En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Virus en Chine : l’OMS prolonge sa réunion d’urgence d’une journée, les transports publics suspendus à Wuhan
il y a 8 heures 18 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 11 heures 32 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 14 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 17 heures 24 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 18 heures 30 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 19 heures 51 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 22 heures 48 min
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 9 heures 8 min
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 12 heures 20 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 16 heures 32 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 17 heures 54 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 19 heures 22 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 23 heures 4 min
© Pixabay
© Pixabay
Cocorico

Test de missile nucléaire à 120 millions d'euros en Bretagne : l’investissement en vaut-il la chandelle pour la crédibilité de la dissuasion française ?

Publié le 17 juin 2016
L'armée française procédera dans les prochains jours à un nouveau tir d'essai de son missile nucléaire M51, après le fiasco de 2013 qui avait vu ce dernier exploser en plein vol. Un test nécessaire si la France veut maintenir tant bien mal son rang dans la compétition mondiale de l'industrie de l'armement.
Étienne Copel est un général de brigade aérienne de l'armée de l'air française. Il fit une brillante carrière d'officier et a été en 1981 le plus jeune général français en exercice. Il fut l'un des trois pilotes d'avion de chasse qui ont effectué le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Etienne Copel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Étienne Copel est un général de brigade aérienne de l'armée de l'air française. Il fit une brillante carrière d'officier et a été en 1981 le plus jeune général français en exercice. Il fut l'un des trois pilotes d'avion de chasse qui ont effectué le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'armée française procédera dans les prochains jours à un nouveau tir d'essai de son missile nucléaire M51, après le fiasco de 2013 qui avait vu ce dernier exploser en plein vol. Un test nécessaire si la France veut maintenir tant bien mal son rang dans la compétition mondiale de l'industrie de l'armement.

Atlantico : Selon toute vraisemblance, dans les prochains jours aura lieu en Bretagne un nouveau tir d'essai du missile nucléaire M51. A l'occasion du précédent essai, en 2013, un missile similaire avait explosé en plein vol suite à des problèmes de "qualité industrielle". En quoi consiste précisément un tel test et à quoi sert-il concrètement ?

Etienne Copel : Quand le prototype d’une voiture ou d’un avion sort d’usine, la première chose à faire est de l’essayer ; il en va de même pour les missiles de nos sous-marins nucléaires. Ils ont toutefois deux particularités. La première est qu’ils sont tellement chers qu’on ne peut pas faire de grandes séries d’essais ; en général, on se contente de moins de 5 tirs. La deuxième particularité est que ces missiles font leur premier test à partir d’une base terrestre - en l’occurrence à Biscarosse dans les Landes - avant de faire le premier essai "grandeur nature" à partir d’un sous-marin nucléaire en mer.

L’essai du M51 au large de la Bretagne est en fait un essai de rattrapage car il fait suite à un échec survenu en décembre 2013 lors du premier tir à partir d’un sous-marin. Les essais préalables à terre avaient pourtant été excellents mais lorsqu’il s’est agi de vérifier que ce nouveau missile plus gros, plus lourd, plus performant, fonctionnait aussi bien à partir d’un sous-marin en plongée que du sol, l’échec peu après le décollage a été flagrant… et donna lieu à de nombreuses critiques. Pourquoi avoir dépensé autant pour remplacer un missile qui fonctionnait fort bien (le M45) et dont la portée et la furtivité étaient déjà remarquables ? Heureusement, l’enquête a montré que l’échec n’a pas été dû à une inadaptation du missile au sous-marin mais tout simplement à la malfaçon d’une pièce banale. Tout porte à penser que ce tir imminent va prouver que le M51 tiré de son sous-marin est un missile, purement français, de hautes performances… et sûr.

La Fédération Antinucléaire de Bretagne affirme que ce test coûtera au moins 120 millions d'euros, sans compter le coût indirect de l'interdiction de survol aérien et de navigation maritime sur place pendant plusieurs jours. Est-ce une affirmation plausible ? Que coûtent réellement ces essais ? A l'inverse, combien nous "rapportent-ils" et de quelle manière ?

Le coût estimé par la fédération anti-nucléaire de Bretagne n’est pas aberrant. En fait, c’est l’ensemble du coût de la dissuasion nucléaire qui est considérable. Si l'on trouve justifié de dépenser des milliards d’euros pour mettre en service des missiles M51 portés par nos sous-marins nucléaires, le coût de l’essai qui va avoir lieu n’est pas exagéré. Comment notre dissuasion nucléaire pourrait-elle être crédible si on ne montrait pas au monde que nos missiles et nos sous-marins fonctionnent bien ?

Les essais ont un intérêt majeur : crédibiliser les matériels français. Sans les essais réussis de nos sous-marins, qui peut penser que l’Australie aurait confié à la France le soin de renouveler sa flotte sous-marine ? Sans les essais réussis de tous les missiles militaires lancés depuis 60 ans, qui peut penser que la série des lanceurs Ariane aurait le succès que l’on connaît ? La dissuasion nucléaire voulue par le général de Gaulle coûte cher, très cher, mais ses retombées économiques sont indiscutables et majeures. Ceci étant, le budget de la France n’étant pas extensible à l’infini, je continue de penser que l’on pourrait dissuader aussi bien - ou presque - en dépensant moins. Les sous-marins et les missiles sont exportables mais pas les têtes nucléaires. Alors pourquoi les renouveler sans cesse à très grands frais ? Pourquoi par exemple dépenser près de quatre milliards pour un laser mégajoule dont l’intérêt pour développer de nouvelles têtes nucléaires n’est, pour le moins, pas vraiment prouvé ?

Quel état des lieux peut-on faire de l'industrie de l'armement français, notamment par rapport à d'autres pays occidentaux ? Comment sa situation a-t-elle évolué ces dernières années ?

Que l’on s’en réjouisse ou non, l’industrie française d’armement va bien, très bien même. Avec 16 milliards de prises de commandes, les ventes d’armes françaises ont battu tous leurs records en 2015 ; en 2014 elles n’avaient presque pas dépassé 8 milliards ! La dérivée est impressionnante. Et tout porte à penser que 2016 va battre le record de 2015. Tous les secteurs de l’armement, ou presque, sont en pleine expansion. Les plus spectaculaires sont toutefois ceux des avions de combat, des frégates ,des hélicoptères et des satellites. Après son premier succès en Egypte, le Rafale devrait bientôt confirmer ses ventes en Inde et au Moyen-Orient. Les livraisons de frégates au Qatar et à l’Arabie Saoudite deviennent probables comme la commande d’hélicoptères en Pologne ou au Koweït, sans parler bien sûr du gigantesque contrat de sous-marins en partenariat avec l’Australie. Notons encore que le spatial militaire est en pleine expansion à l’exportation : des satellites de télécommunications et d’observation de très haute technologie sont sur le point d’être commandés par l’Arabie Saoudite et l’Egypte.

Comment expliquer de tels succès ? Les talents de négociateurs du président Hollande et de son ministre de la Défense jouent un rôle important. Le premier a une vertu cardinale à l’étranger : il la "joue modeste", il n’agace jamais, quant à Jean-Louis Le Drian c’est un travailleur forcené dont la connaissance profonde des dossiers fait merveille. Mais ces résultats spectaculaires ont aussi pour origine des données techniques favorables, la plus importante étant sans doute l’indépendance de l’armement français. Un système d’armes français est en général purement national. Un acheteur potentiel n’a qu’un vendeur en face de lui : il n’a pas à se demander comment il sera ravitaillé en pièces de rechanges si, par exemple, les Etats-Unis décident de ne plus exporter certains de leurs équipements.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 17/06/2016 - 17:09
Essai du M51
OUI, cela en vaut la peine, c'est un des rares domaines qui nous valent encore le respect du reste du monde qu'atterre la chienlit où nous ont conduits notre Président "normal" et ses pitres., sauf peut être Cazeneuve malheureusement paralysé par la gauche du PS
Pourquoi-pas31
- 17/06/2016 - 15:03
la peau de l'ours
Pour les frégates du Quatar, c'est plié, elles seront italiennes. Pour les rafales de l'Inde, partis en fumée, la Russie continuera à fournir.
Olivier62
- 17/06/2016 - 11:47
Des exportations à quel prix ?
On se gargarise de ces exportations, mais on se garde bien de dire qu'elles sont en fait massivement subventionnées par le con-tribuable français. Voir l'affaire démente des "mistral", "revendus" à l'Egypte (qui a un besoin urgent de navires brise-glaces, comme chacun sait) avec des prêts consentis par l'état français, et qui bien entendu ne seront jamais remboursés. Mais bon, ça permettra à mou-président de faire bonne figure pendant une minute au journal TV...