En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 8 heures 8 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 8 heures 29 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 21 heures 17 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 1 jour 41 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 3 heures 4 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 8 heures 12 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 19 heures 46 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 22 heures 12 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 1 jour 3 heures
Chardons ardents

L'Écosse peut-elle vraiment quitter le Royaume-Uni ?

Publié le 13 janvier 2012
Alex Salmond, Premier ministre écossais, a anticipé de quelques heures l'annonce de David Cameron, publiée ce mercredi, de vouloir organiser un référendum sur l'indépendance de l'Écosse. Conflits sur la date, nature de la question... Pourquoi tant de divergences ? Quels sont les enjeux d'une éventuelle indépendance de l'Écosse ?
Didier Revest est Maître de conférences en civilisation britannique à l’université de Nice-Sophia Antipolis.Il est spécialiste de l’Ecosse et du pays de Galles. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Revest
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Revest est Maître de conférences en civilisation britannique à l’université de Nice-Sophia Antipolis.Il est spécialiste de l’Ecosse et du pays de Galles. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alex Salmond, Premier ministre écossais, a anticipé de quelques heures l'annonce de David Cameron, publiée ce mercredi, de vouloir organiser un référendum sur l'indépendance de l'Écosse. Conflits sur la date, nature de la question... Pourquoi tant de divergences ? Quels sont les enjeux d'une éventuelle indépendance de l'Écosse ?

C’est fait ! Le Premier ministre écossais Alex Salmond (leader du Parti nationaliste, actuellement à la tête du parlement régional d’Edimbourg) a divulgué hier l’information tant attendue : le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse aura lieu à l’automne 2014. Ce devrait être une année phare puisqu’elle verra également (et entre autres) les célébrations du sept centième anniversaire de la bataille de Bannockburn, lourde défaite anglaise, ainsi que la tenue à Glasgow des Jeux du Commonwealth.

Cette annonce, qualifiée par la presse outre-Manche de « surprise », est le dernier épisode en date dans la lutte acharnée, tantôt feutrée, tantôt musclée, que se livrent les nationalistes écossais et le gouvernement de coalition de David Cameron depuis plus d’un an, afin de s’assurer la haute main sur l’organisation du référendum lui-même (timing et nature de la question posée étant naturellement un enjeu de taille).

Le gouvernement régional écossais considère être dans son bon droit car il a remporté le plus démocratiquement du monde une confortable majorité de sièges en 2011. A l’inverse, le gouvernement de Londres fait valoir que la Constitution lui garantit la priorité en la matière. Ce dernier a annoncé aujourd’hui qu’il était néanmoins prêt à déléguer la mise en place du référendum, mais avec une clause (dont la validité reste à établir) précisant qu’il devrait être tenu entre le début et la mi-2013.

Certes, l’impopularité chronique en Ecosse des conservateurs de M. Cameron l’oblige à interpréter la règle constitutionnelle avec souplesse (bien qu’il demeure persuadé que l’incertitude liée à l’issue du référendum est néfaste pour l’économie), mais rien ne dit par ailleurs que ce qui apparaît à cette heure comme une victoire nationaliste ne se retournera pas à terme contre Alex Salmond. Son propre parti est divisé sur la nature de la question à poser : faut-il proposer une option intermédiaire, entre statu quo et indépendance totale ? On peut en outre l’accuser de parler au nom de l’Ecosse alors que sa majorité parlementaire a été acquise grâce à 45 % des voix dans un scrutin qui a mobilisé à peine plus d’un Écossais sur deux.

La situation économique étant ce qu'elle est, les nationalistes n’ont aucun intérêt à précipiter le calendrier. Certains en appellent déjà à la création d’une commission indépendante chargée de la dimension purement technique du référendum. Ils jugent que l’essentiel est ailleurs : il est impératif que les électeurs se concentrent sur le cœur du problème : que signifierait, économiquement et socialement, l’indépendance de leur pays ?

La plus grande prudence doit être de mise quant à savoir si une majorité de l’électorat écossais songe à suivre les nationalistes. Ces derniers voient dans le pétrole de la mer du Nord et l’autonomie politique les deux leviers permettant de régler enfin toutes les difficultés. Au mieux, les sondages créditent l’option indépendantiste d’environ 35 %. Il semblerait plutôt, si l’on en croit des études récentes, que trois Écossais sur cinq préfèrent un net approfondissement de la « devolution » (le transfert d’une partie du pouvoir politique) lancée à la fin des années 1990.

Le Royaume-Uni n'est pas prêt de se désunir, mais pourrait redistribuer ses cartes dans les années qui viennent.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

Commentaires (39)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Yr Awel
- 17/01/2012 - 13:30
Erig "Le plus fort" ? Le
Erig
"Le plus fort" ? Le choix est donc (toujours) entre deux options : "eux" ou "nous" ?
Erig Le Brun de La Bouëxière
- 17/01/2012 - 06:48
Arf. Faudrait-il toujours
Arf. Faudrait-il toujours être du coté du plus fort?
Yr Awel
- 16/01/2012 - 18:18
Erig Vous plaidez pour Plaid
Erig
Vous plaidez pour Plaid ? Noble cause : ils en ont bien besoin.