En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 22 min 42 sec
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 1 heure 8 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 2 heures 4 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 6 heures 49 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 19 heures 32 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 21 heures 44 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 23 heures 3 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 24 min 4 sec
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 1 heure 36 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 5 heures 49 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 7 heures 2 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 20 heures 43 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 23 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
Paroles, paroles...

Pourquoi l'UE n'a pas les moyens de ses ambitions en Syrie et en Irak

Publié le 23 mai 2016
Sur les dossiers syriens et irakiens, et la lutte contre Daech, l'Union européenne reste profondément divisée tant les intérêts des Etats-membres peinent à coïncider. Une tendance aggravée par la montée du populisme sur le continent.
François Géré est historien.Spécialiste en géostratégie, il est président fondateur de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) et chargé de mission auprès de l’Institut des Hautes études de défense nationale (IHEDN) et directeur de recherches à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Géré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Géré est historien.Spécialiste en géostratégie, il est président fondateur de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) et chargé de mission auprès de l’Institut des Hautes études de défense nationale (IHEDN) et directeur de recherches à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur les dossiers syriens et irakiens, et la lutte contre Daech, l'Union européenne reste profondément divisée tant les intérêts des Etats-membres peinent à coïncider. Une tendance aggravée par la montée du populisme sur le continent.

Atlantico : Ce lundi, les ministres européens des Affaires étrangères se réunissent à Bruxelles en vue d'adopter des conclusions sur la stratégie régionale de l'UE pour la Syrie et l'Iraq, ainsi que pour la menace que constitue Daech. L'UE dispose-t-elle vraiment de cette "stratégie régionale" comme elle le dit ? Quels sont les éléments que l'on y retrouve (pour la Syrie et l'Irak, et la lutte contre Daech donc) ? 

François Géré : L’UE ne dispose ni d’une diplomatie commune, ni de forces armées susceptibles d’être engagées. Il lui faut donc se limiter aux seuls moyens du "soft power". En outre, la guerre de Syrie est d’une extrême complexité comme en témoignent depuis quatre ans les difficultés pour les puissances extérieures à coordonner un dialogue diplomatique...Les Etats membres de l’UE sont incertains quant à l’attitude qu’il convient d’adopter à l’égard de l’engagement militaire russe en soutien à Hafez el-Assad. De plus, au sein même de chaque pays, il existe de fortes divergences d’opinions à l’égard de la Russie en raison du rôle de ce pays en Ukraine. Enfin, pour de nombreux Etats du Nord et de l’Est de l’Europe, le Moyen-Orient n’est pas une priorité alors qu’ils s’inquiètent de l’agressivité de Moscou à leur égard.

Sur plusieurs sujets internationaux, les pays membres de l'UE ont montré toutes les difficultés qu'ils avaient à parler d'une seule et même voix dans le domaine diplomatique. Pourrait-on espérer une entente sur les dossiers syriens et irakiens, et la lutte contre Daech ? Quelles sont les chances de parvenir à des conclusions qui fassent consensus à l'issue de cette rencontre ? 

L’UE ne peut que s’en remettre aux initiatives de chaque Etat membre, souverain dans ses actions et maître des moyens qu’il entend utiliser principalement dans le domaine militaire. Dans la mesure où certains Etats de l’UE refusent tout dialogue avec le régime syrien, l’UE ne peut prendre d’initiatives de ce côté. On ne peut donc envisager que des actions humanitaires semblables à celles entreprises par l’ONU. L’UE peut débloquer des fonds pour les réfugiés, pour les organisations humanitaires soit en Syrie même et en Irak, soit dans les pays limitrophes qui accueillent les personnes déplacées : Turquie, Jordanie, Liban.

Les pays européens sont la cible des attaques de Daech depuis plusieurs mois, et pourtant rien, à l'échelle de l'Union, ne semble avoir été mis en place de manière efficace et concrète. Pour quelles raisons ? 

Les attentats de 2015-2016 en France, en Belgique et au Danemark ont montré la gravité du danger...Le responsable de l’UE pour le terrorisme, Gilles de Kerchove, ne cesse de mettre en garde contre les multiples formes d’agression, y compris cybernétiques, qui pourraient se développer dans l’avenir. Là encore, la riposte est avant tout nationale et parfois multilatérale sans être véritablement européenne.

Néanmoins, l’UE dispose de mécanismes comme Europol et Eurojust qui peuvent s’avérer efficaces dès lors que les services des différents Etats acceptent de coopérer en fournissant les indispensables renseignements. La prise de conscience du danger terroriste a finalement conduit à accepter l’adoption du fichier d’identification des passagers aériens (PNR). Mesure utile sans doute mais ce n’est pas une solution miracle. Les terroristes de l’aéroport de Bruxelles n’avaient pas pris de billets d’avion ! Dans le domaine financier l’UE peut également renforcer le dispositif de surveillance des paiements et des transferts financiers. Même chose pour la vente des armes à feu (enregistrement, traçabilité). Enfin, conformément, aux recommandations de décembre 2015, l’UE peut mettre en place un dispositif de contrôle des nationaux ("combattants étrangers") susceptibles de partir pour les zones de combat. Dernier volet : la lutte contre la radicalisation et la propagande jihadiste. L’UE s’est jusqu’à présent refusée à créer un mécanisme de contre-propagande à la fois pour des raisons éthiques, mais aussi parce que certains Etats.ont voulu étendre cette action à la propagande de la Russie. Problème très politique sur lequel il devrait être possible de progresser en se concentrant sur le jihadisme radical.

La réunion abordera également la question migratoire. Après l'accord tant décrié passé avec la Turquie, quelles autres avancées peut-on encore espérer ? L'UE met-elle réellement tous les moyens à sa disposition pour apporter des solutions à cette crise ? 

L’Union traverse une crise majeure provoquée par des flux migratoires dont le tarissement n’interviendra qu’avec le retour à la paix en Syrie, mais aussi la stabilisation durable de la Lybie. Dans ce domaine, la première tâche consiste à retrouver une cohérence entre les 28, ce qui est encore loin d’être le cas. La montée des extrêmes-droites et des populismes va encore aggraver la fragmentation. Il n’existe pas de solution sans la Turquie mais le jeu retors du président Erdogan, par ailleurs de plus en plus mal vu pour ses tendances dictatoriales, ne facilite pas l’unanimité entre les Etats-membres. Il faut négocier sans céder à des conditions proches du chantage. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fondation pour l'innovation politique
- 23/05/2016 - 10:59
Les violences perpetrées par
Les violences perpetrées par Daech touchent aussi bien les vies humaines que les biens culturels protégés. Pour mieux comprendre cette idéologie destructrice retrouvez l'article d'Edern de Barros intitulé "État islamique : la stratégie du chaos" sur le blog Trop Libre de la Fondation pour l'innovation politique : http://goo.gl/uCwxIK