En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

06.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 21 min 11 sec
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 33 min 19 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 2 heures 6 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 2 heures 21 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 42 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 3 heures 23 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 31 min 51 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 1 heure 3 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 2 heures 11 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 3 heures 3 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 47 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 5 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 39 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 21 heures 17 sec
Soleil-Levant

Pourquoi la Chine voit rouge depuis la victoire du parti de Shinzo Abe aux élections législatives japonaises

Publié le 12 juillet 2016
En s'assurant la majorité à la chambre haute du Parlement nippon, le Premier ministre Shinzo Abe est maintenant en mesure de réformer la Constitution imposée par les Américains au sortir de la Seconde Guerre mondiale.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En s'assurant la majorité à la chambre haute du Parlement nippon, le Premier ministre Shinzo Abe est maintenant en mesure de réformer la Constitution imposée par les Américains au sortir de la Seconde Guerre mondiale.

Le Japon est en train de tourner une page de son histoire. En remportant les élections législatives à la Chambre des conseillers le 10 juillet 2016 après celles de la Chambre des représentants en 2014, le Premier ministre Shinzo Abe s'est assuré une majorité confortable à la Diète, le Parlement bicaméral nippon. De quoi lui permettre de réaliser un vieux rêve originellement porté par son grand-père Nobusuke Kishi, ancien Premier ministre : réformer la Constitution rédigée après la défaite de 1947 sous occupation américaine, considérée comme une humiliation par les nationalistes de l'archipel, rapporte le site Quartz.

Nationalisme familial

Le neuvième alinéa est le point le plus sensible : l'article 9 de la constitution japonaise impose aux Japonais de renoncer à jamais à la guerre, de ne plus avoir recours à la force comme moyen de règlements des conflits internationaux. Cette sanction faisait suite aux crimes de guerre commis par l'armée et la marine impériales japonaises, appelés également "holocauste asiatique".

Si Shinzo Abe est le président du Parti libéral-démocrate (PLD), positionné en centre-droit, il est également membre du lobby ouvertement révisionniste  Nippon Kaigi, considéré comme la plus grande organisation d'extrême-droite du Japon dont faisait également partie son grand-père. Le Premier ministre a ainsi toutes les cartes en main pour lancer le processus de réforme constitutionnelle. Cela se traduirait par une émancipation militaire japonaise plus décomplexée, alors que depuis 2015, les troupes japonaises d'auto-défense peuvent être utilisées pour soutenir un allié.

Des vagues en mer de Chine

Et paradoxalement, les Etats-Unis accueillent bien la nouvelle. En effet, le rival américain a depuis la fin de la guerre lié une amitié forte avec le pays du Soleil-Levant, amenée par le Traité mutuel de sécurité de 1951 puis scellée par le Traité de coopération mutuelle et de sécurité. Les relations sino-étasuniennes et sino-japonaises, en revanche, sont plus compliquées. Alors que la puissance chinoise ne cesse de croître, les Etats-Unis voient dans le Japon un point d'appui important pour renforcer leur présence militaire dans le Pacifique. De son côté, le Japon devrait durcir le ton envers la Chine au sujet de leur différend sur la souveraineté des îles Senkaku, en mer de Chine.

Opposition pacifiste

Cependant, le chemin de la révision de la Constitution ne sera pas facile pour le Premier ministre. D'après un sondage mené par The Asahi Shimbun, plus des deux tiers des Japonais sont hostiles à la remilitarisation de leur pays, alors que le traumatisme d'Hiroshima est encore dans les esprits. Au sein du Parlement, l'opposition démocrate s'est alliée à de petits partis, notamment le Parti communiste japonais, afin d'empêcher les partisans de la réforme de l'emporter, indique La Tribune.

Pour le moment, Shinzo Abe cherche à ne pas précipiter les choses, en centrant l'attention médiatique sur ses fameuses mesures économiques, les Abenomics. Le Premier ministre devrait avancer dans l'ombre, comme il sait le faire : lors des dernières élections de la Chambre des conseillers de 2013, son parti avait fait passer une loi sur les secrets d'Etat qui n'était pas mentionnée dans le programme présidentiel de M. Abe. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires