En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Autre qu’on adorait" de Catherine Cusset : superbe graine de Prix

il y a 5 min 30 sec
décryptage > Economie
Leçons du confinement

Dépendance et pertes d’exploitation : les assureurs battus sur tous les fronts face à la crise du coronavirus…

il y a 2 heures 3 min
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 3 heures 29 min
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 4 heures 15 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 5 heures 10 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 9 heures 56 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 22 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

La Révolution et l’Empire dans le cinéma français : plusieurs bons films pour cette période historique agitée ! Humour et délectation

il y a 17 min 38 sec
light > Science
Cratère de Chicxulub
L'astéroïde à l’origine de l’extinction des dinosaures aurait suivi la trajectoire la plus dangereuse possible
il y a 2 heures 16 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 3 heures 30 min
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 4 heures 43 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 8 heures 56 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 9 heures 37 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 10 heures 8 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 23 heures 49 min
© Reuters
L'organisation des jeux de Rio a entraîné une métamorphose de l'aménagement de la ville. Mais faute de temps et de réflexion, cette opération de lifting urbain a été entachée de plusieurs erreurs chirurgicales, sans anesthésie.
© Reuters
L'organisation des jeux de Rio a entraîné une métamorphose de l'aménagement de la ville. Mais faute de temps et de réflexion, cette opération de lifting urbain a été entachée de plusieurs erreurs chirurgicales, sans anesthésie.
Jeux dangereux

Infrastructures déjà délabrées et pollution à haute dose : les JO de Rio 2016 sont-ils un échec avant même d'avoir commencé ?

Publié le 05 août 2016
Alors que les athlètes du monde entier viennent de déposer leurs valises au village olympique, de nombreux problèmes témoignant d'une organisation négligée et de travaux bâclés noircissent un scénario déjà largement évoqué : l'échec des jeux de Rio.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les athlètes du monde entier viennent de déposer leurs valises au village olympique, de nombreux problèmes témoignant d'une organisation négligée et de travaux bâclés noircissent un scénario déjà largement évoqué : l'échec des jeux de Rio.

Le faux départ des JO de Rio est pressenti depuis longtemps. Depuis plusieurs mois, les facteurs négatifs s'accumulent et laissent pressentir un fiasco total. En plus de la pollution et du risque de propagation du virus Zika, les économistes ne sont pas optimistes quant au potentiel coup de fouet économique que ces olympiades pourraient donner au pays. "Économiquement, pour un pays en voie de développement, vouloir accueillir les Jeux olympiques est une perte de temps. [...] Ce n'est tout simplement pas rentable", avertissait l'économiste du sport Andrew Zimbalist dans les colonnes du site Inverse. Chronique d'un échec annoncé.

Pollution et dopage

Les Jeux olympiques se suivent et se ressemblent de plus en plus. Présentés comme de significatives mannes financières et moyens de lier les nations grâce au sport, ces jeux n'ont plus d'olympique que la hauteur de la pile des dossiers à charge qui s'accumulent contre eux. Coupables de plonger certains des pays qui les organisent dans la récession, d'être en partie faussés par les nombreux cas de dopage et d'être organisés dans l'opacité la plus totale, ces jeux sont pour le moins dangereux. Ceux de Rio, sauf miracle, devraient être voués à l'échec.

Récemment, les polémiques se sont multipliées. La présidente Dilma Rousseff a été suspendue de ses fonctions le 12 mai 2016 car embourbée dans une procédure de destitution pour maquillage de comptes publics, la délégation olympique russe a été amputée de nombreux membres à la suite du rapport McLaren ayant révélé un dopage d'Etat dans le sport russe et de nombreux rapports déplorent la pollution de l'eau de Rio jugée 1,9 million de fois trop polluée, pouvant déclencher de graves infections chez les athlètes qui devraient selon ce pédiatre interrogé par The New York Times, "littéralement nager dans la merde humaine".

A lire aussi  : Les photos de sites olympiques abandonnés que les 5 villes retenues pour les JO 2024 n’ont probablement pas envie de voir

Médiocrité des installations et insécurité

Les athlètes ont d'ailleurs pu se rendre compte par eux-mêmes de la médiocrité des installations. De nombreuses délégations olympiques ont pointé du doigt le village olympique dans lequel sont à déplorer de multiples ratés : fuites d'eau, manque criant de finitions, toilettes bouchées. Les délégations australienne et brésilienne ont qualifié les chambres d'"inhabitables" tandis que les athlètes chinois ont partagé les photos de ces défauts sur les réseaux sociaux. Une situation que de nombreux médias brésiliens attribuent à des ouvriers mécontents des retards de leurs paiements salariaux. En outre, quelques 150 plaintes ont été déposées par des athlètes danois à la suite de vols au sein-même du village.

Et la liste est encore longue : malgré une démonstration de force de la part des autorités brésiliennes qui ont mobilisé pas moins de 85 000 hommes (soit deux fois plus qu'aux JO de Londres en 2012) ainsi que l'arrestation de suspects liés à Daech, la question de la sécurité pose problème, alors que le pays "n'est absolument pas familiarisé avec le terrorisme international", indiquait The Washington Post. Selon de nombreux journalistes locaux, cette présence policière accrue est inutile et inégalement répartie : "Il y a plus de police et la présence de l'armée, mais c'est bien pour les parties riches de la ville. Dans les favelas, ils sont toujours aussi violents. […] Plus de police égale plus de violence", confiait l'un d'entre eux à Grazia. Un écran de fumée qui n'arrange donc rien au climat social déjà délétère que les Brésiliens vivent, dégoûtés par la classe politique. Selon eux, il ne s'agit que d'un embellissement éphémère qui laissera place à la fin des jeux à l'état habituel d'insécurité et de violence.

Gestion urbaine incohérente

Enfin, comme le détaille cet article de The Conversation, l'organisation des jeux de Rio a entraîné une métamorphose de l'aménagement de la ville. Mais faute de temps et de réflexion, cette opération de lifting urbain a été entachée de plusieurs erreurs chirurgicales, sans anesthésie. Tout d'abord, les grands chantiers ont donné lieu à de nombreux arrangements et pots de vin. Le budget originellement alloué a été largement dépassé (voir document) bondissant de 40% depuis le début des travaux pour atteindre quelque 10 milliards d'euros, le tout dans l'opacité la plus totale, comme en témoigne le mémoire rendu par la doctorante Lidia Quieto.

Afin de mener à bien la construction des infrastructures et des voies de transport, des dizaines de familles ont été expulsées de chez elles. Les habitants de la favela de Vila Autodromo en banlieue de Rio ont longtemps résisté avant de finir par abandonner leurs foyers, détruits à coup de bulldozers. Même en centre-ville, 22 059 familles ont été forcées de trouver un autre logement. Une gentrification de grande ampleur qui risque de poser problème une fois les JO terminés et les riches touristes rentrés chez eux.

Certains bâtiments tels que des musées ont été construits pour l'occasion. Le Musée d'art de Rio et le Musée de Demain (consacré aux technologies) auraient pu être de bonnes idées, si seulement l'un ne demeurait pas inachevé la veille des jeux et l'autre n'était pas qu'une structure squelettique disgracieuse vouée à ruiner vos photos de vacances à Rio. Alors oui, la mise en place d'un vrai réseau de transport est un succès. À l'exception près que la dislocation d'une partie d'une piste cyclable aérienne a causé la mort de trois cyclistes.

Plus le temps de tergiverser dorénavant. À vos marques, prêts, partez ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 05/08/2016 - 13:09
Des jeux OU des haricots !
Il faut en finir avec cette fumisterie ! A Rio à Paris, partout ! Si aucune ville, aucun pays ne postule pour ce cirque : il fera quoi le "consortium" olympique pour se goinfrer ?
Oyentin
- 05/08/2016 - 11:48
Les prochains jeux en antartique,
Financés par les locaux.
Olivier62
- 05/08/2016 - 10:23
Quand en finira-t-on avec cette grotesquerie ?
Les fanatiques de la secte ruineuse du sport ont encore frappé. Les rois de la gonflette aux stéroïdes, des footballeurs sur-payés pousseurs-de-baballe, des recordman du millième de seconde nous insupportent au dernier point !