En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 15 heures 9 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 16 heures 29 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 17 heures 44 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 18 heures 21 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 20 heures 40 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 22 heures 8 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 22 heures 49 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 22 heures 50 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 22 heures 51 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 15 heures 54 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 17 heures 4 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 18 heures 11 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 19 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 21 heures 18 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 21 heures 40 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 22 heures 24 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 22 heures 49 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 22 heures 51 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 22 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Passionnant

Nuit Debout, Macron partout, Rama Yade, Hijab Day et compagnie : pourquoi tant d’obsession médiatique pour des sujets déconnectés de la réalité des Français

Publié le 25 avril 2016
Parce qu'ils cherchent des histoires à raconter, que le "manque d'actualité" (vraiment intéressante) se fait sentir, ou tout simplement par manque de temps, les journalistes peuvent parfois amplifier des événements sans lien avec leur véritable importance dans la réalité. La preuve cette semaine...
Philippe Moreau-Chevrolet est communicant et co-fondateur de l'agence de conseils en communication MCBG Conseil.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Moreau-Chevrolet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Moreau-Chevrolet est communicant et co-fondateur de l'agence de conseils en communication MCBG Conseil.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Parce qu'ils cherchent des histoires à raconter, que le "manque d'actualité" (vraiment intéressante) se fait sentir, ou tout simplement par manque de temps, les journalistes peuvent parfois amplifier des événements sans lien avec leur véritable importance dans la réalité. La preuve cette semaine...

Atlantico : On constate souvent que certains sujets occupent une place considérable et durable dans les médias, parfois de manière tout à fait disproportionnée en comparaison avec leur importance dans le réel ou dans les préoccupations de la majorité de la population. Pas une semaine sans sa ou ses "bulle(s) médiatique(s)". Vous qui scrutez et analysez avec attention les médias, quel est le sujet majeur de la semaine dont vous pensez qu'il n'a quasiment aucune existence dans la réalité ?

Philippe Moreau-Chevrolet : Parmi les bulles médiatiques de la semaine, il faut citer en premier lieu la candidature de Rama Yade à l'élection présidentielle. C'est un non-évènement, car elle est certes très populaire, mais politiquement elle ne pèse plus rien. Sa présence au journal de 20h de TF1 jeudi soir semble tout à fait disproportionnée par rapport à la réalité de son poids politique et la seule probabilité qu'elle remporte l'élection présidentielle, ou qu'elle accède au second tour, voire même qu'elle y joue un rôle important, est quasiment nulle.

Les médias s'intéressent à elle car, personnalité de droite, elle décide de tenter sa chance en dehors du cadre de la primaire. Si elle avait été une candidate de plus à la primaire, elle n'aurait pas eu autant de couverture médiatique.

Cette semaine, les médias ont continué à couvrir de manière particulièrement intense les manifestations de Nuit debout. N'y a-t-il pas également là une disproportion entre, d'une part un évènement assez limité en termes de participants et d'impact politique, et d'autre part l'attention très élevée qu'y portent les médias ?

Il y a une très forte couverture médiatique de Nuit debout qui est pourtant un événement essentiellement parisien, et ne constitue pas à proprement parler une manifestation de masse.

Cette attention s'explique, en partie, par le fait que les journalistes et les observateurs cherchent depuis le début du quinquennat où va se faire le réveil politique de la gauche de la gauche. Dès que des signes donnent le sentiment que ce réveil est en train de se produire, les projecteurs se braquent dessus. On craint de passer à côté d’un événement qui pourrait se révéler important. En l'occurrence, il se pourrait que nous ayons surévalué Nuit debout. Mais seul l’avenir le dira.

Par ailleurs, la géographie a toujours une importance dans l'intérêt plus ou moins fort des médias pour un évènement. On retrouve cette logique dans la "loi du mort kilométrique", que connaissent tous les journalistes. Plus un événement est éloigné, moins il intéresse. Un mort à Paris suscite plus d'intérêt que 200 morts à l'autre bout du monde. Les plus grandes rédactions de France se trouvent à Paris. Ce qui se passe à Paris a donc infiniment plus de répercussions dans les médias que ce qui se passe à l'étranger et même en régions. Par ailleurs, les médias sont de plus en plus sensibles aux tendances dominantes sur les réseaux sociaux, en particulier Twitter. Or beaucoup d’influenceurs sont parisiens.

Que dire de l'emballement médiatique autour du "Hijab day", cet événement organisé par des étudiants de Sciences Po incitant les étudiant de l'école à porter le voile pendant une journée en solidarité avec les musulmanes voilées ?

L'emballement médiatique autour du "Hijab day" est parti d'un simple évènement créé sur Facebook. C'est donc un micro-événement qui a pris des proportions considérables dans les médias cette semaine. Cela s'explique par le fait que la question du voile et de l'islam en général est sensible dans l'opinion. Dès qu'on touche à ces thématiques, on déclenche quoiqu'il arrive une tempête médiatique. C’est l'effet papillon appliqué aux médias. Le moindre petit évènement en lien avec l'islam prend des proportions immenses.

En l'espèce, la place majeure qu'a pris cette affaire dans les médias cette semaine est liée au fait qu'elle avait lieu à Sciences Po, qui est considéré par un grand nombre de gens comme le temple de l’élite. Or une grande partie de la droite, comme l’extrême-droite, accuse les élites de favoriser l'extension du port du voile et de brader le pays à l'islam.

Cette initiative partait d’une bonne intention - promouvoir la tolérance - mais ses organisateurs ne se sont pas rendu compte des forces qu'ils allaient mettre en mouvement. Même à gauche, une partie des militants et leaders d'opinion s'est structurée autour du Printemps républicain contre le port du voile et pour une laïcité stricte.

Dans les "bulles médiatiques" comment ne pas parler de l'omniprésence médiatique d'Emmanuel Macron… Y a-t-il une réalité dans l'opinion derrière tout cela ?

Le phénomène médiatique Macron est un peu différent des exemples cités précédemment. Tout d'abord parce qu'il y a une construction d'image qui est délibérée de sa part ; il entretient à dessein la machine médiatique. Par ailleurs, il s'agit de quelque chose de plus porteur que le phénomène de bulle médiatique qui entoure Rama Yade, pour prendre un exemple comparable. Enfin, Emmanuel Macron correspond aux aspirations des électeurs de voir émerger des personnalités neuves, non-politiques, modernes, aux parcours atypiques, qui présentent un profil différent de celui des autres personnalités politiques. En revanche, quand on regarde le détail des sondages, on s'aperçoit que sa popularité est essentiellement parisienne. Dans le reste du pays, sa popularité est bien moindre. Il en a d'ailleurs conscience lui-même, et son objectif semble de faire se rejoindre sa cote médiatique et sa cote politique. C’est son plus grand défi à ce jour.

Quel peut-être l'impact de la surmédiatisation sur la réalité d'un événement ? Autrement dit, un événement de faible importance dans la réalité, peut-il prendre plus d'importance grâce (ou à cause) de l'attention très forte que lui portent les médias ?

Il ne faut pas exagérer l’impact des médias sur le réel. Même si les médias surmédiatisent un événement comme l'hypothèse d'une candidature d'Emmanuel Macron, la candidature de Rama Yade, le "Hijab day" ou Nuit debout, cela n'a pas d'impact sur le réel car la population se méfie beaucoup et assimile, à tort le plus souvent, les journalistes aux élites. Or la défiance vis-à-vis des élites ne fait que croître. Pour que la couverture excessive d'un événement ait un impact sur le terrain, il va falloir que la réalité rejoigne l'image renvoyée par la loupe des médias. Concernant Macron par exemple, la surmédiatisation aura un impact sur le réel quand seront montés à travers tout le pays des comités de soutien. Alors, la surmédiatisation pourra avoir un effet démultiplicateur. Sinon, le soufflet retombera. Les gens sont assez lucides et critiques vis-à-vis de ce qu'ils peuvent lire, entendre et voir dans les médias. Ils ont appris à relativiser la réalité qu’on leur présente. Ils savent comment cela se passe, et si ce qui est présent dans les médias ne correspond pas à ce qu'ils peuvent constater dans la réalité, ils sont capables de comprendre qu'ils sont face à un phénomène médiatique. En France, le peuple est très politique, il y a une grande culture des médias. Il n'est pas si aisé que certains le pensent d'influencer l'opinion des Français. Elle est régie par des phénomènes plus profonds, plus souterrains, et plus sur le long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 25/04/2016 - 08:18
Les français n'aiment pas les politiques girouettes
Rama Yade, a été plutot populaire mais avec ses dents qui raillent le parquet et ses allers retours, elle fait penser à Bayrou. A force de changer sans arrêts, ils se discréditent. Maintenant personne n'en veut et si elle fait 1% il faudra qu'elle soit heureuse. Rama, prend donc un VRAI travail, t'est foutu en politique ....ou folle.
zouk
- 24/04/2016 - 11:51
La presse et les nouvelles implacablement nulles
Nous avons la presse que nous méritons.