En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

04.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

05.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 16 min 33 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 1 heure 41 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 14 heures 33 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 17 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 19 heures 20 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 21 heures 42 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 22 heures 5 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 22 heures 16 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 22 heures 50 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 33 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 1 heure 18 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 13 heures 21 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 16 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 21 heures 59 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 22 heures 9 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 22 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 23 heures 1 min
© Reuters
© Reuters
Pré-campagne

Juppé, Sarkozy… Et Bayrou : les candidats de droite face à la tourmente de l’hystérisation des débats sur le terrorisme

Publié le 05 août 2016
Alors que la lutte contre le terrorisme est désormais la préoccupation numéro 1 des Français, Nicolas Sarkozy, dont le discours sécuritaire parle à de nombreux électeurs de droite, pourrait remporter la primaire républicaine au mois de novembre. Dans une campagne présidentielle post primaires qui verrait la réédition du match de 2012 et dans une actualité et un jeu politique bouleversés, François Bayrou pourrait alors représenter une option susceptible de rassembler au-delà.
Xavier Chinaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Chinaud est ancien Délégué Général de démocratie Libérale et ex-conseiller pour les études politiques à Matignon de Jean-Pierre Raffarin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la lutte contre le terrorisme est désormais la préoccupation numéro 1 des Français, Nicolas Sarkozy, dont le discours sécuritaire parle à de nombreux électeurs de droite, pourrait remporter la primaire républicaine au mois de novembre. Dans une campagne présidentielle post primaires qui verrait la réédition du match de 2012 et dans une actualité et un jeu politique bouleversés, François Bayrou pourrait alors représenter une option susceptible de rassembler au-delà.

Atlantico : L’actualité a des effets sur la primaire de l’opposition, notre sondage récent a montré que la sécurité s’installait en tête des préoccupations des Français et que sur la lutte contre le terrorisme, est crédité davantage N. Sarkozy qu’A. Juppé, pensez-vous que la primaire tourne à l’avantage de l’ancien président ?

Xavier Chinaud : L’élection à la primaire de la droite et du centre aura lieu les 20 et 27 novembre prochain, soit dans près de 4 mois, elle sera ouverte à l’ensemble des Français et non aux seuls membres des partis ; voilà deux raisons qui m’incitent à modérer les jugements définitifs.

L’actualité comme les sondages auront sans nul doute de l’influence sur la primaire, tant en termes de participation que de choix du candidat, mais je veux croire que la trêve estivale comme les 3 mois qui suivront permettront d’écarter les surenchères et les postures sur un sujet aussi sérieux (entre autres) que la lutte contre le terrorisme. L’opposition, à commencer par son chef, s’est enfermée depuis 4 ans dans une critique systématique de tout ce que la majorité dit ou fait, affaiblissant un peu plus la politique avec ce sentiment ancien chez les bonapartistes majoritaires au sein de LR, qu’ils sont les seuls à savoir gouverner. Le concours Lepine de la proposition engendré par cette primaire les rend pour l’essentiel totalement inaudibles et seule semble compter la posture. Pour ne pas laisser trop d’espace au FN, N. Sarkozy occupe celle du sécuritaire à tout va, la séquence récente a montré que cela pouvait lui profiter, mais tout miser sur une actualité dramatique pour tenter de rattraper ses concurrents suffira-t-il à faire oublier celui que les Français ont majoritairement rejeté en 2012 ?

Une fois encore la pré-campagne ressemble à un match de communication, une fois encore on peut espérer après un mandat de F. Hollande que les Français réfléchiront à deux fois avant de donner leur suffrage sur la base du buzz et non du fond.

Si l’actualité dans les mois qui nous séparent de l’élection devait se répéter en matière d’attentats, qui en bénéficiera sur le plan politique ?

Les défis que la France devra relever dans le prochain quinquennat sont bien plus nombreux que la seule question du terrorisme. Cette forme d’hystérisation du débat politique dans laquelle d’aucuns prônent par exemple la mise à disposition de bazooka dans la dotation des forces de l’ordre pour les manifestations publiques est ce qui peut arriver de pire dans le grand rendez vous de la présidentielle. Sur le terrorisme, des choses ont été faites depuis 18 mois, peut-on aller plus loin ? Je le crois, sur la place de l’Islam dans la République comme dans le renseignement pénitentiaire, sur les moyens juridiques de traiter les gens rentrant des zones djihadistes comme dans les moyens à consacrer à nos forces de sécurité, de renseignement et à la justice ; mais la surenchère permanente plutôt qu’une volonté de travailler ensemble de manière trans-partisane pour faire ce qu’il faut dans ce domaine au moins, sans attendre les 9 mois qui nous séparent de la présidentielle est une faute politique.

Le supposé débat entre ceux qui veulent rester dans l’état de droit et ceux qui veulent l’amender est un paravent à ceux bien réels de la posture politique et électorale. Je veux croire que les Français, instruits des erreurs commises depuis 20 ans par leurs dirigeants participeront d’une manière différente à l’élection que celle de la pulsion de l’instantané.

Le climat de rejets et de divisions est au plus haut depuis Notre Dame des Landes jusqu’à une possible victoire de D. Trump aux Etats-Unis en passant par le Brexit, la demande d’une vision pour le pays, pour l’Europe et le courage dans l’action sont une demande majoritaire et nécessaire, préférer nourrir l’abstention par calcul peut conduire à un grand n’importe quoi que la France ne peut plus se permettre pour les 5 ans à venir.

La stratégie de N. Sarkozy semble pourtant efficace et pourrait modifier la donne à droite en remportant la primaire en novembre, quelles en seraient les conséquences pour mai 2017 ?

Nous verrons bien dans près de 110 jours ce que sera le vote à la primaire, si la stratégie droitière permet à l’ancien président de figer dans les médias l’idée d’un match entre lui et Alain Juppé, excluant les autres candidats et lui donnant des chances de l’emporter, je note toutefois que les sondages placent toujours A. Juppé en tête de la primaire et qu’il est le seul dans les intentions de vote présidentielles à passer le premier tour en tête devant Marine le Pen. Peu de gens doivent être dupes que la seule chance de F. Hollande d’être réélu passe par un affrontement avec N. Sarkozy et que la seule chance de M. Le Pen de l’emporter est que cela se passe ainsi.

La stratégie efficace est celle qui donnera envie aux Français de participer aux élections, pour ne pas risquer la délégitimisation d’un président élu avec moins de voix que ceux qui ne voudront l’exprimer ou ne le feront qu’en vote blanc et nul. 

Dans l’hypothèse ou N. Sarkozy remporterait la primaire, comment voyez-vous le rôle de F. Bayrou ?

François Bayrou apporte son soutien à Alain Juppé dans la primaire de la droite et du centre et c’est ce qui permet à ce dernier de sortir en tête des intentions de vote présidentielles. Le président du Modem a par ailleurs indiqué que si c’était Nicolas Sarkozy qui emportait la primaire il serait alors candidat. F. Bayrou bénéficie d’une côte assez élevée aujourd’hui entre 11 et 15% de l’électorat, il est légitime de penser que dans une campagne présidentielle post primaires qui verrait la réédition du match de 2012 et dans une actualité et un jeu politique bouleversé, il pourrait représenter une option susceptible de rassembler au-delà.

La ligne de fracture entre ceux qui veulent construire leur prospérité électorale sur la culture de l’affrontement et ceux qui veulent construire l’avenir du pays sur cette unité existe réellement et il représente avec Alain Juppé cette deuxième ligne dont le pays pourrait avoir réellement envie en mai prochain. A condition de savoir générer un schéma collectif qui lui a manqué dans ses candidatures précédentes, F. Bayrou pourrait incarner une nouvelle forme de gouvernance. Dans la séquence qui nous sépare des primaires, il a un rôle à jouer pour permettre à Alain Juppé de l’emporter, après les primaires il aura un vrai rendez-vous : soit accompagner A. Juppé jusqu’à l’Elysée, soit se présenter pour la 4ème fois devant des Français plus défiants que jamais envers la politique et plus en demande que jamais d’une offre différente et d’un pacte profondément renouvelé les unissant à leurs dirigeants.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cardon
- 03/08/2016 - 19:55
Bayrou juda
Prétentieux…C. Qui lorsqu’il fut ministre ne fit rien de bon il n’a pour lui que sa suffisance sa haine de Sarkosy quand a son jugement AH AH AH il pensait que Hollande ce chère ami qui le voyait si souvent avant l’élection ferait de lui un 1er ministre dans le BABA le béarnais même pas un coup de pouce pour les législatives j’espère qu’il a au moins perçu ses 10 deniers
Ganesha
- 03/08/2016 - 15:56
Anguerrand
Anguerrand, Atlantico publie de nombreux articles sur des sujets proches, aussi je n'hésite pas à publier moi-aussi plusieurs versions de mes ''idées du jour''. Personnellement, j'ai l'impression que ma production est infiniment plus variée que la vôtre... Quant au concept de ''PS-Ripoublicain'', le jour où il ne restera sur Atlantico plus qu'un seul et unique lecteur qui ne l'ait toujours pas compris, ce sera vous !
Anguerrand
- 03/08/2016 - 14:21
A Ganesha le roi du copié-collé
Un jour vous en vouliez contre les papys qui" rabâchent" la même chose, vous dans un meme n°, vous avez fait mot pour mot un joli copié-collé. Seriez vous en panne d'idée. Saura t on un jour un jour développer vos solutions, les votre, pas un autre collé-copié DES stupidité du FN, et cesser de tout critiquer décidément vous en voulez à la terre entière sauf Philipippot et MLP.