En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 7 min 23 sec
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 20 min 38 sec
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 33 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 2 heures 41 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 18 heures 29 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 19 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 22 heures 12 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 22 heures 34 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 14 min 40 sec
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 32 min 7 sec
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 1 heure 3 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 1 heure 52 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 18 heures 9 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 19 heures 11 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 20 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 22 heures 22 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 23 heures 56 min
© Brendan McDermid / Reuters
Elizabeth Holmes, fondatrice et PDG de Theranos
© Brendan McDermid / Reuters
Elizabeth Holmes, fondatrice et PDG de Theranos
Theranos

Cette startup valorisée à 9 milliards prétendait avoir une solution miracle pour changer la médecine, mais c'était un mirage. Après la chute, quelles leçons retenir ?

Publié le 29 avril 2016
Après avoir été plébiscitée par tous, l’entreprise de tests sanguins est la cible d’un grand nombre de critiques et d’une enquête fédérale.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir été plébiscitée par tous, l’entreprise de tests sanguins est la cible d’un grand nombre de critiques et d’une enquête fédérale.

Si vous aviez peur des aiguilles, vous aviez beaucoup à espérer de Theranos, l’entreprise miracle de la Silicon Valley, qui promettait de rassembler tous les tests sanguins en une simple piqûre au doigt. Une seule goutte de sang pour obtenir autant de résultats, plus rapidement et de façon plus fiable, qu'avec une batterie d'examens.

La promesse était énorme : les analyses sanguines sont lourdes logistiquement et représentent un énorme coût pour les services de santé ; les médecins hésitent à prescrire ces procédures pas forcément légères et prennent ainsi le risque de diagnostics erronés. En outre, certaines personnes ont des phobies des aiguilles ou d'autres contre-indications. De plus, pour sa fondatrice, Elizabeth Holmes, Theranos permettrait à chacun de prendre le contrôle de sa santé : chacun pourrait aller dans la pharmacie du coin faire son analyse, recevoir ses résultats sur Internet, et savoir par ses propres moyens ce qui va ou ne va pas. Bref, une révolution technologique comme on les aime dans la Silicon Valley.

Cependant, dans les derniers mois, l’engouement suscité par Theranos a été saboté par plusieurs révélations désastreuses. Une grande enquête du Wall Street Journal a révélé que de nombreux tests en théorie réalisés avec la machine révolutionnaire de Theranos étaient en réalité réalisés avec les machines des concurrents, et que la machine de Theranos était beaucoup moins fiable et performante qu'annoncé. A la suite de cet événement, des inspections conduites par des autorités indépendantes ont révélé des défaillances médicales, techniques et humaines ; ensuite, les régulateurs fédéraux ont proposé de radier la PDG du secteur des analyses de sang pour deux ans (voire plus) ; enfin, une enquête criminelle est en cours, pour tenter de savoir si les investisseurs ont été sciemment trompés sur la qualité technologique des innovations de Theranos.

Autrement dit, pour l’entreprise, c’est la dégringolade. Pourtant, tous les grands médias américains avaient vanté le caractère avant-gardiste de Theranos, susceptible de mener une vraie révolution dans le secteur des analyses médicales. Mais l’imbroglio juridique et technologique semble toucher à sa fin, d’après le New York Times.

A vrai dire, l’enthousiasme n’était pas sans lien avec la figure charismatique de la fondatrice de Theranos : Elizabeth Holmes, 32 ans. Elle a quitté Stanford à l’âge de 19 ans, et est rentrée dans le classement Forbes des plus jeunes milliardaires. Seulement, il y a bien d’autres fondateurs qui savent électriser leur public, et ils n’ont pas bénéficié d’investissements s’élevant à des centaines de millions de dollars pour autant. Il ne faut pas oublier qu’à son apogée, Theranos était valorisée à 9 milliards de dollars.

Le symptôme d’une foi démesurée dans le pouvoir des analyses médicales.

Faye Flam, chroniqueuse scientifique chez BloombergView suggère une autre piste pour expliquer l’emballement médiatique pour une start-up dont les résultats n’étaient pas prouvés : ce serait plutôt le symptôme d’une foi démesurée dans le pouvoir des analyses médicales. Ces analyses, et les tests sanguins plus précisément, ne sont plus vus seulement comme des outils de diagnostic, mais aussi comme ayant le pouvoir de prévoir—et de prévenir—la maladie.

Par conséquent, les sceptiques mettent en avant trois défauts liés à ce que les communiqués de presse des laboratoires présentent comme « la médecine préventive ».

D’abord, les tests ne sont pas standardisés. En d’autres termes, des laboratoires différents procèderont différemment à la réalisation de leurs analyses, et obtiendront donc probablement des résultats différents. Ainsi, une étude a été menée sur 60 patients en bonne santé, soumis à 22 tests établis par trois laboratoires d’analyses : LabCorp et Quest, les deux plus gros du pays, et Theranos. Conclusion : à plusieurs reprises, les résultats divergeaient. Par exemple, dans le cas du test de taux de cholestérol, Theranos produisit de mauvais résultats. Et pourtant, les conséquences médicales de ce genre de tests sont potentiellement très importantes.

Seulement, Theranos rencontre des problèmes spécifiques : l’entreprise, en effet, veut faire des prises de sang en piquant votre doigt, et non plus la veine de votre avant-bras. Mais The Conversation remarque que le sang qui circule dans votre doigt n’est pas parfaitement représentatif de sa composition générale : de grosses molécules (comme les protéines ou les lipides) y sont moins présentes, et le sang peut être mélangé à du liquide interstitiel, très concentré dans les doigts. Cela pose des difficultés apparemment insolubles.

Enfin, et c’est le plus important : la médecine ne correspond pas à l’obéissance aveugle à un chiffre donné par une machine, aussi perfectionnée soit-elle. Le Professeur Norman Paradis, du Dartmouth College, l’exprime ainsi : « Je soutiens vigoureusement l’utilité des tests sanguins, mais je n’en conclurai pas qu’il faille immédiatement commencer le traitement ».

En somme, nous avons besoin du fantasme de la médecine et de la technologie toute-puissante, de nous convaincre que ce qui n'est encore en grande partie qu'un art est une science où tout est contrôlé. D'où la tendance de nombreux investisseurs et observateurs à être un peu trop crédules lorsqu'une startup comme Theranos prétend avoir une solution miracle à un problème comme celui des analyses sanguines. Une importante leçon.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires