En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 13 min 7 sec
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 3 heures 2 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 4 heures 47 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 6 heures 18 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 7 heures 10 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 8 heures 57 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 9 heures 37 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 10 heures 4 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 10 heures 45 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 49 min 37 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 2 heures 47 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 3 heures 28 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 5 heures 13 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 6 heures 38 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 7 heures 45 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 10 heures 22 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 11 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
SERIE

Nus face au terrorisme : comment l’Europe pourrait se réarmer moralement et idéologiquement : la réponse de Philippe d'Iribarne

Publié le 05 août 2016
Atlantico a demandé à plusieurs personnalités quelles étaient les raisons du désarmement idéologique européen actuel. Ils nous ont expliqué le lien entre le pacifisme originel de l'après-guerre et le sentiment d'impuissance actuel. Sixième numéro de cette série avec Philippe d'Iribarne.
Diplômé de l'école X-Mines, Philippe d'Iribarne est directeur de recherche au Cnrs, spécialisé dans la diversité des cultures politiques. Auteur de quatorze ouvrages, dont L'islam devant la démocratie (Gallimard, 2013), il a notamment...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe d'Iribarne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l'école X-Mines, Philippe d'Iribarne est directeur de recherche au Cnrs, spécialisé dans la diversité des cultures politiques. Auteur de quatorze ouvrages, dont L'islam devant la démocratie (Gallimard, 2013), il a notamment...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico a demandé à plusieurs personnalités quelles étaient les raisons du désarmement idéologique européen actuel. Ils nous ont expliqué le lien entre le pacifisme originel de l'après-guerre et le sentiment d'impuissance actuel. Sixième numéro de cette série avec Philippe d'Iribarne.

Atlantico : Avec l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray qui a vu deux islamistes mettre à mort un prêtre, et la multiplication des attaques en Europe, n'est-il pas plus tentant de considérer notre époque comme celle d'un conflit de civilisation ?

A lire aussi sur notre site : "Nus face au terrorisme : comment l’Europe pourrait se réarmer moralement et idéologiquement : la réponse de Gilles Lipovetsky" 

Philippe d'Iribarne : Deux grandes interprétations de la série d’actes terroristes qui a débuté avec les attentats perpétrés par Mohamed Merah coexistent. Pour l’une d’elles on a affaire à une opposition, transversale par rapport à la diversité des civilisations, entre deux visions politiques : d’un côté, l’idéal d’une société ouverte, tolérante, acquise aux idéaux démocratiques ; de l’autre, l’attachement à une société fermée, repliée sur elle-même, volontiers xénophobe. Dans cette interprétation, un camp du progrès où on trouve aussi bien les démocrates européens que les artisans du printemps arabe s’oppose à un camp de la réaction où on trouve aussi bien le Front national et les divers partis populistes européens que les tueurs de Daech. Dans une autre interprétation, on a affaire à un affrontement entre civilisations entre d’un côté le monde occidental, riche d’un héritage grec, romain et judéo-chrétien qui a inspiré les Lumières, et de l’autre un monde musulman qui n’a pas oublié que le Prophète entendait soumettre le monde à l’emprise de l’islam. Dans cette interprétation, les défenseurs de l’Occident, tous bords politiques confondus, s’opposent à ses adversaires musulmans. La réalité paraît beaucoup plus complexe que ces deux images d’Epinal. D’un côté, toutes les cultures ne sont pas, et de loin, inégalement propices à l’éclosion de sociétés démocratiques. Ainsi, la fascination de l’islam pour l’unité d’une communauté est difficilement compatible avec la liberté de pensée. De l’autre, bien des musulmans qui vivent en Occident, et même dans certains pays musulmans comme la Tunisie, ont part à la civilisation occidentale et sont prêts à la défendre. On a en fait un mélange étrange de guerre entre conceptions politiques et de guerre entre civilisations.  

