En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

03.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

06.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

07.

Covid-19 : Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 1 heure 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 6 heures 28 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 6 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 7 heures 20 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 8 heures 25 min
light > Santé
Santé
Covid-19 : Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris
il y a 9 heures 1 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 1 heure 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 3 heures 39 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 6 heures 1 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 6 heures 24 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 6 heures 35 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 7 heures 9 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 7 heures 54 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 8 heures 3 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

il y a 9 heures 2 min
© Allociné / Jour2fête
© Allociné / Jour2fête
Bas les voiles !

La lumière nous vient de Téhéran…

Publié le 20 mai 2016
Des images qui disent la vérité. Pas seulement sur l'Iran. Sur la France, petit pays médiocre.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des images qui disent la vérité. Pas seulement sur l'Iran. Sur la France, petit pays médiocre.

Ici, il fait gris. Ici, il fait noir. Ici, l'hiver comme l'été, c'est toujours l'hiver. Ici, c'est la France. Ici, on glose amoureusement sur l'interview du pape François qui s'inquiète des entraves apportées chez nous au port du voile par les femmes musulmanes. Ici, des islamologues AOC (en réalité, c'est de la piquette) expliquent que le voile, c'est comme la kippa, et les filles voilées comme les juives à perruque. Ici, il fait noir.

La lumière jaillit d'ailleurs. De Téhéran. Où des femmes se battent pour avoir la liberté d'enlever ce qu'on les oblige à porter là-bas et qui se porte de plus en plus en France avec le soutien amical des gens de bonne réputation. Ces femmes sont magnifiques de beauté, d'humanité et de courage. Dans la rue, dans l'espace public, et encore plus dans les bureaux de la Guidance islamique, elles portent le voile. Comment feraient-elles autrement ? La loi des mollahs les y contraint.

Ce que ces femmes veulent, c'est chanter. Chanter en tant que femmes, comme femmes. Pour un public mixte : hommes et femmes mélangés. Mais ce n'est pas très conforme aux préceptes de l'islam tel qu'il s'applique en Iran. Car les voix des femmes sont réputées troublantes. Et peuvent troubler des hommes qui, êtres fragiles et sans défense contre la séduction féminine, sont hautement vulnérables. Alors s'ensuivrait le pire des désordres qui soient : le désordre sexuel !

Un film retrace cette belle saga iranienne : No land's song. Les chanteuses sont belles. Leurs mélodies sont admirables. Leurs voix sont attachantes. On assiste aux répétitions. Aux aller-retours Téhéran-Paris-Téhéran de Sara Najafi qui anime le groupe. En France, elle est sans voile : c'est encore permis chez nous… On voit quelques extraits de films anciens, d'avant la révolution khomeyniste, avec une chanteuse en robe moulante entourée d'hommes. La liberté, donc…

Et les filles de No land's song finiront par gagner. Car il y a en Iran une société civile, libre, audacieuse, qui tous les jours occupe un peu plus de terrain. Des millions de gens pour lesquels l'islam n'est qu'un carcan vieillot et inutile. Ils sont représentés à certains échelons du pouvoir iranien : députés réformateurs, journalistes, fonctionnaires. Et finalement, le concert aura lieu. Une scène finale où éclate le bonheur d'être ensemble, hommes et femmes mélangés. On a envie d'être là avec elles, avec eux. Pas sûr que ce film, avec son happy end victorieux, ait beaucoup de succès en France. Chez nous on aime tellement les défaites…

PS : Le film est projeté actuellement au cinéma La Clef, 21 rue de la clef, Paris 5ème. Il y a actuellement là-bas un festival du cinéma iranien en exil. Son intitulé : "Contre le fascisme. Dédié aux combattants de la liberté". C'est du français normal. Pas de la novlangue.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Joly Maurice
- 21/05/2016 - 16:02
Bon pour le moral!
Un film qui fait reculer la bêtise et qui dope le moral, voilà un film à ne pas rater! Quand on pense aux connes qui chez nous se battent pour porter ce bout de soumission....
vangog
- 20/05/2016 - 17:10
Merci Mr Rayski!
J'irais voir ce film, si j'habitais Paris...mais merci quand-même! Encore merci...
Jean-Benoist
- 20/05/2016 - 13:13
Au nom des femmes
qui se sont battues pour vivre libres, insoumises, merci