En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : ce que le gouvernement devrait faire d’urgence pour sauver la crédibilité de la parole publique

02.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

03.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

04.

Ordre de grandeur : les retraites des fonctionnaires représentent un montant supérieur au budget de l’Education nationale

05.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

06.

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

07.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

02.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron veut se débarrasser de LREM, Marine Le Pen se repositionner comme une gentille maman; Schiappa agace l’Elysée, le Covid le déboussole; Les écolos ? Des Hitler du bien pour Depardieu
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Politique
Atteinte aux libertés

Loi Avia : retoquée en France, recyclée à Bruxelles

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Santé
Impact de la maladie

Alzheimer est aussi un défi économique pour la société mais personne ne semble comprendre pourquoi il est essentiel de s’en préoccuper

il y a 3 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Les Républicains
Bruno Retailleau est favorable au passage aux 37 heures
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Environnement
Virus des forêts

Epidémies à tous les étages : les virus qui s’attaquent aux forêts sont en nette augmentation à travers la planète

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Politique
Nouvelles restrictions

Covid-19 : ce que le gouvernement devrait faire d’urgence pour sauver la crédibilité de la parole publique

il y a 5 heures 40 min
décryptage > France
Paradoxes de la société française

La France, cette grande malade de la liberté

il y a 6 heures 6 min
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 21 heures 36 min
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 22 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 1 jour 4 min
décryptage > Défense
Budget

L’absence de plan de relance pour la Défense est une faute

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Economie
Chiffres

Ordre de grandeur : les retraites des fonctionnaires représentent un montant supérieur au budget de l’Education nationale

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Economie
Effets d'aubaine

Diriger l’épargne des Français vers les PME : cette vieille lune qui exempte banques et fonds d’investissement de leurs responsabilités

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Politique
Chronique résolument féminine

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Fortnite part à l’attaque de Google et de Apple et sonne l’heure de la révolte contre les GAFA

il y a 5 heures 28 min
pépites > High-tech
Téléphonie
Nice : une élue écologiste soutient ceux qui ont incendié une antenne 5G
il y a 5 heures 46 min
light > Culture
Lecteurs orphelins
Quino, le dessinateur et scénariste argentin, créateur du personnage de "Mafalda", est mort à l'âge de 88 ans
il y a 19 heures 46 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 22 heures 4 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 23 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 1 jour 25 min
Atlanti-culture

Quand l'art contemporain devient jubilatoire

Publié le 30 mai 2016
Avec
L'exposition, organisée à La Monnaie de Paris, d'hommage de Bertrand Lavier à Raymond Hains, donne un exemple exceptionnel d'osmose curieuse, amusée et créatrice entre deux artistes importants et leur temps.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Paugam est un écrivain et journaliste français. Très impliqué dans le domaine de la culture, il a produit et animé de nombreuses émissions et chroniques pour la télévision, la radio et la presse écrite. Il est le cofondateur du site Culture Tops...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'exposition, organisée à La Monnaie de Paris, d'hommage de Bertrand Lavier à Raymond Hains, donne un exemple exceptionnel d'osmose curieuse, amusée et créatrice entre deux artistes importants et leur temps.
Avec

L'artiste

Bertrand Lavier est un artiste au parcours atypique. Il n'est pas, entre autres, passé par les Beaux-arts. Non, ce fils de notaire -comme Duchamp et Dali, et oui...- a une formation d'ingénieur horticole.

La grande spécialité de cet artiste de grande culture, et bourré d'humour, c'est de détourner les objets de leur contexte ordinaire en les peignant, les triturant, les déplaçant, les associant à d'autres, de manière à ce qu'ils nous disent alors quelque chose d'essentiel de nous-mêmes et du monde dans lequel nous vivons.

Thème

C'était à priori difficile de monter une grande expo rétrospective sur Lavier puisque le Musée d'Art Moderne l'a fait fin 2012-début 2013.

D'où l'originalité de la démarche adoptée ici: Bertrand Lavier dialoguant par les œuvres et le texte avec l'œuvre de son grand ami, Raymond Hains, décédé en 2006. Raymond Hains, figure certes moins connue du Nouveau Réalisme que Yves Klein, Arman, César ou Niki de Saint Phalle, mais considéré comme l'un des maîtres de cette tendance, y compris dans sa manière très originale d'utiliser la photographie.

L'hommage le plus touchant que Bertrand Lavier rend ici à Raymond Hains est, sans doute, de présenter deux de ses œuvres maîtresses -"La Boca sur Zanker" et "Walt Disney Productions N°2"- à travers une plaque de verre cannelé, technique que Raymond Hains utilisait en photographie pour créer ce qu'il appelait des photos hypnagogiques. Une manière donc pour Bertrand Lavier de proposer une relecture de ses œuvres à travers le regard de son ami.

Points forts

1. Parmi les exemples présentés des détournements créatifs d'objets, marque de fabrique, donc, de Bertrand Lavier, j'ai été, personnellement, particulièrement sensible à sa "Fontaine", 2000-2014, 2016 Image, entrelacs de fins tuyaux, qui donne la sensation épidermique d'être face à un mille-pattes dans la jungle...

2. Ceci étant, de mon point de vue, ce qu'il y a de plus original et de plus fort dans cette expo, c'est l'alliance quasi permanente de la création et de l'humour. Une manière de refuser de se prendre au sérieux tout en étant conscient de l'importance de l'œuvre créée.

   Le ton est donné dès l'entrée avec une œuvre monumentale intitulée "Il y a six troènes entre Matiz et Picasso", œuvre jouant sur l'association de deux voitures de Citroën et Chevrolet, la Matiz et la Picasso, reliées par six arbustes dans des pots, six troènes évidemment...

Et puis, dans l'escalier d'honneur, cet hommage à Frédéric Dard, rendu à travers une gigantesque plaque de monuments aux morts, récapitulant, datés, les titres des œuvres du maître, et intitulé tout simplement "OBJET DARD"...

3. Concernant Raymond Hains, ce qui m'a personnellement paru le plus remarquable, ce sont ses panneaux de jeu avec des photos, en particulier "L'apparition de Magritte à Margueritte"(1999) et "L'Amant vert, Magritte d'Autriche et Marguerite d'Autruche"(1999 également). Oui, oui, vous avez bien lu...

4. N'hésitez pas à faire appel -gratuitement- aux deux médiatrices, très jeunes, qui vous attendent dans les salles et qui répondront à toutes vos questions. Je vous dis cela parce que j'avoue que celle qui s'est occupé de nous, Sophie, m'a bluffé par ses connaissances et sa courtoisie.

Points faibles

Le livret de suivi de l'expo -qui existe en deux versions, une adultes et l'autre, enfants, admirablement simple et ludique- est indispensable pour s'y retrouver. Malheureusement on ne peut se le procurer qu'après être déjà passé "au travers" d'au moins trois œuvres importantes de Bertrand Lavier.

Je pinaille...

En deux mots

Qui, en fait, seront six :

1. Voilà une expo intelligente, créative et, par moments, jubilatoire lorsque le visiteur se sent complice de l'artiste dont le moins qu'on puisse dire est que, dans toute sa créativité, il ne se prend jamais au sérieux. C'est plutôt rare...

2. En sortant je me disais que l'on voyait encore là à quel point Marcel Duchamp a marqué plusieurs générations d'artistes du 20° siècle, à travers ses détournements d'objets, utilisés dans leur réalité la plus prosaïque.

       Mais après tout, commente la Commissaire de l'expo et Directrice des Programmes Culturels de La Monnaie, Chiara Parisi, quand vous la poussez dans ses retranchements, "regardez les pieds nus d'au moins une des Vierges de Caravage, vous verrez qu'ils sont d'une saleté d'un réalisme étonnant..."Dont acte.

3. Personnellement, l'œuvre que je préfère de Bertrand Lavier, c'est sa sculpture inspiré de Mickey, qui exprime avec une force et une délicatesse exceptionnelles toute la grâce et la fragilité du monde de l'enfance.

4. Hommage soit rendu à l'équipe du Musée de La Monnaie de Paris qui, depuis 2007-2008, ne cesse de monter des expositions importantes d'art contemporain, fidèle en cela à une tradition historique de plusieurs siècles, La Monnaie ayant toujours associé les plus grands créateurs du temps à sa production manufacturée.

   On attend avec appétit de découvrir la manière dont La Monnaie s'associera l'année prochaine à la célébration du 40° anniversaire du Centre Pompidou.

5. Je m'enflamme mais je vous dis quand même: n'allez pas voir cette expo si vous êtes allergique à toute désacralisation apparente de l'art.

6. Autre conseil: en venant, ne passez  par le merveilleux Pont des Arts: il est actuellement "massacré" par l'accumulation de ce qu'on ne peut qualifier d'œuvres d'art que par un abus grossier de langage...

Recommandation

En prioritéEn priorité

Aux conditions exprimées plus haut...

Exposition

Merci Raymond, par Bertrand Lavier

Informations

Monnaie de Paris

11, Quai Conti

Paris 6°

Ouvert tous les jours, de 11H à 19H; jeudi, jusqu'à 22H

Jusqu'au 17 juillet

Réservation: https://billetterie.monnaiedeparis.fr

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires