En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

04.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

05.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

06.

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

07.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Dégâts considérables
Explosions au Liban : ces images des rues de Beyrouth qui témoignent de la violence de la catastrophe
il y a 1 heure 4 min
décryptage > Santé
Enseignements

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : jetez vous à l’eau ! Fine Calvados, parjure pour certains, divin pour tous

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 15 heures 27 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 17 heures 18 min
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 21 heures 2 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 21 heures 56 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
Rébellion, sauvagerie ou les deux ?

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Société
Antisémitisme

Adrénochrome : une vieille théorie complotiste de récolte forcée de sang sur des humains resurgit puissamment sur les réseaux sociaux

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

il y a 4 heures 28 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 16 heures 17 min
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 20 heures 21 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 21 heures 37 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 22 heures 33 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 1 jour 24 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 1 jour 2 heures
Envie de buller

La bulle chinoise, une maladie imaginaire pour faire peur aux gouvernements occidentaux

Publié le 20 janvier 2012
Les fonds d'investissement sont de plus en plus nombreux à évoquer une possible bulle spéculative chinoise. Le prix Nobel Paul Krugman semble s'en inquiéter aussi. Et s'il s'agissait finalement d'une excuse pour ne pas pousser Pékin à réévaluer le yuan ?
Antoine Brunet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Brunet est économiste et président d’AB Marchés.Il est l'auteur de La visée hégémonique de la Chine (avec Jean-Paul Guichard, L’Harmattan, 2011). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les fonds d'investissement sont de plus en plus nombreux à évoquer une possible bulle spéculative chinoise. Le prix Nobel Paul Krugman semble s'en inquiéter aussi. Et s'il s'agissait finalement d'une excuse pour ne pas pousser Pékin à réévaluer le yuan ?

Atlantico : L’ombre d’une bulle spéculative chinoise continue d’entretenir les débats d’experts. Plusieurs fonds d’investissement évoquent cette menace. Le prix Nobel d’économie Paul Krugman en a parlé lui aussi dans le New York Times en décembre dernier. Doit-on craindre une telle bulle ?

Antoine Brunet : Il est réel que jusque fin 2010, le prix des logements en Chine augmentait fortement et tendait à s’accélérer pour atteindre des niveaux de prix extrêmes et excessifs. Mais tout au long de 2011, les autorités chinoises ont augmenté les réserves obligatoires et les taux d’intérêt pour désamorcer la bulle immobilière embryonnaire, et pour éviter qu’à la bulle immobilière ne succède un krach immobilier brutal. Le retournement à la baisse des prix des logements semble maintenant prendre forme. Mais il semble demeurer sous contrôle. La grande différence avec les krachs immobiliers qui ont éclaté par surprise en 2007 aux États-Unis, au Royaume Uni, en Espagne... c’est que le retournement à la baisse du prix des logements reste maîtrisé, parce qu’il résulte de la restriction monétaire pratiquée par les autorités.

Je crois par ailleurs que l’insistance que vous mentionnez chez beaucoup d’analystes, concernant une bulle immobilière et débouchant sur un krach immobilier, relève de deux comportements distincts.

Certains analystes craignent effectivement que, suite à un krach immobilier, l’économie de la Chine s’écroule et entraîne le reste du monde dans sa chute, du fait que les économies occidentales sont déjà elles-mêmes très affaiblies.

Mais il y a aussi d’autres analystes qui agitent ce thème pour démobiliser les dirigeants occidentaux, et les dissuader d’agir face à la Chine et à sa politique de change déloyale qui conduit à la ruine les pays dont ils ont la charge. S’ils parviennent à accréditer l’idée que la Chine serait spontanément en proie à des troubles graves, ils contribuent à entretenir la passivité des dirigeants occidentaux face à la Chine. Quelle est donc la démarche ? Tant que le yuan reste fortement sous-évalué, les profits des grandes entreprises occidentales présentes en Chine se maintiennent à un très haut niveau.

 

La situation immobilière chinoise n'est-elle pas malgré tout inquiétante ?

L’évolution de l’immobilier en Chine est très différente de ce qui s’est passé au Japon autour de 1989, ou aux États-Unis autour de 2007. Pour deux raisons.

La première, c’est que les autorités chinoises, obsédées par les dégâts qu’inflige à l’économie toute séquence « bulle puis krach », ont agi beaucoup plus préventivement que leurs homologues japonaises entre 1985 et 1989, ou leurs homologues américaines entre 2002 et 2007.

La deuxième raison, c'est qu’en Chine, 70% des achats de logements se font en cash, sans que les acquéreurs ne recourent au crédit immobilier. Beaucoup de familles de la classe moyenne supérieure disposent de fonds liquides importants auprès des banques. Quand elles en ont la possibilité, elles se montrent intéressées à réduire leurs liquidités, qui sont trop abondantes et mal rémunérées, pour acheter un logement. Au total, les banques chinoises sont donc beaucoup moins impliquées qu’on ne le dit, et beaucoup moins vulnérables qu’on ne le pense, aux adversités que connaît et que pourrait continuer à connaître le marché immobilier chinois.

Aux États-Unis ou au Royaume-Uni en 2007, le krach immobilier a conduit beaucoup d’acquéreurs emprunteurs à renoncer à poursuivre leur acquisition à crédit et à restituer aux organismes prêteurs le logement qu’ils avaient acheté. Cette pratique à grande échelle a fini par déstabiliser les organismes de crédit hypothécaire. Par capillarité, tout le secteur financier s’est trouvé gravement atteint. En Chine, la plupart des acquéreurs récents n’ont pas eu besoin d’emprunter. Ils subissent avec amertume des moins-values immobilières. Mais cela ne déstabilise pas le secteur financier.

 

Ce spectre de l’explosion d’une bulle spéculative a-t-il des conséquences ? Les investisseurs occidentaux se font-ils hésitants ?

Les Occidentaux investissent peu dans l’immobilier chinois, mais beaucoup plus dans l’industrie. La plupart viennent profiter de la sur-compétitivité du territoire chinois pour y localiser leur production, et réexporter les produits manufacturés. Les autres viennent pour profiter du dynamisme du marché intérieur chinois. Ni les uns ni les autres n’ont de raisons particulières de s’inquiéter de l’évolution du marché immobilier chinois.

Par ailleurs, je ne pense pas que des entreprises comme Siemens ou Volkswagen prêtent attention aux déclarations alarmistes des fonds spéculatifs pour faire leurs choix d’investissement. Ils ont leurs propres sources d’information et ne se laissent pas intoxiquer par les hedge funds.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires