En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

07.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 3 heures 20 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 4 heures 2 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 4 heures 33 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 18 heures 14 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 20 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 21 heures 29 min
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 22 heures 5 min
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 23 heures 20 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 2 heures 51 sec
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 4 heures 20 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 17 heures 3 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 19 heures 15 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 20 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 21 heures 44 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 22 heures 42 min
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 23 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
L'amour toujours

La malédiction Tinder : vous êtes inscrit sur une application de rencontres depuis plusieurs mois mais n'avez toujours rencontré personne ? Rassurez-vous, ce n'est pas (entièrement) de votre faute

Publié le 28 juillet 2016
Deux études se sont intéressées à la manière dont nous nous comportons sur les applications de rencontres. Leurs observations expliquent en partie pourquoi il est si difficile de rencontrer l'âme sœur du bout du doigt.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux études se sont intéressées à la manière dont nous nous comportons sur les applications de rencontres. Leurs observations expliquent en partie pourquoi il est si difficile de rencontrer l'âme sœur du bout du doigt.

Pour draguer de nos jours, plus vraiment besoin de sortir dans les bars espérer attirer l'attention de votre coup de cœur d'un soir. Avec l'essor des smartphones, de nombreuses applications de rencontres ont connu un franc succès, notamment chez les jeunes. La plus célèbre, Tinder, comptabilise près de 100 millions de téléchargements à travers le monde.

Alors vous avez voulu vous y essayer. Vous avez posté une photo de vous prise sous votre meilleur profil… Mais hélas ! Vous aviez beau "liker" à la pelle les profils d'autres personnes qui vous plaisaient, vous n'obteniez que quelques "likes" en retour, et encore moins de discussions avec ces derniers. Ne parlons même pas des rendez-vous réels : vous n'en avez comptabilisé aucun. Cependant, ne désespérez pas. Deux études ont montré que le comportement que nous adoptons face à nos écrans de smartphones n'est pas vraiment propice à faire des rencontres, mais s'apparente davantage à du lèche-vitrine, rapporte le Washington Post.

Les femmes plus exigeantes que les hommes

La première étude menée par des chercheurs de l'Université londonienne Queen Mary, l'Université romaine Sapienza et le Royal Ottawa Health Care Group a porté sur quatorze faux profils Tinder, masculins et féminins, créés pour l'expérience. Sous couvert de ces faux comptes, les chercheurs ont "liké" les profils de toutes les personnes proposées par l'application dans un rayon de 160 kilomètres à la ronde – Tinder fonctionnant par géolocalisation. Résultat : les profils masculins fictifs n'ont reçu que très peu d'attention, puisque seulement 0,6 % de leurs mentions "likes" en ont déclenché de nouvelles en retour. En revanche, les profils féminins ont eu davantage de succès, déclenchant un "like" en retour une fois sur dix. Une première information émane donc : les femmes ont plus de succès sur Tinder – et sur les autres applications de rencontres – que les hommes.

Autre observation : en cas de match (lorsque deux profils se plaisent mutuellement), les femmes sont bien plus avenantes que les hommes, puisqu'elles entament une conversation dans 21% des cas, contre trois fois moins pour les hommes. Des chiffres toutefois à nuancer, puisque le nombre de messages reçus de la part de profils masculins était au final bien plus élevé que ceux rédigés par des internautes féminines, en raison des plus nombreux matchs enregistrés par les faux comptes féminins. Pour cause, un tiers des utilisateurs masculins de cette application confient "liker" automatiquement tous les profils qui se présentent à eux.

Cercle vicieux

Au fil du temps, les internautes féminines ont compris qu'en aimant un profil masculin, elles avaient de grandes chances d'être notifiées d'un match. En conséquence, elles sont désormais plus précautionneuses, et n'appuie sur le bouton du "like" qu'en cas de véritable coup de cœur. Un engrenage se met en marche, et les utilisateurs masculins ressentent un sentiment de désespoir alors que leurs chances de recevoir un "like" en retour se font plus faibles encore. Ils tentent d'augmenter ces chances en aimant alors encore davantage de profils, etc.

Une seconde étude menée par deux chercheurs de l'Université d'Oxford s'est quant à elle concentrée sur les discussions que nous entretenons sur ces applications. Pour cela, quelque deux millions de conversations impliquant environ 400 000 personnes hétérosexuelles ont été analysées. Premier constat : la moitié de ces dialogues sont en fait des monologues, l'un des deux acteurs de la discussion ne répondant tout simplement pas à l'autre. Et quand discussion il y a, les potentiels tourtereaux n'échangent leurs numéros de téléphone que dans seulement 19% des cas. Et encore, les discussions ne sont pas vraiment endiablées, les réponses aux messages pouvant se faire attendre plusieurs heures, voire des jours.

Enfin, les résultats obtenus par cette étude montrent que les femmes sont plus courtoises que les hommes, puisqu'elles prennent le temps d'aborder les personnes avec qui elles ont eu un match dans 53% des cas, contre 42% pour les hommes. Une preuve également que les hommes prennent cette application moins au sérieux que leurs homologues féminines.

Les hommes semblent tout simplement davantage en quête d'estime de soi ou de relations sans lendemain, tandis que les femmes ont l'air de prendre davantage de précautions en aimant les profils masculins moins souvent et en prenant les devants lorsqu'elles sont sûres de leur choix.

Les applications ne semblent donc pas être les outils idéaux pour rencontrer la personne qui fera chavirer votre cœur. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires