiques sont historiquement démocrates alors que le protestantisme majoritaire est plutôt républicain. C’était en tous cas la situation initiale qui a été dressée dans l’après-guerre. Si cette vision demeure, la montée des évangéliques a redistribué une partie des cartes. Les équilibres sont modifiés. Les juifs continuent eux d’être proches du parti démocrate et à plutôt voté en ce sens.

Pour autant, une telle lettre, même aux Etats-Unis, reste un phénomène marginal.

 

La situation est-elle la même en France ?

L’Eglise a renoncé en France à donner des consignes explicites ou implicites de vote depuis la IIIème République. Quand bien même elle en donnerait, faudrait-il encore qu’elles soient suivies. Cela ne fonctionne pas du tout comme cela. Malgré tout, on constate en France que les catholiques sont nettement plus à droite que les autres religions qui restent plus orientées à gauche. Les enquêtes mesurent parfaitement ces réalités.

La grande différence dans ce domaine, entre la France et les Etats-Unis, c’est que ces derniers sont un pays de pluralisme religieux. Chez nous, au contraire, nous avons longtemps eu un fort monopole de la part des catholiques et des sans religions. Les autres confessions religieuses sont en réalité des minorités, voire des micro-minorités. Les protestants ne représentent pas plus de 2% de la population et les juifs sont moins de 1% aujourd’hui.

La nouveauté, en France, c’est l’émergence de l’Islam. Dans les enquêtes, cette religion dépasse à présent les 5%.

 

De quelle manière les candidats prennent-ils en compte les réalités de ce panorama religieux de l’électorat ?

Ils prennent en compte, que ce soit en France ou aux Etats-Unis, la représentation institutionnelle des différents cultes, en effectuant des visites régulières auprès des différentes confessions, par exemple. Il ne faut pas oublier que le ministre de l’Intérieur est aussi ministre des cultes.

Sur un autre plan, les choix de politique publique prennent en compte les enjeux qui peuvent paraître centraux à telle ou telle confession. En France, par exemple, si l’on parle de mariage homosexuel, on sait que c’est sensible pour différentes religions.

Aux Etats-Unis, l’histoire des relations entre l’Etat et les Eglises est différente. Le passé de tensions n’existe pas. Là-bas, il est parfaitement normal de se dire croyant, de prier, de revendiquer sa croyance en Dieu et de le dire, même quand on est président. Surtout quand on est président d’ailleurs. En France, le principe de laïcité rend les choses plus indirectes, sans les faire disparaître pour autant.

 

Les convictions religieuses des populations peuvent-elles encore influer sur des décisions politiques ?

Bien sûr. L’usage très large qui est fait des sondages par les pouvoirs publics en France implique qu’au plus haut niveau de l’Etat, on se pose ces questions. Ce n’est d’ailleurs pas tout à fait illégitime. Il n’est pas anormal de se demander, lorsqu’il faut prendre une décision en matière de politique publique, si elle sera populaire ou impopulaire. La subordonner à ces questions, c’est beaucoup dire, mais s'interroger sur la réception d’une décision par une partie de la population est parfaitement normal.

Les questions qui impliquent les communautés religieuses n’impliquent en général pas uniquement les notions de religion. Que ce soit le mariage homosexuel, le voile ou l’avortement, ce sont des sujets de société qui vont chercher au-delà de la spiritualité confessionnelle.

Ces questions sont récurrentes. Elles ont toujours existé en matière de politique publique. Aujourd’hui, les questions de bioéthique, de voile et de mariage homosexuel sont regardées sous l’aspect religieux là où, auparavant, c’était la légalisation de l’avortement et de la pilule et, si l’on remonte encore plus loin, la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Harmaggedon
- 08/02/2012 - 12:41
alsacien d'origine
j'ai été élevé dans une région dans laquelle la loi de séparation de l'Etat et de l'Eglise, n'a pas cours. Lors de l'adoption de la loi, l'Alsace était annexée à l'Allemagne, et même l'empereur d'Allemagne a respecté le code napoléon. Lors de la réintégration de l'Alsace et de la Moselle, en France, les autorités locales ont réussi à sauver ce que les alsciens considéraient comme bénéfique.
L'Alsace n'avait-elle pas été totalement dévastée par les guerres de religions ?
En classe, pas de problème de religions. Nous avons ainsi appris, par le "cathé" à connaitre les autres, à les respecter voire à les apprécier ! Cela évite bien des quiproquos dévastateurs !
Maintenant, quand des syndicats, des lobbies préconisent un certain vote, pourquoi des religieux n'auraient-ils pas le droit de donner leur avis ? C'est là non pas de la laïcité, c'est de l'anti-cléricalisme !
Et si un jour, un parti comme Enada, grâce au vote des étrangers, apparait en France, que dira-t-on ? Ou les médias et les politiques reculeront-ils une fois de plus ?
laurent379
- 06/02/2012 - 17:26
@Kirinan
.. pffff autant je suis contre le voile intégral, autant vous vous trompez complètement sur le statut de la femme en Islam .. !!! sortez de votre ignorance, étudiez, vous comprendrez peut-être alors pourquoi elle le font et le respecteriez au nom de la tolérance ... chacun est libre ..
Pourquoi 2/3 des convertis sont des femmes si elle sont aussi opprimées comme vous dites .. pfff ?!!
Qu'est-ce qui est le plus recpectable ? une femme ne mettant pas ses atouts en valeur et les dissimulant derriere un voile ou une femme en décolleté minijupe raz la touf etc etc .. comme on en voit partout et ts les jours ?! une femme dévoué à sa famille son mari etc... ou une femme désireuse de sa propre image et de son, bien être ??!!! spiritualité ou matérialisme ?? avant de dire n'importe quoi sur l'Islam .. merci d'étudier un minimum !! et surtout réfléchissez avant d'être envahie par la haine de votre ignorance et des manipulations faites dans les médias ..
laurent379
- 06/02/2012 - 17:16
@michel thys
Non .. c'est l'image de la religion que vous avez qui vous fait penser comme cela .. et je peux comprendre .. Mais la foi est indissociable de la raison, du savoir et des sciences ... Tournez vous vers l'Islam et le Coran : vous comprendrez alors le message de Dieu .. Le Coran rétablit la vérité sur ttes choses ... et scelle l'oeuvre de Dieu ..