En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

07.

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

03.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 8 heures 58 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 10 heures 4 min
pépite vidéo > International
Bruit des bottes
Les Etats-Unis vont envoyer des renforts militaires dans le Golfe après les attaques en Arabie saoudite
il y a 12 heures 30 min
pépite vidéo > Media
Rivalité
Valérie Trierweiler confirme que Ségolène Royal avait exigé son départ de la rédaction de "Paris Match"
il y a 13 heures 44 min
pépites > Social
Mobilisation
Gilets jaunes : 163 interpellations à Paris, des black blocs ont perturbé la manifestation pour le climat
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Les défis de l'Eglise face à la mutation de la société française

il y a 18 heures 33 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Cette accumulation de tâches qui poussent à bout nos agriculteurs

il y a 18 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Et les métiers qui inspirent le plus de confiance sont…

il y a 19 heures 1 min
décryptage > High-tech
Opacité

Ces algorithmes dont on ne sait rien alors qu’ils régissent nos vies

il y a 19 heures 43 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan
il y a 20 heures 33 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 9 heures 34 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 11 heures 58 min
light > Insolite
"La vérité est ailleurs"
Echec de l'invasion de la zone 51
il y a 12 heures 49 min
light > Sport
Débuts prometteurs
Coupe du monde de rugby au Japon : première victoire pour le XV de France face à l'Argentine (23-21)
il y a 14 heures 57 min
décryptage > Société
"The Meritocracry Trap"

How meritocracy changed our lives into an endless competition

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

Etat omnipotent, gabegie budgétaire, complexité administrative, idéologie : les fléaux qui expliquent la manie des impôts en France

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Société
La Manif pour toutes

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Economie
Bras de fer

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

il y a 19 heures 12 min
décryptage > Environnement
Environnement

Grève mondiale pour le climat : ces technologies prometteuses qui pourraient rassurer les éco-anxieux

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Société
Entretien

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

il y a 20 heures 43 min
© Pixabay
© Pixabay
Plus simple la vie ?

Fermeture annoncée du site Mon.Service-Public.fr, ou comment la simplification des rapports entre administration et administrés à l'heure du numérique peut s'avérer… complexe

Publié le 27 avril 2016
D'ici quelques mois, le site actuel "Mon Service public" fermera définitivement au profit d'une nouvelle interface censée simplifier les démarches administratives des usagers. Pour autant, certains réajustements risque d'en agacer quelques-uns...
Bertrand du Marais, conseiller d’Etat, s’intéresse au droit de l’administration électronique et à la régulation de l’Internet depuis le milieu des années 1990. Il a notamment été conseiller juridique de l’ADAE (Agence pour le développement de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand du Marais
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand du Marais, conseiller d’Etat, s’intéresse au droit de l’administration électronique et à la régulation de l’Internet depuis le milieu des années 1990. Il a notamment été conseiller juridique de l’ADAE (Agence pour le développement de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'ici quelques mois, le site actuel "Mon Service public" fermera définitivement au profit d'une nouvelle interface censée simplifier les démarches administratives des usagers. Pour autant, certains réajustements risque d'en agacer quelques-uns...

Atlantico : Le 30 juin, le site "Mon Service public" disparaîtra au profit d'un nouveau site "service-public.fr" réunissant l'ensemble des services jusque-là individualisés. Pour quelles raisons une telle mesure a-t-elle été prise ? Qui en est à l'origine ? 

Bertrand du Marais : Le changement a été voulu par les services du Premier ministre pour plusieurs raisons. La première réside dans la volonté d'avoir une continuité entre les fiches d'informations qui sont sur le site "service-public.fr" et les téléservices disponibles à partir de "Mon Service public". Aujourd'hui, l'information qui se trouve sur "service-public.fr" contraint à sortir du site pour aller sur celui d'un des services de l'administration concernée, ou bien de se rendre sur "Mon Service public" pour pouvoir mener les procédures en ligne. Ceci génère des ruptures de charge notamment, un point à ne pas négliger donc.

La deuxième raison consiste à mettre en œuvre, pour les usagers individuels du nouveau site, un point d'entrée commun au maximum de téléservices ouverts aux particuliers. A ces deux raisons s'ajoutent également un problème technique qui rendait nécessaire avant l'été cette migration sur un autre système. 

Ce changement de site va entraîner pour les utilisateurs un certain nombre de réajustements (création d'un compte, changement de mot de passe, transfert des documents d'un site à l'autre, etc.). Dans quelle mesure ces réajustements viennent-ils nuire à l'entreprise de simplification voulue par ce changement, en faisant perdre leurs repères aux utilisateurs ?

Il y a évidemment une opération de transfert laissée à l'initiative de l'usager. Ceci est un point important : en changeant d'interface, les services du Premier ministre ont souhaité que ce soit l'usager lui-même qui se réapproprie le nouveau système plutôt que de le contraindre à ce basculement. Outre les quelques déconvenues que cela peut entraîner pour certains usagers, il s'agit là d'une façon de réenclencher une relation interactive entre l'usager et le nouveau système. C’est l’esprit de l’ordonnance du 8 décembre 2005 relative aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives qui est le texte fondateur de ces téléservices et qui prescrit que c’est l’usager qui ouvre et clot son compte.  

Ce qu'il faut rappeler, c'est que le nouveau site offrira aux usagers beaucoup plus de services en accès direct et de fonctionnalités (comme des formulaires déjà préremplis par l’administration), ce qui est un bénéfice non négligeable face au changement de mot de passe et d'identifiant entraîné par ce changement. Car je rappelle qu'à l'heure actuelle, les procédures qui ne sont pas offertes à partir de mon.service-publique.fr nécessitent autant d’identifiants différents.

Ce qui m'a frappé lorsque j'ai travaillé sur le décret de bascule vers le nouveau système, c'est qu'une part importante de comptes ne sont pas utilisés, ou ne l'ont été qu'une seule fois ; de même, il y beaucoup de gens qui ont ouvert plusieurs comptes pour des téléprocédures différentes. Ainsi, le passage vers le nouveau site devrait rationnaliser la part de ces comptes dormants.

Les services du Premier ministre disposent d'un protocole pour avertir les usagers qu'il leur faut procéder aux changements annoncés ; personne ne sera donc pris par surprise. 

Dans quelle mesure l'e-administration prend-elle en compte les différences de capacités et d’aptitudes quant à l'usage du numérique par la population ? 

Tout d'abord, il convient de rappeler qu'en ce qui concerne l'offre relative à l'e-administration, la France est très bien classée, souvent dans les 10 premiers pays, parfois même dans le top 3 sur certains critères. De ce point de vue, nous sommes donc en avance par rapport à un certain nombre de pays industrialisés.

Quand on lance un téléservice, on s'aperçoit que l'usage est à la fois très rapide et souvent plus important que ce qui était prévu. Il n'y a qu'à prendre l'exemple du lancement de "impots.gouv.fr" afin de réaliser sa déclaration de revenus en ligne. Prenons un autre exemple : lorsque le Conseil d'Etat a généralisé la procédure de télérecours il y a douze mois, soit la gestion de la procédure de contentieux administratif entièrement dématérialisée, on a constaté qu'au bout de 6 mois, 80% de la population éligible utilisait ce service électronique. Il y a là une sorte d'accélération de l'usage par rapport à ce qu'on a pu prévoir.

Si l'on considère maintenant le thème de la fracture numérique, un certain nombre de pratiques demeurent, rendant encore possible le fait de faire des déclarations administratives sous format papier.

Peut-on espérer que l'e-administration puisse un jour devenir aussi simple et pratique que les usagers et les administrateurs le souhaitent ? 

Le grand défi réside dans le fait que l'e-administration puisse apporter une couche de simplicité à des procédures sans que, d'un point de vue administratif et juridique, celles-ci soient simplifiées. On voit bien que l'e-administration simplifie la relation avec le guichet ; le guichet électronique est plus simple d'utilisation que la relation entre plusieurs guichets. Là où le pari de l'e-administration ne serait pas complètement réalisé, c'est si on n'en profitait pas pour simplifier en amont la réglementation et les procédures administratives. A mon avis, il ne faut pas mettre une couche – électronique - de simplification sur des procédures et des réglementations qui resteraient toujours compliqués.

 

Propos recueillis par Thomas Sila

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

07.

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

03.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires