En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 5 heures 46 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 6 heures 47 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 12 heures 23 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 13 heures 29 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 13 heures 46 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 6 heures 6 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 7 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 9 heures 48 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 10 heures 10 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 12 heures 50 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 14 heures 17 sec
© Reuters
© Reuters
Tensions

Espionnage, incursions dans l’espace aérien et les eaux territoriales : ces pressions que la Russie exerce sur la Suède pour la dissuader de rejoindre l’OTAN

Publié le 10 mai 2016
Alors que la coopération entre la Suède et l'OTAN sera débattue au Parlement suédois le 25 mai, la Russie multiplie les manœuvres d'intimidation pour tester la souveraineté nationale et la résistance suédoise.
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florent Parmentier est maître de conférences à Sciences Po et chercheur associé au Centre de géopolitique de HEC. Il a récemment publié, aux Presses de Sciences Po, Les chemins de l’Etat de droit, la voie étroite des pays entre Europe et Russie. Il est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Florent Parmentier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florent Parmentier est maître de conférences à Sciences Po et chercheur associé au Centre de géopolitique de HEC. Il a récemment publié, aux Presses de Sciences Po, Les chemins de l’Etat de droit, la voie étroite des pays entre Europe et Russie. Il est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la coopération entre la Suède et l'OTAN sera débattue au Parlement suédois le 25 mai, la Russie multiplie les manœuvres d'intimidation pour tester la souveraineté nationale et la résistance suédoise.

Atlantico : D'après des fuites dans la presse suédoise, le service de renseignement du pays s'inquiète de la hausse des activités d'espionnage de la Russie sur son territoire. Ces dernières seraient liées à une volonté russe d'empêcher tout renforcement de la coopération entre la Suède et l'Otan, alors que s'ouvre le 25 mai prochain un débat parlementaire sur la facilitation du stationnement des troupes atlantistes dans le pays. A quelles pratiques d'espionnage se livrent les services de renseignement russes en Suède ? Quelle est leur dimension réelle ? 

Florent Parmentier : La Suède a été autrefois une grande puissance militaire européenne, qui rivalisait à l’Est avec la Moscovie, notamment du temps de l’opposition entre et Pierre le Grand (XVIIIe siècle). Är contraste, depuis la guerre menée contre la Norvège en 1814, la Suède a su préserver sa neutralité y compris pendant les deux Guerres mondiales, puis la Guerre froide.

Ce goût pour la neutralité ne signifie pas pour autant que la Suède n’était pas capable d’initiative diplomatique : l’une des dernières en date est bien ce Partenariat oriental, qui cherche à transformer des pays situés entre l’UE et la Russie (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie et Ukraine), et qui a été mal accueilli à Moscou.

De fait, l’implication de la Russie en matière de renseignement en Suède semble grandissante si l’on en croit les sources locales. Cela fait suite à des violations d’espace maritime ou aérien depuis 2014, qui ont le don d’agacer profondément les acteurs de sécurité suédois. Dans ce contexte, l’activisme russe pour éviter un rapprochement entre la Suède et l’OTAN se fait de plus en plus agressif, comme en témoigne l’action de différentes personnes présentées comme diplomates, et chargées en pratique de repérer des infrastructures militaires et civiles.

La présence russe en Suède semble ainsi plus évidente que précédemment, et ne peut rester inaperçue. Toutefois, il ne faudrait naturellement pas non plus tomber dans l’excès inverse qui consisterait à penser que la Russie est le seul pays désirant influencer la Suède, ou le seul pays y envoyant des espions…

Par quels autres moyens la Russie essaie-t-elle d'empêcher le rapprochement Suède-Otan ? 

Florent Parmentier : Face à la perspective de rapprochement entre la Suède et l’OTAN, les autorités russes tentent différentes mesures, les rétorsions économiques fonctionnant moins bien du fait des sanctions en cours.

Au-delà des pratiques classiques d’espionnage, les autoritésrusses sont devenues des expertes en matière de cyber-sécurité, n’hésitant pas à faire pirater certains sites d’information en mars dernier. En outre, Moscou tente d’entretenir des relations plus nourries avec l’extrême-droite suédoise, comme elle l’a fait avec d’autres pays, afin de faire porter certains de ses thèmes au niveau du grand public, essayant ainsi de déstabiliser le consensus atlantique porté par des forces pro-américaines. 

Comment a évolué l'attitude de la Russie à l'égard de la Suède au cours des dernières années ? 

Cyrille Bret : Les relations entre la Russie et la Suède sont passées d'une neutralité et d'une non-agression à une phase de test des souverainetés nationales. En effet, la Russie a testé les souverainetés suédoises dans plusieurs domaines : tout d'abord dans le domaine des eaux territoriales avec des exercices autour du Gotland et des patrouilles sous-marines non loin de Stockholm ; dans le domaine aérien également, notamment dans l'extrême nord du pays et dans la zone proche des pays baltiques ; et enfin dans le domaine du cyberespace en déclenchant plusieurs types de tests sur les administrations et les médias suédois.

Toutes ces opérations visent à tester la résistance suédoise aux attaques russes.

Dans quelle mesure peut-on comparer l'action de la Russie en Suède à son attitude vis-à-vis de l'est de l'Ukraine ? 

Cyrille Bret : La comparaison ne se limite pas à l'est ukrainien et peut être élargie à d'autres pays. Depuis les années 2000, la Russie utilise des moyens conventionnels et non conventionnels pour tester les capacités de résistance de ses voisins. Que ce soit en Estonie en 2008 avec une cyberattaque massive, en Géorgie avec des opérations militaires en réponse à une agression géorgienne ou encore dans l'est de l'Ukraine. 

Toutefois, à la différence des pays que je viens de mentionner, la Suède est un état extrêmement stable dont l'appareil d'état civil fonctionne très bien et dont l'appareil militaire est entraîné et conséquent, ce qui n'est le cas ni des pays baltes, ni de la Géorgie ni de l'Ukraine. Dans ces anciennes républiques soviétiques, l'appareil étatique est bien moins organisé et bien moins bien stabilisé. Ce sont des Etats naissants avec des appareils militaires très rudimentaires, tandis que la Suède a une tradition militaire depuis le XVIe siècle et était la grande puissance militaire de l'Europe du nord au XVIIe siècle (dont l'armée a défait la Prusse et la Russie).

Si l'action russe et les moyens de l'action russe peuvent être tout à fait comparés à ce qui est fait dans ces zones, la Suède se distingue donc par sa grande résistance et la solidité de son appareil d'Etat. 

Par ailleurs, l'autre différence tient au fait qu'il n'y a pas d'empiétement territorial massif de la Russie sur le territoire suédois alors que dans le Donbass ukrainien, il y a des ressortissants et des mercenaires russes (si ce n'est des troupes officielles) qui opèrent. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle dans le cas de l'Ukraine, l'attitude de la Russie est assimilée à des actes de guerre tandis que dans le cas de la Suède, cela est plutôt perçu comme des manœuvres d'intimidation. 

Pensez-vous que l'attitude russe en Suède s'apparente à une "guerre hybride" ? Comment cette dernière pourrait-elle évoluer ? 

Cyrille Bret : Les moyens utilisés et les buts poursuivis par la Russie en Suède échappent aux traditionnelles distinctions entre guerre et paix, entre conflit armé et paix armée. Des concepts tels que "guerre hybride" ou "tensions" sont donc plus appropriés que le terme de conflit.

Se tiendra le 25 mai un débat au sein du Parlement suédois sur l'adhésion à l'OTAN. Il me semble que l'option de l'adhésion est majoritairement exclue en Suède car la tradition de neutralité y est ancienne. 

En revanche, l'attitude de la Russie poussera très certainement la Suède à renforcer ses capacités militaires. La Suède est d'ailleurs en train d'augmenter ses crédits militaires - certes à sa mesure, car c'est un Etat relativement modeste dont l'appareil militaire est essentiellement défensif et repose sur des forces spéciales et des réserves très fortes -. En outre, cette "guerre hybride" conduira certainement la Suède à renforcer sa vigilance sur les opérations russes dans l'espace baltique et à renforcer sa solidarité avec les Etats baltes et la Finlande. 

 

Propos recueillis par Emilia Capitaine

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires