En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 1 heure 54 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 7 heures 41 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 9 heures 15 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 9 heures 44 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 10 heures 35 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 11 heures 52 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 13 heures 30 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 6 heures 57 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 7 heures 53 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 9 heures 9 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 9 heures 26 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 10 heures 14 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 11 heures 4 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 11 heures 22 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 12 heures 27 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 12 heures 58 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 13 heures 54 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Info Atlantico

Traité transatlantique : 63% des Français ne font pas confiance au gouvernement pour défendre les intérêts de la France

Publié le 06 mai 2016
D'après un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, les Français connaissent mieux le TAFTA qu'en 2014. Plus ils sont informés, plus ils perçoivent l'accord de libre-échange comme une menace pour eux. 48% d'entre eux considèrent que ce traité est une menace pour le salariat français.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, les Français connaissent mieux le TAFTA qu'en 2014. Plus ils sont informés, plus ils perçoivent l'accord de libre-échange comme une menace pour eux. 48% d'entre eux considèrent que ce traité est une menace pour le salariat français.

Atlantico : Quels sont les principaux enseignements de ce sondage ? 

Jérôme Fourquet : Tout d'abord, le sujet du TAFTA dépasse les personnes les plus intéressées par l'actualité et touche un public plus large. Alors que le traitement médiatique était jusqu'à récemment relativement faible voire confidentielle, 6 personnes sur 10 disent en avoir déjà entendu parler. De plus, lorsque l'on se réfère à une enquête menée par le CSA en mai 2014, on constate une progression de 18 points de la part de personnes qui ont entendu parler de cette négociation et une progression assez sensible de 16 à 28% de la proportion de ceux qui voient bien de quoi il s'agit. 

A lire aussi sur le sujet : Divergence d’intérêts, secret des négociations, libre échange, sentiment de dépossession politique des peuples : le TAFTA sera-t-il l’épreuve de vérité de l’Union européenne ?

L'information a incontestablement progressé depuis 2014. Toutefois, il ne s'agit pas encore d'un sujet très bien maitrisé par les Français (4 Français sur 10 n'en ont pas entendu parler et un tiers en ont juste "vaguement" entendu parler). 

Deuxièmement, en dépit d'une connaissance partielle et imparfaite, l'attitude spontanée face à cet accord est celle de la prudence voire du rejet. Cet accord est analysé par les Français comme étant surtout gagnant pour les entreprises américaines et beaucoup moins pour les entreprises, les salariés et les consommateurs français.

Troisièmement, dans ce contexte-là, il y a une confiance très relative et minoritaire prêtée au gouvernement français et aux autorités de Bruxelles pour défendre les positions et intérêts français dans ce grand bras de fer, les seuls à "tirer leur épingle du jeu" aux yeux des Français sont les ONG et les syndicats car ce sont les acteurs qui ont le plus contribué à la popularisation et à la vulgarisation de cette thématique jusqu'à présent. 

Les Français perçoivent majoritairement ce traité comme une menace. Depuis l'Acte unique européen en 1986, à quelles occasions la méfiance française vis-à-vis du libéralisme s'est-elle manifestée ? Comment a-t-elle évolué ? 

C'est effectivement un phénomène de longue durée : lorsqu'il s'agit d'accords internationaux ou des avancées dans la construction européenne (dont une part importante réside dans des considérations ou des arrangements des négociations commerciales et économiques), une méfiance et une défiance croissantes se sont installées dans l'opinion publique. On peut par exemple se référer au débat de 2005 sur la réforme constitutionnelle, une majorité nette de Français  (51%) s'y sont opposés. L'enjeu de cette réforme était politique et philosophique (la création d'une Constitution européenne) mais il y avait également des éléments économiques (symbolisés par la question du plombier polonais). En 2015, à l'occasion du 10e anniversaire du référendum de 2005, environ deux tiers des Français qui étaient en âge de voter à l'époque disaient que si c'était à refaire, ils voteraient "non" au TCE. La défiance a donc progressé. 

Cette méfiance renvoie à une inquiétude vis-à-vis de la mondialisation, inquiétude particulièrement forte en France qui collectivement se sent moins bien armée que d'autres pour affronter cette mondialisation. Ce n'est bien sûr pas un sentiment qui se limite à la France. Par exemple, lorsqu'Obama est allé récemment en Allemagne, il a fait face à des manifestations de rue contre le TAFTA. Néanmoins, l'opinion publique allemande est moins réticente vis-à-vis de la mondialisation car la société allemande est très consciente des bienfaits qu'elle en retire au regard de son statut de pays exportateur (l'un des principaux au monde). La France quant à elle doute beaucoup plus de sa compétitivité économique, ce qui explique en partie sa grande frilosité vis-à-vis de ce genre de négociations internationales. 

Quelle sont les catégories sociales jugeant ce traité le plus négativement ? Quelles sont celles qui y sont le plus favorables ? 

Si on regarde les réponses à la question "est-ce un atout ou une menace pour les entreprises françaises ?", un certain nombre de clivages ressortent. 

Tout d'abord, en ce qui concerne l'âge, ce sont les jeunes qui sont les plus optimistes et les seniors les plus pessimistes. Par ailleurs, comme pour d'autres questions de ce type (notamment sur les référendums européens), on retrouve le clivage du diplôme : plus un individu a un niveau de diplôme élevé, plus il est positif sur l'issue des avancées de ce type de négociation. Ressort également un clivage politique : l'électorat du Front du gauche est massivement opposé et dans une moindre mesure ce sentiment est partagé par l'électorat du Front National ; les seuls à avoir des regards plus équilibrés sont les sympathisants de droite LR. Enfin, plus les gens sont informés et au courant du contenu des négociations, plus ils ont un regard critique.

Par exemple, sur  la question de l'impact du TAFTA sur les entreprises françaises : parmi les personnes qui savent de quoi il s'agit, 24% disent que c'est un atout et 74% une menace (soit 50 points d'écart), parmi ceux qui ne savent pas vraiment de quoi il s'agit, on est à 32%-46% (14 points d'écart), et parmi ceux qui ne voient pas du tout de quoi il s'agit, le rapport de force s'inverse puisque 37% voient le TTIP comme un atout et 21% seulement comme une menace pour les entreprises françaises (écart de +16 points en faveur de "un atout").

Cet aspect permet de comprendre les dynamiques à l'œuvre mais aussi les raisons pour lesquelles le gouvernement français commence à revoir sa position et à dire qu'il n'est pas sûr que la France aille au bout de ces négociations. Au fur et à mesure que les ONG et syndicats parviennent à sensibiliser une part croissante de Français (même si il reste encore beaucoup de travail car c'est un sujet très technique qui ne passionne pas les foules), les opinions négatives se renforcent. Un peu à l'instar de ce qui s'est passé en 2005, dans ce genre de négociations, ce sont d'abord les partisans du "non" qui sont les plus pédagogues et les plus actifs pour déployer leurs arguments tandis que les tenants du oui partent du principe que l'intérêt de signer a été compris et que ce qui tombe sous le sens n'a pas besoin d'être expliqué. 

Comment cette opposition structure-t-elle l'opinion dans la perspective de la présidentielle ?

Je ne pense pas que ce soit un enjeu déterminant pour l'instant pour la présidentielle dans la mesure où, comme dit précédemment, 4 Français sur 10 n'ont pas entendu parler du TAFTA et un tiers en ont entendu parler mais ne savent pas de quoi il retourne. 

Néanmoins, cela peut monter en puissance. Depuis 2014, le niveau d'information a progressé et nous entrons désormais dans la dernière ligne droite des négociations. Il est donc possible que l'opinion soit de plus en plus sensibilisée. 

Ce ne sera jamais toutefois un sujet central : des thématiques comme la fiscalité, l'orientation économique du gouvernement, la réforme du marché du travail, la gestion européenne de la crise des migrants ou le terrorisme intéressent et mobilisent plus que la question du libre-échange. 

Derrière ce débat, on retrouve un débat récurrent en France sur la place et le rôle de la France dans la mondialisation et sur le degré d'acceptation des règles libérales. C'est un débat qui remonte à 1992 avec le traité de Maastricht, a été réactivé en 2005 et est toujours présent aujourd'hui. Le TAFTA n'est qu'un nouveau pas dans cet affrontement idéologique. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 06/05/2016 - 23:45
TTIP l'arnaque
L'Europe appliquera un accord pour les produits US et les US laisseront les Européens négocier avec chacun des 50 états américains qui appliquent des normes différentes. Si ça ce n'est pas de l'arnaque?
cloette
- 06/05/2016 - 22:00
TAFTA
Traitè commercial, mais encore ? Le mieux est de se renseigner pour les détails , BVoltaire est le plus clair sur le sujet , comme c'est un site de droite on peut aussi pour la rigueur regarder l'info du Monde qui ne sait qu' ironiser sur la peur du poulet au chlore ou parler de mythes et de fantasmes , un conseil l'info de BVoltaire sur la plus objective , oui la multinationale pas contente pourra faire un procès à un État avec une Justice privée arbitres privés etc , c'est bien la fin des Nations souveraines , mais pourquoi s'étonner , on s'en doutait , simplement on ne pensait pas que la concrétisation se ferait si vite !
jurgio
- 06/05/2016 - 20:50
Taffetas opaque
Dans un tel contrat, on peut penser bêtement (mais non sans lucidité) que les États-Unis y connaissent déjà leurs intérêts et que les États européens n'en voient pas encore les inconvénients.