En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 8 heures 10 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 9 heures 7 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 9 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Jonas Fink, le libraire de Prague" : romance dérisoire, triste printemps, mais très bonne BD

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 13 heures 29 min
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 14 heures 5 min
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 15 heures 24 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 8 heures 40 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 9 heures 29 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 10 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 11 heures 52 min
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 13 heures 19 min
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 13 heures 52 min
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 14 heures 19 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 15 heures 14 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 15 heures 25 min
© Reuters
© Reuters
Cheminement

Comment l'agriculture est arrivée en Europe il y a 8 000 ans grâce à des populations venues de la mer Égée

Publié le 09 juin 2016
"Nous savions que l'agriculture est apparue en Europe il y a environ 8000 ans, mais on ignorait si ce savoir et ces techniques s'étaient répandues par diffusion culturelle ou par migration", explique Mathias Currat, de l'Université de Genève, co-auteur d'une récente étude internationale.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Nous savions que l'agriculture est apparue en Europe il y a environ 8000 ans, mais on ignorait si ce savoir et ces techniques s'étaient répandues par diffusion culturelle ou par migration", explique Mathias Currat, de l'Université de Genève, co-auteur d'une récente étude internationale.

Selon les auteurs d'une récente étude internationale menée dans plusieurs pays tels que la Grèce, la Turquie, l'Allemagne, la Hongrie ou encore l'Espagne, l'agriculture a fait son apparition sur le continent européen pendant la période néolithique, il y a plus de 8 000 ans, grâce à l'arrivée de populations venues de la région de la mer Égée. 

Alors que l'Europe centrale voyait encore évoluer en grande majorité des chasseurs-cueilleurs, la zone correspondant à l'actuelle région gréco-turque était déjà initiée à diverses activités agricoles entre 6500 et 4000 avant J.-C., révèle l'équipe du paléogénéticien Joachim Burger (cité par le Washington Post), de l'Université de Mayence, en Allemagne, dont les travaux ont été relayés lundi 6 juin par la revue "Proceedings of the National Academy of Science".

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé des parties de l'ADN mitochondrial des squelettes de 5 habitants originaires de mer Égée. Après avoir comparé les résultats de ces analyses avec l'ADN d'individus considérés comme les premiers agriculteurs du continent européen, les chercheurs ont acquis la certitude que cette technique résultait d'un processus migratoire, et non culturelle. 

Selon ces analyses, les premiers agriculteurs issus d'Europe centrale et d'Espagne avaient moins de caractéristiques communes entre eux, qu'ils n'en avaient avec les migrants venus de mer Égée.

"Nous savions que l'agriculture est apparue en Europe il y a environ 8000 ans, mais on ignorait si ce savoir et ces techniques s'étaient répandus par diffusion culturelle ou par migration (…) Nous voulons également étudier la chronologie des contacts entre les paysans égéens et les chasseurs-cueilleurs", a expliqué Mathias Currat, de l'Université de Genève, co-auteur de ces travaux, cité par SwissInfo.

Les différentes recherches semblent donc prouver que les tous premiers agriculteurs arrivés dans les régions du sud et du centre de l'Europe étaient originaires de territoires situés près de la mer Égée. Ce basculement technique serait très probablement le fruit d'un processus migratoire, estiment les spécialistes, qui précisent que cette affirmation n'est pas pour autant applicable à toutes les régions d'Europe. 

Les équipes de scientifiques sont notamment parvenues à distinguer deux routes migratoires : une voie menant vers la péninsule ibérique via la Méditerranée, et une autre passant par les Balkans, vers l'Europe centrale. 

Les fragments d'ADN analysés ont également permis aux chercheurs d'identifier certaines spécificités de ces premiers agriculteurs issus de la mer Égée, comme par exemple leur apparence physique ou leur patrimoine générique. Selon les déductions des scientifiques, ces migrants avaient une peau plutôt claire et des yeux foncés, et n'étaient pas encore dotés de gènes assez développés pour leur permettre de digérer des produits laitiers à l'âge adulte. 

Par ailleurs, après avoir comparé ces fragments d'ADN à ceux d'habitants de l'Europe moderne, les chercheurs ont pu déterminer que ces premiers agriculteurs ne sont pas leurs ancêtres directs. Les Européens d'aujourd'hui descendent également de chasseurs-cueilleurs, qui ont fini par se mélanger avec de nouveaux arrivants, mais aussi avec une troisième population vraisemblablement venue de l'est il y a environ 5 000 ans. 

"Toutes les populations modernes en Europe portent nettement les signes distinctifs égéens dans leur ADN. Des populations originelles, il est resté peu de choses, de manière générale comme dans le génome", conclut Barbara Horejs, de l'Académie autrichienne des sciences, qui a codirigé cette étude. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 10/06/2016 - 03:03
Grotesque
Vous l'avez dit. Mais à quoi donc s’applique ce qualificatif ? La conclusion que vous énoncez, Ganesha, n'est pas dans l'article. Cette conclusion de votre cru ne serait-elle pas une extrapolation, ou mieux un parallélisme, tous deux dénués de fondement ? Vous-même vous avez émigré, mais à contre-sens, me semble-t-il !
Ganesha
- 10/06/2016 - 01:05
Conclusion totalement grotesque
Conclusion totalement grotesque de cette étude spéculative basée sur l'analyse ADN de cinq squelettes : en 2015, un million d'envahisseurs ont apporté les Lumières de l'Islam dans notre vieille Europe...