A lire également sur notre site : "Nus face au terrorisme : comment l’Europe pourrait se réarmer moralement et idéologiquement : la réponse de Denis Tillinac"

Pourquoi est-ce que l'Europe échoue aujourd'hui à garantir la paix qu'elle s'était jurée de faire advenir en 1945 ?

A lire également sur notre site : "Nus face au terrorisme : comment l’Europe pourrait se réarmer moralement et idéologiquement : la réponse de Gilles-William Goldnadel"

La fin de la Seconde Guerre mondiale a été marquée par l’émergence d’un projet grandiose : l’avènement d’un monde pacifié sous la bannière conjointe de l’économie de marché et des droits de l’homme, associée à l’émergence d’une amorce de gouvernement mondial représenté par l’ONU et les grandes institutions internationales. Dans ce projet, les "identités meurtrières" associées aux nations, aux religions, aux cultures, devaient s’effacer devant le sentiment d’appartenance à une commune humanité. Le dialogue et les échanges commerciaux, facteurs de prospérité économique en même temps que de lien entre les peuples, devaient remplacer la guerre. Ce projet hérite d’une longue histoire européenne marquée par l’épreuve des guerres de religion et la volonté d’en sortir grâce à la constitution d’entités politiques dont l’unité transcenderait la diversité de leurs membres. On ne s’est pas préoccupé de savoir quel sens un tel projet pouvait prendre pour des non-Européens. Beaucoup d’entre eux y ont vu un simple avatar de l’impérialisme occidental visant à les empêcher de s’affirmer à leur tour en prenant leur revanche par rapport à une période de domination de l’Occident, revanche qu’ils étaient bien décidés à prendre. Nous en sommes là.

A lire également sur notre site : "Nus face au terrorisme : comment l’Europe pourrait se réarmer moralement et idéologiquement : la réponse de Bertrand Vergely" 

 

Que faut-il faire aujourd'hui pour refonder une identité commune viable et protectrice en Europe ?

 

La passion qui a entouré en France la tentative de Nicolas Sarkozy d’ouvrir une réflexion sur l’identité française a montré combien le sujet est épineux. On retrouve l’opposition entre l’attachement à une identité politique (les droits de l’homme, l’héritage de la Révolution française) qui rassemblerait au-delà de la diversité des cultures et une identité liée à une civilisation ancrée dans une longue histoire. Cette opposition a été manifeste entre partisans et adversaires de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne. Elle anime la confrontation entre les pays de l’ancienne Europe de l’Est et les pays d’Europe occidentale à propos de l’accueil des réfugiés musulmans. Sans doute, bien saisir en quoi l’identité républicaine est en fait difficilement séparable de l’héritage d’une civilisation permettrait de s’ancrer dans une identité simultanément attachée à ces deux sources.

A lire également sur notre site : "Nus face au terrorisme : comment l’Europe pourrait se réarmer moralement et idéologiquement : la réponse de Christophe De Voogd"

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 06/08/2016 - 06:35
Degré zéro
Ce ''Grand Intellectuel'' est un pauvre crétin ! Écrire que : ''Le FN et Daesh sont dans la même catégorie'', c'est le degré zéro du raisonnement.
vangog
- 04/08/2016 - 03:53
Une commune humanité?????????
Interrogez-vous quant à l'histoire, génératrice de strates dures, et vous comprendrez que ces strates ne sont pas formées par hasard! La famille, la commune (première communauté hors du champ familial), le département ( déjà artificiel), la région ( communauté culturelle et artisanale), puis la Nation(, dernière strate la plus évoluée d'un système solidaire, de meme histoire et de même destin...les gauchistes ( au sens large) ont voulu détruire ces strates naturels, historiques, et y substituer leurs subdivisions artificielles, nées de leur orgueil droitdelhommiste et pervers. Rien n'a réussi! L'UE s'effrite, les communautés de communes ne permettent pas de mutualiser. Les grandes métropoles coûtent une blinde. Les artifices humains ne valent rien, contre la construction historique! Alors. une commune humanité, le rêve des communistes, n'y pensez même pas! Mort-né...