En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 1 heure 15 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 3 heures 22 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 8 heures 20 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 22 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 1 heure 6 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 2 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 3 heures 10 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 3 heures 30 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 8 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Info Atlantico

46% des Français en faveur de l'accueil des migrants mais 62% s'il s'agit de Chrétiens d'Orient

Publié le 20 mai 2016
Selon un sondage exclusif IFOP pour Atlantico, 62% des Français sont favorables à l'accueil de migrants chrétiens venus d'Irak ou de Syrie, alors qu'ils n'étaient que 46% en avril à se prononcer pour l'arrivée de migrants en général.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage exclusif IFOP pour Atlantico, 62% des Français sont favorables à l'accueil de migrants chrétiens venus d'Irak ou de Syrie, alors qu'ils n'étaient que 46% en avril à se prononcer pour l'arrivée de migrants en général.

Atlantico : Quel est selon vous le principal enseignement de ce sondage ?

Jérôme Fourquet : Nous constatons qu'une très large majorité de Français sont favorables à l'accueil de réfugiés chrétiens en provenance d'Irak ou de Syrie (62%). Ce chiffre est tout à fait significatif et diffère très sensiblement des scores que l'on obtient avec la même question quand on ne précise pas la confession des migrants à accueillir. D'après les dernières enquêtes dont on dispose quand on ne spécifie pas qu'il s'agit de chrétiens d'Orient, la propension à l'accueil de migrants tombe à 46% de nos concitoyens, ce qui représente un différentiel de 16 points. Ce distinguo est tout à fait significatif et renvoie à une série de conceptions ou représentations qui sont derrière cela. Nous pourrions par exemple nous référer ici à la réaction de certains élus de droite il y a quelques mois, lorsque le ministre de l'Intérieur, au moment de la négociation européenne sur la répartition des migrants, avait fait un appel aux bonnes volontés et aux maires de communes. Certains maires de droite avaient dit à l'époque être d'accord pour jouer le jeu, à la condition expresse qu'il s'agisse de migrants de confession chrétienne.

La réticence à accueillir peut être mue par des considérations économiques, pointant du doigt le fait que la France n'a pas les moyens financiers d'accueillir ces migrants et de créer les infrastructures d'hébergement nécessaires. On parle aussi du taux de chômage très important qui sévit dans notre pays. Mais nous voyons bien que ce n'est pas la seule explication. Quand on propose l'accueil de migrants de confession chrétienne, les réticences sont moins fortes alors qu'économiquement parlant, les difficultés seraient globalement de même nature. Il y a donc un autre facteur qui vient se greffer.

Ce facteur, c'est la méfiance ou la distance culturelle avec une population qui pratiquerait une religion différente de celle partagée par la majorité des Français. A cette distance culturelle viennent s'ajouter les tensions autour de la visibilité de l'islam en France (débat sur le voile) et l'inquiétude de possibles infiltrations terroristes, qui serait plus risquées, dans l'esprit des Français, en cas d'accueil de migrants musulmans que de migrants chrétiens.

Cette différence d'attitude démontre bien que nous ne sommes pas ici uniquement sur une réticence mue par un principe de réalisme économique.

Comment peut-on expliquer le fait que les catholiques français se disent moins favorables à l'accueil de ces chrétiens d'Orient que les Français se réclamant d'une autre confession ?

Avant de répondre à cela, il est intéressant de noter que ce différenciel entre l'attitude vis-à-vis des migrants en général puis des chrétiens d'Orient en particulier est de 16 points en faveur de l'accueil des chrétiens d'Orient. Toutefois, cette "prime" n'atteint pas la même intensité dans toutes les catégories de la population. On s'aperçoit que plus on est âgé, plus on sera favorable à accueillir les chrétiens d'Orient par rapport aux migrants. On atteint un écart de 20 points chez les 50-64 ans et 26 points chez les plus de 65 ans, alors que ce même écart n'est que de 11 points chez les plus jeunes. Ce regard différencié est particulièrement présent chez les seniors.

Il l'est également dans l'électorat de droite classique (30 points d'écart). Un tiers seulement des sympathisants Les Républicains sont favorables à l'accueil de migrants au sens large, alors que les deux tiers d'entre eux sont favorables à l'accueil de chrétiens. Nous avons donc une attitude radicalement différente dans l'électorat de droite, et moins différente dans l'électorat de gauche (même s'il y a une petite prime). Nous voyons bien que les convictions idéologiques jouent donc également sur ces questions, il n'y a pas que le volet économique.

>>>> A lire aussi : Migrants et intégration des étrangers : où en est la France après 9 mois de crise aiguë ?

Pour ce qui est des confessions religieuses maintenant, on s'aperçoit qu'il y a une prime sur les cathos pratiquants (13 points). Le réflexe de bienveillance et de proximité religieuse joue mécaniquement. On rappellera néanmoins dans l'enquête précédente fin avril, on était à 54% chez les pratiquants : ce niveau avait déjà fortement progressé suite à la visite du Pape à Lesbos, qui avait ramené dans son avion 12 migrants de confession musulmane. C'était un geste très fort d'œcuménisme et de charité chrétienne qui ne devait pas s'appliquer uniquement en direction des chrétiens. Cela avait déjà joué à l'époque, permettant d'augmenter le niveau d'adhésion chez les catholiques pratiquants. Ces derniers, en partie convaincus par le geste du Pape, le seraient encore davantage si on leur demandait d'accueillir des chrétiens plutôt que des musulmans.

Au niveau des catholiques non pratiquants, l'écart est plus fort, donc on voit bien que la dimension religieuse n'est pas la seule à jouer. Pour ces derniers, c'est d'abord la dimension culturelle qui va jouer, plus que la dimension philosophique ou religieuse. Seulement un tiers des cathos non pratiquants seraient prêts à accueillir des migrants au sens large, alors que deux tiers seraient prêts à accueillir des chrétiens.

Pourquoi y a-t-il cet écart ? Honnêtement, il n'est pas très important (73% contre 67%). Deuxièmement, que regroupe le panel "Autres religions" ? Dans nos échantillons, la moitié de ce groupe environ est constituée de musulmans (qui sont, eux, aux trois quarts favorables à l'accueil). Il y a aussi une petite minorité de Juifs et de protestants. Dans des enquêtes précédentes, nous constations que ces derniers étaient souvent un peu plus favorables à l'accueil en général que les catholiques. Cela renvoie ici à la longue tradition d'accueil et la culture d'asile très forte chez une partie du monde protestant (je pense à la vieille association de la Cimade, qui vient en aide aux étrangers). Il y a toujours eu une partie de la population protestante très impliquée sur ces thèmes-là.

Les musulmans, eux, sont beaucoup plus favorables que les catholiques à l'accueil de migrants au sens large, en partie grâce à une certaine proximité religieuse et culturelle avec ces populations. Mais ce prisme religieux ne les empêche pas, visiblement, d'être autant favorables à l'accueil de chrétiens qui viendraient de ces pays. La variable religieuse fonctionne un peu moins dans ce groupe-là.

Si des représentants de la plupart des formations politiques françaises ont déjà pointé du doigt la situation humanitaire alarmante des communautés de chrétiens d'Orient, on remarque que les sympathisants du Front national se distinguent nettement du reste de la population, avec seulement 23% d'entre eux se disant favorables à leur accueil. Comment expliquer cela selon vous ?

Le point intéressant ici, c'est que l'électorat frontiste est massivement opposé à l'accueil des chrétiens d'Orient, mais était encore plus opposé à l'accueil des migrants tout court (9% seulement). La tendance au Front national est d'être isolationniste et d'être opposé à l'accueil de migrants, quel que soit le groupe ethnique ou culturel. Cet électorat estime qu'il y a déjà beaucoup de misère et d'immigrés en France, et qu'on a déjà atteint les limites de ce qu'il était possible de faire. Il ne faudrait donc surtout pas accueillir d'autres personnes venues de l'étranger.

On constate que le fait qu'ils soient chrétiens ou musulmans fait assez peu varier les choses aux yeux des électeurs du Front national. Ils sont 9% à être favorables à l'accueil de migrants en général (et quand on suit un peu ce qu'il se passe en ce moment, on pense surtout à des musulmans). Cette réticence est à peine moins massive pour l'accueil de migrants de confession chrétienne, puisqu'ils sont en effet 23% seulement à y être favorables. La chrétienté de ces individus ne permet pas de lever le verrou, l'hostilité ou l'opposition à l'accueil de migrants dans cet électorat, alors que cela joue au sein de l'électorat de droite (+30 points).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Benoist
- 16/05/2016 - 21:04
chut entre
L'invasion et la natalité galopante, les français de souche, chretiens et immigrés européens devront bientôt partir
car l'état a décidé de privilégier ces gens la par opposition aux sans dents , chômeurs ou travailleurs pauvres de notre pays.
Nicolas V
- 16/05/2016 - 11:30
Étonnant ...
Poutine a décidé l'octroi d'1km de terres à cultiver en Sibérie. Cadeau repris au bout de 5 ans si le terrain n'est pas exploité. Entre en vigueur au 1er août . Visiblement offert aussi aux étrangers , car des citoyens britanniques sont sur le départ. À partir de 2017, ce sera effectif dans d'autres régions .
Apres tout ? Entre le régime islamiste actuel, probable suivi du régime islamiste Juppé, pourquoi pas ?
Nicolas V
- 16/05/2016 - 11:24
Fuite
Les "riches" ont déjà fui Paris, Londres, Bruxelles (entre autres) mais aussi la classe moyenne blanche abandonne le terrain, banlieue (mais laquelle est sûre ou le restera , puisque le régime impose la mixité ?) ou s'expatrient.