En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 13 min 8 sec
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 15 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 18 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 19 heures 51 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 21 heures 13 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 22 heures 2 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 22 heures 17 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 17 min 22 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 2 heures 27 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 16 heures 33 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 18 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 19 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 19 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 21 heures 11 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 22 heures 9 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 22 heures 23 min
© Reuters
© Reuters
L'amour toujours

La malédiction Tinder : vous êtes inscrit sur une application de rencontres depuis plusieurs mois mais n'avez toujours rencontré personne ? Rassurez-vous, ce n'est pas (entièrement) de votre faute

Publié le 28 juillet 2016
Deux études se sont intéressées à la manière dont nous nous comportons sur les applications de rencontres. Leurs observations expliquent en partie pourquoi il est si difficile de rencontrer l'âme sœur du bout du doigt.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux études se sont intéressées à la manière dont nous nous comportons sur les applications de rencontres. Leurs observations expliquent en partie pourquoi il est si difficile de rencontrer l'âme sœur du bout du doigt.

Pour draguer de nos jours, plus vraiment besoin de sortir dans les bars espérer attirer l'attention de votre coup de cœur d'un soir. Avec l'essor des smartphones, de nombreuses applications de rencontres ont connu un franc succès, notamment chez les jeunes. La plus célèbre, Tinder, comptabilise près de 100 millions de téléchargements à travers le monde.

Alors vous avez voulu vous y essayer. Vous avez posté une photo de vous prise sous votre meilleur profil… Mais hélas ! Vous aviez beau "liker" à la pelle les profils d'autres personnes qui vous plaisaient, vous n'obteniez que quelques "likes" en retour, et encore moins de discussions avec ces derniers. Ne parlons même pas des rendez-vous réels : vous n'en avez comptabilisé aucun. Cependant, ne désespérez pas. Deux études ont montré que le comportement que nous adoptons face à nos écrans de smartphones n'est pas vraiment propice à faire des rencontres, mais s'apparente davantage à du lèche-vitrine, rapporte le Washington Post.

Les femmes plus exigeantes que les hommes

La première étude menée par des chercheurs de l'Université londonienne Queen Mary, l'Université romaine Sapienza et le Royal Ottawa Health Care Group a porté sur quatorze faux profils Tinder, masculins et féminins, créés pour l'expérience. Sous couvert de ces faux comptes, les chercheurs ont "liké" les profils de toutes les personnes proposées par l'application dans un rayon de 160 kilomètres à la ronde – Tinder fonctionnant par géolocalisation. Résultat : les profils masculins fictifs n'ont reçu que très peu d'attention, puisque seulement 0,6 % de leurs mentions "likes" en ont déclenché de nouvelles en retour. En revanche, les profils féminins ont eu davantage de succès, déclenchant un "like" en retour une fois sur dix. Une première information émane donc : les femmes ont plus de succès sur Tinder – et sur les autres applications de rencontres – que les hommes.

Autre observation : en cas de match (lorsque deux profils se plaisent mutuellement), les femmes sont bien plus avenantes que les hommes, puisqu'elles entament une conversation dans 21% des cas, contre trois fois moins pour les hommes. Des chiffres toutefois à nuancer, puisque le nombre de messages reçus de la part de profils masculins était au final bien plus élevé que ceux rédigés par des internautes féminines, en raison des plus nombreux matchs enregistrés par les faux comptes féminins. Pour cause, un tiers des utilisateurs masculins de cette application confient "liker" automatiquement tous les profils qui se présentent à eux.

Cercle vicieux

Au fil du temps, les internautes féminines ont compris qu'en aimant un profil masculin, elles avaient de grandes chances d'être notifiées d'un match. En conséquence, elles sont désormais plus précautionneuses, et n'appuie sur le bouton du "like" qu'en cas de véritable coup de cœur. Un engrenage se met en marche, et les utilisateurs masculins ressentent un sentiment de désespoir alors que leurs chances de recevoir un "like" en retour se font plus faibles encore. Ils tentent d'augmenter ces chances en aimant alors encore davantage de profils, etc.

Une seconde étude menée par deux chercheurs de l'Université d'Oxford s'est quant à elle concentrée sur les discussions que nous entretenons sur ces applications. Pour cela, quelque deux millions de conversations impliquant environ 400 000 personnes hétérosexuelles ont été analysées. Premier constat : la moitié de ces dialogues sont en fait des monologues, l'un des deux acteurs de la discussion ne répondant tout simplement pas à l'autre. Et quand discussion il y a, les potentiels tourtereaux n'échangent leurs numéros de téléphone que dans seulement 19% des cas. Et encore, les discussions ne sont pas vraiment endiablées, les réponses aux messages pouvant se faire attendre plusieurs heures, voire des jours.

Enfin, les résultats obtenus par cette étude montrent que les femmes sont plus courtoises que les hommes, puisqu'elles prennent le temps d'aborder les personnes avec qui elles ont eu un match dans 53% des cas, contre 42% pour les hommes. Une preuve également que les hommes prennent cette application moins au sérieux que leurs homologues féminines.

Les hommes semblent tout simplement davantage en quête d'estime de soi ou de relations sans lendemain, tandis que les femmes ont l'air de prendre davantage de précautions en aimant les profils masculins moins souvent et en prenant les devants lorsqu'elles sont sûres de leur choix.

Les applications ne semblent donc pas être les outils idéaux pour rencontrer la personne qui fera chavirer votre cœur. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires