En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 9 min 21 sec
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 55 min 6 sec
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 15 heures 47 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 16 heures 56 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 17 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 20 heures 30 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 21 heures 26 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 22 heures 49 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 59 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 42 min 16 sec
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 1 heure 11 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 16 heures 17 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 17 heures 25 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 20 heures 36 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 22 heures 11 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 23 heures 54 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 1 jour 34 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
Nous ne sommes plus à l’époque à laquelle les curés et les pasteurs donnaient des consignes de vote.
© Reuters
Nous ne sommes plus à l’époque à laquelle les curés et les pasteurs donnaient des consignes de vote.
Alléluia

Laïcité ou pas, les religions pèsent encore sur la politique française

Publié le 05 février 2012
Aux Etats-Unis, un prêtre catholique vient d'appeler à voter contre Obama. La religion semble parfaitement intégrée dans le prisme politique. Pourtant, chez nous aussi, les convictions spirituelles influent sur les orientations politiques. Tour d'horizon des habitudes des croyants dans ces deux pays.
 Agrégé de sciences économiques et sociales, docteur en science politique, il est chercheur au CNRS, à Sciences-po et professeur des universités à Paris VIII Saint-Denis et directeur du département de sociologie depuis 2006. Il est spécialisé en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Dargent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Agrégé de sciences économiques et sociales, docteur en science politique, il est chercheur au CNRS, à Sciences-po et professeur des universités à Paris VIII Saint-Denis et directeur du département de sociologie depuis 2006. Il est spécialisé en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aux Etats-Unis, un prêtre catholique vient d'appeler à voter contre Obama. La religion semble parfaitement intégrée dans le prisme politique. Pourtant, chez nous aussi, les convictions spirituelles influent sur les orientations politiques. Tour d'horizon des habitudes des croyants dans ces deux pays.

Atlantico : Dimanche dernier aux Etats-Unis, les évêques catholiques ont fait lire dans toutes les Eglises du pays des lettres condamnant la décision de l'administration Obama d'imposer aux établissements religieux de proposer une couverture sociale incluant le remboursement de la contraception et de l'avortement à leurs employés. Cela pourrait-il nuire à la réélection de Barack Obama, quel est le poids des confessions religieuses dans l’électorat américain ?

Claude Dargent : Les enquêtes attestent toutes de la forte influence de ce que l’on appelle la dénomination aux Etats-Unis, c’est-à-dire la confession religieuse, sur le vote. C’est un phénomène qui a été établi très tôt et qui demeure aujourd’hui, même si le champ religieux s’est diversifié.

Nous ne sommes plus à l’époque à laquelle les curés et les pasteurs donnaient des consignes de vote. Aujourd’hui, cela chemine par d’autres voies comme des systèmes de valeurs partagés au sein de communautés au sein desquelles la socialisation se fait par des courants religieux et politiques.

Aux Etats-Unis, les catholiques sont historiquement démocrates alors que le protestantisme majoritaire est plutôt républicain. C’était en tous cas la situation initiale qui a été dressée dans l’après-guerre. Si cette vision demeure, la montée des évangéliques a redistribué une partie des cartes. Les équilibres sont modifiés. Les juifs continuent eux d’être proches du parti démocrate et à plutôt voté en ce sens.

Pour autant, une telle lettre, même aux Etats-Unis, reste un phénomène marginal.

 

La situation est-elle la même en France ?

L’Eglise a renoncé en France à donner des consignes explicites ou implicites de vote depuis la IIIème République. Quand bien même elle en donnerait, faudrait-il encore qu’elles soient suivies. Cela ne fonctionne pas du tout comme cela. Malgré tout, on constate en France que les catholiques sont nettement plus à droite que les autres religions qui restent plus orientées à gauche. Les enquêtes mesurent parfaitement ces réalités.

La grande différence dans ce domaine, entre la France et les Etats-Unis, c’est que ces derniers sont un pays de pluralisme religieux. Chez nous, au contraire, nous avons longtemps eu un fort monopole de la part des catholiques et des sans religions. Les autres confessions religieuses sont en réalité des minorités, voire des micro-minorités. Les protestants ne représentent pas plus de 2% de la population et les juifs sont moins de 1% aujourd’hui.

La nouveauté, en France, c’est l’émergence de l’Islam. Dans les enquêtes, cette religion dépasse à présent les 5%.

 

De quelle manière les candidats prennent-ils en compte les réalités de ce panorama religieux de l’électorat ?

Ils prennent en compte, que ce soit en France ou aux Etats-Unis, la représentation institutionnelle des différents cultes, en effectuant des visites régulières auprès des différentes confessions, par exemple. Il ne faut pas oublier que le ministre de l’Intérieur est aussi ministre des cultes.

Sur un autre plan, les choix de politique publique prennent en compte les enjeux qui peuvent paraître centraux à telle ou telle confession. En France, par exemple, si l’on parle de mariage homosexuel, on sait que c’est sensible pour différentes religions.

Aux Etats-Unis, l’histoire des relations entre l’Etat et les Eglises est différente. Le passé de tensions n’existe pas. Là-bas, il est parfaitement normal de se dire croyant, de prier, de revendiquer sa croyance en Dieu et de le dire, même quand on est président. Surtout quand on est président d’ailleurs. En France, le principe de laïcité rend les choses plus indirectes, sans les faire disparaître pour autant.

 

Les convictions religieuses des populations peuvent-elles encore influer sur des décisions politiques ?

Bien sûr. L’usage très large qui est fait des sondages par les pouvoirs publics en France implique qu’au plus haut niveau de l’Etat, on se pose ces questions. Ce n’est d’ailleurs pas tout à fait illégitime. Il n’est pas anormal de se demander, lorsqu’il faut prendre une décision en matière de politique publique, si elle sera populaire ou impopulaire. La subordonner à ces questions, c’est beaucoup dire, mais s'interroger sur la réception d’une décision par une partie de la population est parfaitement normal.

Les questions qui impliquent les communautés religieuses n’impliquent en général pas uniquement les notions de religion. Que ce soit le mariage homosexuel, le voile ou l’avortement, ce sont des sujets de société qui vont chercher au-delà de la spiritualité confessionnelle.

Ces questions sont récurrentes. Elles ont toujours existé en matière de politique publique. Aujourd’hui, les questions de bioéthique, de voile et de mariage homosexuel sont regardées sous l’aspect religieux là où, auparavant, c’était la légalisation de l’avortement et de la pilule et, si l’on remonte encore plus loin, la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Harmaggedon
- 08/02/2012 - 12:41
alsacien d'origine
j'ai été élevé dans une région dans laquelle la loi de séparation de l'Etat et de l'Eglise, n'a pas cours. Lors de l'adoption de la loi, l'Alsace était annexée à l'Allemagne, et même l'empereur d'Allemagne a respecté le code napoléon. Lors de la réintégration de l'Alsace et de la Moselle, en France, les autorités locales ont réussi à sauver ce que les alsciens considéraient comme bénéfique.
L'Alsace n'avait-elle pas été totalement dévastée par les guerres de religions ?
En classe, pas de problème de religions. Nous avons ainsi appris, par le "cathé" à connaitre les autres, à les respecter voire à les apprécier ! Cela évite bien des quiproquos dévastateurs !
Maintenant, quand des syndicats, des lobbies préconisent un certain vote, pourquoi des religieux n'auraient-ils pas le droit de donner leur avis ? C'est là non pas de la laïcité, c'est de l'anti-cléricalisme !
Et si un jour, un parti comme Enada, grâce au vote des étrangers, apparait en France, que dira-t-on ? Ou les médias et les politiques reculeront-ils une fois de plus ?
laurent379
- 06/02/2012 - 17:26
@Kirinan
.. pffff autant je suis contre le voile intégral, autant vous vous trompez complètement sur le statut de la femme en Islam .. !!! sortez de votre ignorance, étudiez, vous comprendrez peut-être alors pourquoi elle le font et le respecteriez au nom de la tolérance ... chacun est libre ..
Pourquoi 2/3 des convertis sont des femmes si elle sont aussi opprimées comme vous dites .. pfff ?!!
Qu'est-ce qui est le plus recpectable ? une femme ne mettant pas ses atouts en valeur et les dissimulant derriere un voile ou une femme en décolleté minijupe raz la touf etc etc .. comme on en voit partout et ts les jours ?! une femme dévoué à sa famille son mari etc... ou une femme désireuse de sa propre image et de son, bien être ??!!! spiritualité ou matérialisme ?? avant de dire n'importe quoi sur l'Islam .. merci d'étudier un minimum !! et surtout réfléchissez avant d'être envahie par la haine de votre ignorance et des manipulations faites dans les médias ..
laurent379
- 06/02/2012 - 17:16
@michel thys
Non .. c'est l'image de la religion que vous avez qui vous fait penser comme cela .. et je peux comprendre .. Mais la foi est indissociable de la raison, du savoir et des sciences ... Tournez vous vers l'Islam et le Coran : vous comprendrez alors le message de Dieu .. Le Coran rétablit la vérité sur ttes choses ... et scelle l'oeuvre de Dieu ..