En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
C'est la mode
Malgré son succès modéré, l'imprimante 3D a encore une carte à jouer dans le domaine de la mode
Publié le 09 août 2016
Pascal Morand, président de la Fédération française de la couture, y croit en tout cas dur comme fer.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Morand, président de la Fédération française de la couture, y croit en tout cas dur comme fer.

C'était censé être l'objet révolutionnaire que tout le monde allait avoir chez soi. On vous disait qu'avec elle, vous seriez en mesure de fabriquer n'importe quoi à n'importe quel moment, qu'il s'agisse de meubles, d'objets ou même de nourriture. Et pourtant, l'imprimante 3D a beaucoup déçu. Cette machine s'est révélée lente, incapable d'utiliser plusieurs matériaux à la fois et requérant de solides connaissances dans le domaine de la robotique pour pouvoir être utilisée par des particuliers. Makerbot, la seule entreprise du secteur à peu près connue, a même annoncé arrêter de produire ses propres machines, déléguant le travail à des sous-traitants chinois. La bulle spéculative autour du phénomène a éclaté, et les attentes des consommateurs ont disparu.

De nouveaux matériaux

A-t-on vu trop beau, trop loin, trop vite ? Peut-être. Mais l'imprimante 3D a encore une carte à jouer dans un secteur : la mode. Et ce n'est pas n'importe qui qui le dit, mais Pascal Morand, président de la Fédération française de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode, s'il vous plait. L'homme, également économiste, s'est exprimé le 27 juillet 2016 dans une tribune sur le site consacré à la mode Business of Fashion. Selon lui, c'est dans ce secteur que l'imprimerie 3D peut être la plus utile dans un premier temps, rapporte le site Quartz.

Pour le moment, les seuls modèles de vêtements imprimés à l'unité pour les défilés de mode n'étaient pas très convaincants. Malgré leur esthétique très originale et leur "texture visuelle" impressionnante (ici et ), leur raideur et leur manque de confort reste un problème. Mais selon Morand, l'imprimante 3D peut finir par percer dans le secteur à condition de travailler avec d'autres matériaux plus doux, tels que le polyuréthane thermoplastique (TPU) ou le polyamide. Cela ouvrirait le champ des possibilités, notamment le fait "d'imprimer des vêtements sans coutures ou composés de différents matériaux", écrit Morand. Et d'ajouter : "Il est également concevable d'imaginer des machines qui sauront imprimer et coudre en même temps".

Customisation

Mais l'optimisme du Français réside dans la customisation des produits que permettra l'imprimante 3D, notamment dans la production de chaussures de sport. En effet, les industriels de l'équipement sportif ont déjà flairé le coup et ont commencé à créer de nouvelles sneakers à partir d'imprimantes 3D. Adidas a déjà créé un prototype nommé Futurecraft 3D. Le projet consiste à concevoir une basket sur mesure et entièrement personnalisable, basée sur l'empreinte du pied du client qui aura été préalablement modélisée et imprimée en 3D, indique Numerama. L'équipementier américain Under Armour, quant à lui, a déjà commencé à commercialiser ses modèles 3D. Enfin, Nike continue à travailler sur des prototypes, alors que certains de ses modèles-phares tels que les Magista 2 comprennent des parties imprimées en 3D.

Mais l'arrivée de l'imprimante 3D dans l'industrie textile est-elle une bonne chose ? S'il est possible de tout produire à moindre coût, cela ne va-t-il pas faire perdre de la valeur à la haute couture ? Une interrogation que Morand partage avec le rappeur américain Kanye West, qui craint que cette machine mette en lambeau le monde de la mode.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
06.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
07.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
06.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires