En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 3 heures 32 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 5 heures 45 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 6 heures 57 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 7 heures 25 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 9 heures 25 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 12 heures 24 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 13 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 3 heures 19 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 3 heures 59 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 6 heures 32 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 7 heures 15 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 7 heures 45 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 10 heures 33 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 11 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 12 heures 49 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 13 heures 4 min
© Brendan McDermid / Reuters
Elizabeth Holmes, fondatrice et PDG de Theranos
© Brendan McDermid / Reuters
Elizabeth Holmes, fondatrice et PDG de Theranos
Theranos

Cette startup valorisée à 9 milliards prétendait avoir une solution miracle pour changer la médecine, mais c'était un mirage. Après la chute, quelles leçons retenir ?

Publié le 29 avril 2016
Après avoir été plébiscitée par tous, l’entreprise de tests sanguins est la cible d’un grand nombre de critiques et d’une enquête fédérale.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir été plébiscitée par tous, l’entreprise de tests sanguins est la cible d’un grand nombre de critiques et d’une enquête fédérale.

Si vous aviez peur des aiguilles, vous aviez beaucoup à espérer de Theranos, l’entreprise miracle de la Silicon Valley, qui promettait de rassembler tous les tests sanguins en une simple piqûre au doigt. Une seule goutte de sang pour obtenir autant de résultats, plus rapidement et de façon plus fiable, qu'avec une batterie d'examens.

La promesse était énorme : les analyses sanguines sont lourdes logistiquement et représentent un énorme coût pour les services de santé ; les médecins hésitent à prescrire ces procédures pas forcément légères et prennent ainsi le risque de diagnostics erronés. En outre, certaines personnes ont des phobies des aiguilles ou d'autres contre-indications. De plus, pour sa fondatrice, Elizabeth Holmes, Theranos permettrait à chacun de prendre le contrôle de sa santé : chacun pourrait aller dans la pharmacie du coin faire son analyse, recevoir ses résultats sur Internet, et savoir par ses propres moyens ce qui va ou ne va pas. Bref, une révolution technologique comme on les aime dans la Silicon Valley.

Cependant, dans les derniers mois, l’engouement suscité par Theranos a été saboté par plusieurs révélations désastreuses. Une grande enquête du Wall Street Journal a révélé que de nombreux tests en théorie réalisés avec la machine révolutionnaire de Theranos étaient en réalité réalisés avec les machines des concurrents, et que la machine de Theranos était beaucoup moins fiable et performante qu'annoncé. A la suite de cet événement, des inspections conduites par des autorités indépendantes ont révélé des défaillances médicales, techniques et humaines ; ensuite, les régulateurs fédéraux ont proposé de radier la PDG du secteur des analyses de sang pour deux ans (voire plus) ; enfin, une enquête criminelle est en cours, pour tenter de savoir si les investisseurs ont été sciemment trompés sur la qualité technologique des innovations de Theranos.

Autrement dit, pour l’entreprise, c’est la dégringolade. Pourtant, tous les grands médias américains avaient vanté le caractère avant-gardiste de Theranos, susceptible de mener une vraie révolution dans le secteur des analyses médicales. Mais l’imbroglio juridique et technologique semble toucher à sa fin, d’après le New York Times.

A vrai dire, l’enthousiasme n’était pas sans lien avec la figure charismatique de la fondatrice de Theranos : Elizabeth Holmes, 32 ans. Elle a quitté Stanford à l’âge de 19 ans, et est rentrée dans le classement Forbes des plus jeunes milliardaires. Seulement, il y a bien d’autres fondateurs qui savent électriser leur public, et ils n’ont pas bénéficié d’investissements s’élevant à des centaines de millions de dollars pour autant. Il ne faut pas oublier qu’à son apogée, Theranos était valorisée à 9 milliards de dollars.

Le symptôme d’une foi démesurée dans le pouvoir des analyses médicales.

Faye Flam, chroniqueuse scientifique chez BloombergView suggère une autre piste pour expliquer l’emballement médiatique pour une start-up dont les résultats n’étaient pas prouvés : ce serait plutôt le symptôme d’une foi démesurée dans le pouvoir des analyses médicales. Ces analyses, et les tests sanguins plus précisément, ne sont plus vus seulement comme des outils de diagnostic, mais aussi comme ayant le pouvoir de prévoir—et de prévenir—la maladie.

Par conséquent, les sceptiques mettent en avant trois défauts liés à ce que les communiqués de presse des laboratoires présentent comme « la médecine préventive ».

D’abord, les tests ne sont pas standardisés. En d’autres termes, des laboratoires différents procèderont différemment à la réalisation de leurs analyses, et obtiendront donc probablement des résultats différents. Ainsi, une étude a été menée sur 60 patients en bonne santé, soumis à 22 tests établis par trois laboratoires d’analyses : LabCorp et Quest, les deux plus gros du pays, et Theranos. Conclusion : à plusieurs reprises, les résultats divergeaient. Par exemple, dans le cas du test de taux de cholestérol, Theranos produisit de mauvais résultats. Et pourtant, les conséquences médicales de ce genre de tests sont potentiellement très importantes.

Seulement, Theranos rencontre des problèmes spécifiques : l’entreprise, en effet, veut faire des prises de sang en piquant votre doigt, et non plus la veine de votre avant-bras. Mais The Conversation remarque que le sang qui circule dans votre doigt n’est pas parfaitement représentatif de sa composition générale : de grosses molécules (comme les protéines ou les lipides) y sont moins présentes, et le sang peut être mélangé à du liquide interstitiel, très concentré dans les doigts. Cela pose des difficultés apparemment insolubles.

Enfin, et c’est le plus important : la médecine ne correspond pas à l’obéissance aveugle à un chiffre donné par une machine, aussi perfectionnée soit-elle. Le Professeur Norman Paradis, du Dartmouth College, l’exprime ainsi : « Je soutiens vigoureusement l’utilité des tests sanguins, mais je n’en conclurai pas qu’il faille immédiatement commencer le traitement ».

En somme, nous avons besoin du fantasme de la médecine et de la technologie toute-puissante, de nous convaincre que ce qui n'est encore en grande partie qu'un art est une science où tout est contrôlé. D'où la tendance de nombreux investisseurs et observateurs à être un peu trop crédules lorsqu'une startup comme Theranos prétend avoir une solution miracle à un problème comme celui des analyses sanguines. Une importante leçon.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires