En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

04.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

05.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 11 heures 3 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 14 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 19 heures 51 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 20 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 20 heures 44 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 21 heures 49 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 12 heures 15 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 14 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 17 heures 3 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 19 heures 25 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 19 heures 48 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 19 heures 59 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 20 heures 33 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 21 heures 17 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 21 heures 27 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 21 heures 56 min
Atlanti-culture

Devos, génial artificier des mots

Publié le 05 avril 2016
Dans le spectacle "Les fous ne sont plus ce qu'ils étaient" avec Elliot Jenicot, seul sur scène, la Comédie Française rend un formidable hommage à Raymond Devos et à sa logique jubilatoire de l'absurde.
Véronique Louvier-Jaulin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Louvier-Jaulin est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Paugam est un écrivain et journaliste français. Très impliqué dans le domaine de la culture, il a produit et animé de nombreuses émissions et chroniques pour la télévision, la radio et la presse écrite. Il est le cofondateur du site Culture Tops...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le spectacle "Les fous ne sont plus ce qu'ils étaient" avec Elliot Jenicot, seul sur scène, la Comédie Française rend un formidable hommage à Raymond Devos et à sa logique jubilatoire de l'absurde.

Thème

Ce spectacle est le second d'une série de quatre seuls en scène dans lesquels, à chaque fois, un comédien du Français présente des textes d'un auteur qu'il aime particulièrement.

Points forts

1 Le choix des textes est remarquable.

2 Leur accumulation accentue la perception, chez Devos, d'une logique jubilatoire de l'absurde à partir de l'utilisation des mots en cascades et, plus encore, en poupées russes.

3 Le travail de mémoire effectué par Elliot Jenicot est impressionnant car les textes sont vifs et intenses.

4 La construction du spectacle est très habile, donnant à l'ensemble un rythme constamment soutenu. Les intermèdes, drôles et bienvenus, créent une pause intelligente entre les sketchs.

   1h15: le timing est parfait.

5 Elliot Jenicot crée spontanément un lien de sympathie avec le public.

6 De ses antécédents au music-hall, Jenicot a gardé des talents exceptionnels de danseur et de mime. C'est vraiment un mime épatant: la danse du fou, le papillon, le fumeur de cigarettes etc...

7 On partage deux ou trois moments d'émotion forte. En particulier dans la dernière minute du spectacle, lorsque dans un petit carré de lumière ne reste plus que la casquette de l'artiste, sur laquelle est posé un nez de clown, tandis qu'Elliot Jenicot en appelle, "là-haut", à Raymond Devos dont on entend la voix quelques secondes.

Points faibles

Nous n'en avons pas trouvé.

En deux mots

Nous avons tous les deux aimé ce spectacle. Jusqu'où? Là, les avis divergent un peu:

1. VLJ:

          Les textes sont excellents, les rebondissements permanents. Mais Devos m'a manqué. Peut-être ai-je gardé un souvenir trop précis de ses spectacles et de leur contenu, de son jeu de scène et de sa présence si puissante...Mais je reconnais qu'Elliot Jenicot s'en sort très bien. Il rend les textes plus fluides et parfois plus compréhensibles. Donc pari gagné.

2. JP :

         Quand j'avais 20 ans, je trouvais Devos très intello et son personnage, si j'ose dire, un peu encombrant. D'où la divine surprise occasionnée par ce spectacle: la distance très intelligemment et très respectueusement prise par Elliot Jenicot, qui ne cherche à aucun moment à faire du Devos, donne tout à coup au texte une dimension beaucoup plus forte. J'ai été littéralement bluffé par ce génie des mots et de la mécanique des associations qu'avait Devos, cet artificier de la langue.

         Dix ans après sa mort, voici un hommage qui tombe à pic.

         Il y en a un autre, auquel Devos aurait toutes raisons d'être particulièrement sensible: c'est la très forte influence qu'il a pu exercer et exerce encore sur les générations qui l'ont suivi, d'André Sauvé à Michael Hirsch.

Une phrase

"Pour Dieu, l'imaginaire, c'est une vue de l'esprit".

Mais on pourrait en citer dix et plus:

        - "Ne rien faire, ça peut se dire mais ça ne peut pas se faire".

        - "Peut-être qu'à force d'enfoncer le même clou, on finit par s'y accrocher ?"

        - "Quand j'ai tort, j'ai mes raisons".

        - "Mesdames, messieurs, si vous n'avez rien à dire, on en parle" Etc...

Recommandation

ExcellentExcellent

Spectacle

Monologue

"Les fous ne sont plus ce qu'ils étaient"

Textes de Raymond Devos par Elliot Jenicot 

Informations

Comédie-Française

Studio-Théâtre

Galerie du Carrousel du Louvre

99 rue de Rivoli

Paris 1°

Jusqu'au 10 avril

Réservation : 01 44 58 15 15

www.comedie-francaise.fr

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
karenotsoa
- 06/04/2016 - 00:32
Très bon conseil...
Mais c'est complet depuis longtemps...