En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 19 min 28 sec
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 2 heures 46 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 3 heures 13 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 4 heures 9 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 6 heures 7 min
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 17 heures 19 sec
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 18 heures 48 min
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 45 min 55 sec
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 2 heures 7 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 2 heures 59 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 3 heures 37 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Société
Boom du complotisme

Après l’économie en 2008, la science prend une claque dans l’opinion en 2020 : quel avenir pour la connaissance ?

il y a 6 heures 16 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 18 heures 30 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Autre qu’on adorait" de Catherine Cusset : superbe graine de Prix

il y a 20 heures 7 min
© AFP
© AFP
Comportement à risques

Quand les Chinois investissent plus dans leurs infrastructures que l’UE et les Etats-Unis réunis, ou pourquoi la faiblesse de nos dépenses publiques d’équipement menace notre avenir économique

Publié le 19 juin 2016
D'après une étude menée par le cabinet de conseil McKinsey, "la Chine dépense annuellement plus pour les investissements que l'Europe et les Etats-Unis réunis". Cette situation de sous-investissement des pays développés par rapport aux pays émergents risque de peser lourdement sur la compétitivité future des premiers.
Jean-Marc Siroën est économiste. Il enseigne actuellement à l’université Paris Dauphine et est professeur au sein du département Master Sciences des Organisations. Il est spécialiste d’économie internationale. Il participe également au programme de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Siroën
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Siroën est économiste. Il enseigne actuellement à l’université Paris Dauphine et est professeur au sein du département Master Sciences des Organisations. Il est spécialiste d’économie internationale. Il participe également au programme de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude menée par le cabinet de conseil McKinsey, "la Chine dépense annuellement plus pour les investissements que l'Europe et les Etats-Unis réunis". Cette situation de sous-investissement des pays développés par rapport aux pays émergents risque de peser lourdement sur la compétitivité future des premiers.

Atlantico : Depuis l'éclatement de la crise en 2008, les investissements dans les infrastructures ont beaucoup diminué au sein des pays occidentaux, tandis que la Chine investit massivement dans les routes, les égouts, les ponts... D'après un rapport mené par le cabinet de conseil McKinsey, "la Chine dépense annuellement plus pour les investissements que l'Europe et les Etats-Unis réunis". En diminuant les investissements, les pays européens ne s'enferment-ils pas dans un cercle vicieux économique ? Alors que les Etats-Unis ont renoué avec la croissance, pourquoi n'investissent-ils pas plus dans les infrastructures ? Quels pourraient en être les bienfaits, à court, moyen et long termes ?

Jean-Marc Siroën : En soi, il n’est ni étonnant, ni anormal que la Chine investisse plus que les pays occidentaux car les besoins sont extraordinairement plus importants. Il est vrai que la Chine a compris que la poursuite de son développement passait par le développement de ses infrastructures alors que d’autres pays émergents, comme le Brésil, n’y sont jamais parvenus. Néanmoins,  même dans les pays occidentaux, y compris les Etats-Unis ou le Canada, les infrastructures restent insuffisantes et souvent mal entretenues. Le métro de Shanghai est bien plus avenant que le métro new yorkais. En fait, la question d'un sous-investissement dans les infrastructures a été posée avant la crise de 2008.

Dans les années 1990, un des grands débats entre économistes était justement la contribution des dépenses d’infrastructure à la croissance et à la productivité, y compris dans les pays avancés, notamment les Etats-Unis. Les réponses furent contrastées mais le plus souvent optimistes. Investir davantage dans les infrastructures a ainsi plusieurs effets positifs. Au niveau macro-économique, les dépenses stimulent l'activité économique à court terme. A plus long terme,  au niveau micro-économique, de meilleures infrastructures contribuent à améliorer la productivité et donc la compétitivité. C’est un facteur important d’attractivité pour les firmes étrangères. Réduire les temps de transport, favoriser la communication, sécuriser la fourniture d’eau ou d’électricité a des effets directs sur la productivité, mais aussi des effets indirects liés, par exemple, à la santé des travailleurs ou à leur qualification. 

Quelles peuvent être les conséquences sur le long terme de ce manque d'investissements dans les infrastructures au sein des pays occidentaux ? A l'inverse, quel est le risque que la Chine surinvestisse ? Avec quelles conséquences ? 

Un sous-investissement par rapport aux pays émergents peut donc peser sur la compétitivité future des pays avancés. Il est aussi une source de mécontentement social lié à la mauvaise qualité des transports ou à la dégradation des hôpitaux ou des écoles. Réduire les émissions de gaz à effet de serre exige aussi une rénovation des infrastructures. Toutefois, les dépenses d'infrastructure sont des investissements et reposent sur des prévisions qui peuvent se révéler fausses. Il est possible que la Chine ait parfois surinvesti dans certaines de ses infrastructures et sous-investi dans d’autres. Plus de routes et de TGV pour développer des mégapoles, peut-être trop vite et avec une pollution intolérable.

Pourquoi, alors que les taux sont historiquement bas, n'y a-t-il pas de reprise de l'investissement en Europe ? 

Les politiques économiques actuelles reposent sur le pari que la baisse des taux d’intérêt doit suffire à relancer l’investissement. Jusqu’à maintenant, ce pari a été perdu. C'est donc l'atonie de la demande qui déprime l'investissement privé qui, par ailleurs, n’a pas pour vocation principale de produire des infrastructures. Même si les partenariats public-privé (PPP) se sont développés, les dépenses d'infrastructures relèvent, pour l’essentiel,  de la décision et du financement des Etats. La réponse apportée par l'économie "keynésienne" un peu oubliée aujourd'hui est que dans une telle situation de demande insuffisante, l'investissement public, notamment dans les infrastructures, doit relayer l'investissement privé. Ce fut d’ailleurs un des axes du "New Deal" américain des années 1930. D’une certaine manière, ce fut aussi la politique des pays occidentaux, et de la Chine, après la crise de 2008 et on retrouve une trace de cette idée dans le très discret plan Juncker. Certes, la maîtrise des déficits publics exige la prudence, mais il est paradoxal de voir que les Etats ont la possibilité de s'endetter à des taux d'intérêts nuls - voire négatifs dans certains pays - pour développer leurs infrastructures et qu’ils ne le font pourtant pas. En dehors même des croyances et tabous des responsables politiques, une des raisons est que dans un monde ouvert, la relance par l’investissement stimule les importations et profite donc aux pays qui n’ont pas fait cet effort. On paye ainsi le manque de coordination des politiques économiques, y compris au sein même de l’Europe.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
valencia77
- 19/06/2016 - 15:54
China vs Mexico
L'infrastructure chinoise c'est les derniers standards americain mais ameliores. Le mexique, meme le neuf est toujours tiers monde. Mexican labor is good it must be their bosses that are screwed up.
Bolivia has the best dirt roads I have seen anywhere, except when it rains. Peru has the worst dirt roads, good surveyors and fucked up bosses. Now you know the whole story.