En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Renault en plein chaos post Ghosn

06.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 44 min 18 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 5 heures 11 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 6 heures 24 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 19 heures 59 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 20 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 54 min 58 sec
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 5 heures 28 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 5 heures 47 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 18 heures 26 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 20 heures 18 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 22 heures 30 min
© Reuters
© Reuters
Enfer fiscal

Xavier Bertrand : “Si c’est pour créer des impôts, il est hors de question de travailler main dans la main avec qui que ce soit, droite ou gauche”

Publié le 29 juillet 2016
Xavier Bertrand revient pour Atlantico sur le combat qu'il entend mener contre la création d'un nouvel impôt au profit des régions. L'occasion également d'évoquer l'importance du respect des engagements électoraux à un moment où la défiance vis-à-vis des politiques n'a jamais été aussi forte.
Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP de 2008 à 2010, a aussi été ministre du Travail des trois gouvernements Fillon, de 2007 à 2012. Il est actuellement Président de la région des Hauts de France. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP de 2008 à 2010, a aussi été ministre du Travail des trois gouvernements Fillon, de 2007 à 2012. Il est actuellement Président de la région des Hauts de France. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Bertrand revient pour Atlantico sur le combat qu'il entend mener contre la création d'un nouvel impôt au profit des régions. L'occasion également d'évoquer l'importance du respect des engagements électoraux à un moment où la défiance vis-à-vis des politiques n'a jamais été aussi forte.

Atlantico : Vous avez décidé de quitter l’Association des Régions de France (ARF) suite à la création d’une nouvelle taxe collectée sur les ménages et les entreprises. De quoi s’agit-il ? Qui est à l’initiative de ce nouvel impôt ?

Xavier Bertrand : J’ai quitté l’ARF parce que je suis farouchement contre la mise en place d’un nouvel impôt au profit des régions. Pendant la campagne des régionales, tous les candidats de la droite et du centre ont déclaré qu’il n’était pas question d’augmenter les impôts. Je n’ai pas l’intention de faire le contraire après les élections. Je n’ai pas été élu pour lever un nouvel impôt ni pour augmenter les impôts. En France, ce sont les entreprises qui créent les emplois, les politiques ont une spécialité, c’est de créer des impôts, pour moi, il n’en est pas question. A partir du moment où l’ARF et le gouvernement sont d’accord pour créer ce nouvel impôt, je me retire de l’ARF car j’estime que l’ARF ne défend pas les intérêts de ma région, des habitants de la région et des entrepreneurs de la région.

Quant à la responsabilité de cette initiative, nous assistons à un bal des hypocrites : le gouvernement affirme créer ce nouvel impôt à la demande des régions quand ces dernières affirment que c’est le gouvernement qui est à l’origine de cette nouvelle taxe pour financer des nouvelles compétences. Mais peu importe, le résultat est identique : au final, 600 millions d’euros seront pris dans la poche des ménages et des entreprises. Et moi, clairement, je dis niet. 

En quittant l’ARF, je souhaite que l’on se rende compte de ce qui est en train de se préparer au cœur de l’été : la mise en place d’un énième impôt supplémentaire alors que tout le monde dans les discours s’accorde à dire qu’il y a un ras le bol fiscal dans notre pays.

Est-ce que d’autres présidents de région s’opposent à ce nouvel impôt ? Politiquement, comment comptez-vous mener la fronde ?

Christian Estrosi avait indiqué qu’il refusait aussi ce nouvel impôt. A chacun maintenant de dire clairement ce qu’il veut. A partir du moment où ce sujet est maintenant public, j’ai l’intention de saisir l’ensemble des parlementaires de cette question. Je souhaite que le gouvernement et l’ARF renoncent, que les régions renoncent mais j’en appelle aussi aux entrepreneurs et aux ménages à faire part de leur opposition à une telle mesure.

La création d’un nouvel impôt me semble totalement irresponsable. On a  aujourd’hui une croissance que chacun espère mais que l’on ne veut pas voir plombée par la mise en place d’un nouvel impôt. La confiance dans les décideurs et les responsables politiques est aujourd’hui proche de zéro. On a le sentiment que beaucoup considèrent aujourd’hui l’impôt comme étant illégitime, ce qui pose un véritable risque d’effacement du lien. Je préfère me passer à l’échelle de la région d’environ 60 millions d’euros et ne pas les distribuer aux entreprises. Au moins,  je ne les aurai pas pris dans la poche à la fois des entrepreneurs et des propriétaires.

Vous avez déclaré "je ne danse plus au bal des hypocrites". Après les régionales de janvier, vous aviez fait montre d’une volonté de pragmatisme, de faire de la politique autrement, de façon moins partisane. La création de ce nouvel impôt et cette promesse non tenue marquent-elles un coup d’arrêt à cette volonté de travailler main dans la main avec le gouvernement ?

Il y a une hypocrisie qui consiste à se renvoyer la balle. Le gouvernement accuse les régions et inversement. Nous verrons bien quels seront ceux qui auront une action en cohérence avec les discours électoraux et quels sont ceux qui ne tiendront pas leurs promesses. J’avais indiqué que s’il y avait une taxe, il fallait laisser les régions fixer le taux et dans la région des Hauts de France, j’avais dit que ce taux serait à 0. Mais mieux encore est de renoncer à mettre en place une telle taxe.

Si c’est pour créer des impôts, il est hors de question de travailler main dans la main avec qui que ce soit, droite ou gauche. Philippe Richert, président de l’ARF, est quelqu’un que j’estime et qui appartient à ma famille politique. Et pourtant, je romps avec l’ARF. N’allons pas chercher de question de politique partisane dans cette affaire.

J’en appelle simplement au bon sens. Pendant une campagne électorale, on parle beaucoup aux gens et on parle beaucoup des gens mais après les élections, on donne le sentiment que les dossiers sont tellement importants qu’ils deviennent prioritaires par rapport aux gens. Pas pour moi. C’est peut-être ici que se dessine la ligne de fracture entre ceux qui tiennent leurs engagements et ceux qui ne les tiennent pas.

Je connais les contraintes de chacun. La région des Hauts de France n’est pas une région budgétairement riche. Elle est endettée mais je préfère faire des économies sur les dépenses que d’augmenter les impôts. Et pour ne rien vous cacher, je préfère les emplois aux impôts. 

Propos recueillis par Emilia Capitaine

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Renault en plein chaos post Ghosn

06.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 23/07/2016 - 20:32
Vous voyez que le FN sert à quelque chose!
Dans les deux régions gagnées grâce aux voix de la gauche, celle de Xavier Bertrand et celle de Christian Estrosi, les Présidents entrent en rébellion contre leurs électeurs gauchistes, réclamant plus d'impôts aux entreprises, et prennent le parti de ceux contre qui ils ont lutté, à longueur d'élection, les patriotes qui prônaient des réductions d'impôts dans leurs programmes...étonnant, non?
Fran6
- 23/07/2016 - 19:43
euh
c'est raffarin :https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gime_social_des_ind%C3%A9pendants_en_France
sapiensse
- 23/07/2016 - 19:27
l'inventeur d'un impôt meurtrier
Xavier Bertrand ne veut plus de nouveaux impôts, Ben oui, il a déjà créé le RSI, responsable du suicide de centaines d''artisans et commerçants. Donc il bien placé pour savoir les dégâts que font les impôts stupides. Dehors tous ces types, droite ou gauche, et bientôt d'extrême droite.