En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Napoléon superstar... sauf à Paris !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 5 heures 35 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 8 heures 21 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 8 heures 44 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 10 heures 5 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 11 heures 12 sec
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 11 heures 16 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 11 heures 36 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 4 heures 57 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 6 heures 19 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 8 heures 25 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 9 heures 16 sec
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 10 heures 51 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 11 heures 23 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 11 heures 45 min
© Reuters
© Reuters
Les attaques de la bien-pensance

L’agaçant fantasme de l’islamophobie française

Publié le 14 mars 2016
L’islamophobie est le grand terme à la mode pour stigmatiser les discours sur la nécessaire acceptation des principes républicains par la minorité musulmane de France. Mettre en garde contre les dérives sectaires, sexistes, radicales, les discours négateurs de nos traditions propagés dans des fractions de plus en plus importantes de la communauté musulmane est encore pire: c’est forcément du racisme social qui est à l’oeuvre, de la xénophobie pure.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’islamophobie est le grand terme à la mode pour stigmatiser les discours sur la nécessaire acceptation des principes républicains par la minorité musulmane de France. Mettre en garde contre les dérives sectaires, sexistes, radicales, les discours négateurs de nos traditions propagés dans des fractions de plus en plus importantes de la communauté musulmane est encore pire: c’est forcément du racisme social qui est à l’oeuvre, de la xénophobie pure.

L’islamophobie dans le lexique de la stigmatisation

La stigmatisation est une technique d’argumentation bien connue. Au lieu d’aborder les faits et les dires, on préfère prêter à l’interlocuteur une intention négative et discréditer son propos en le plaçant sous une accusation générale qui permet de le rejeter en bloc. L’accusation d’islamophobie procède de ce réflexe, comme l’accusation du complotisme ailleurs, ou de racisme, ou de libéralisme, ou d’antisémitisme, ou d’homophobie.

Il existe, dans le débat public français, une dizaine de mots avec quelques superlatifs pour en qualifier le degré, qui permettent de faire taire les opposants.

C’est le cas du mot " libéralisme ", qui pointe son nez dès que l’on sort d’une apologie bêlante de l’Etat et la fiscalité à tout crin. Il se décline en ultra-libéralisme ou néo-libéralisme selon les cas. Ces petites cases permettent de condamner sans examen rationnel.

L’islamophobie procède de la même logique. Est islamophobe celui qui pointe les défauts de l’Islam. On se souviendra par exemple de la tempête soulevée à Libération en décembre 2015 par un article considérant que le port de l’abaya par une jeune musulmane dans le métro à Paris constituait une défaite pour le féminisme. Le recours à la stigmatisation est ici inévitable: comme il est évident et rationnel que le port de l’abaya est dégradant pour la femme, seule l’insulte et l’accusation d’hérésie permettent de " traiter " le contradicteur. L’auteur de l’article fut immanquablement traité de raciste.

L’islamophobie et le deux poids deux mesures

L’exemple de l’article sur l’abaya illustre à merveille l’asymétrie de comportement, au sein de la gauche humaniste, vis-à-vis de l’oppression.

Les Français sont quotidiennement assaillis de statistiques sur la discrimination dont les femmes sont victimes en France. Le portrait en creux dessiné du Français est celui d’un horrible macho qui refuse de voir les femmes accéder au pouvoir, qui bat sa femme, la tue, l’exploite, la domine. Il ne viendrait à l’esprit de personne de considérer ce traitement médiatique stéréotypé comme l’expression d’un racisme anti-français.

Ceux qui s’avisent d’aborder le sujet à propos des sociétés musulmanes ou des pratiques musulmanes en France ne bénéficient pas de la même bienveillance. La querelle interminable à propos de Kamel Daoud l’a montré. Oser dire que le traitement de la femme dans le monde musulman n’est pas conforme au principe d’égalité appelle forcément à un procès digne de l’Inquisition.

A titre d’exemple, je lis dans la presse africaine cet article:

Manifestement, nos grands débats sur l’égalité homme-femme et le respect des règles républicaines en France n’ont pas atteint le continent africain.

Il faudra quand même bien qu’on nous explique un jour les raisons pour lesquelles, dans les réflexes de la gauche humaniste, les vérités en-deçà des Pyrénées sont des erreurs au-delà.

L’islamophobie et la haine de soi en Occident

Il faut évidemment une énorme dose de détestation de soi pour penser qu’affirmer nos valeurs revient à détester celle des autres.

Car que reproche-t-on au juste aux " islamophobes " en Occident? D’aimer notre héritage, de croire aux valeurs démocratiques, à la liberté, à l’égalité, à la fraternité. De vouloir préserver une culture millénaire qui a apporté progrès et lumière à l’ensemble de l’humanité.

Et que reprochent les " islamophobes " aux musulmans? de porter, par la religion, un projet politique qui entre en collision avec notre conception de la démocratie. Rappelons-le, l’Islam est entré dans l’âge des Lumières avec la conviction que la modernité passait naturellement par une subordination de la société à la religion. C’est la grande différence entre le monde arabo-musulman et le monde européen. Dans l’un, le progrès de la société est passé par une sécularisation de la société. Dans l’autre, le progrès suppose l’inverse.

Il est fascinant de voir que ce constat historique dressé par des intellectuels arabes fait l’objet d’un procès en sorcellerie en Europe. Mais peut-être n’y a-t-il plus de place pour la raison dans la gauche rationaliste. Cette dernière a cru s’émanciper de ses racines religieuses, mais son discours est tout entier dicté par une culpabilité très chrétienne de ce qu’elle est.

 

La solution viendra-t-elle du monde musulman?

Alors que les intellectuels européens se mettent la rate au court-bouillon pour nier des évidences connues de tous, la solution au problème du radicalisme musulman viendra peut-être du monde musulman lui-même. C’est en tout cas ce que semble dire la presse du Maghreb à propos du régime égyptien. Je recommande chaleureusement la lecture de cet article qui en dit long sur le décalage de perception entre ceux qui s’assument et ceux qui se détestent.

 

Cet article a été initialement publié sur le blog d'Eric Verhaeghe

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Napoléon superstar... sauf à Paris !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Borgowrio
- 15/03/2016 - 09:47
Incontournable Coran
Que la solution vienne du monde musulman , j'en doute , vu que le problème vient du monde musulman , justement . L'esprit du Coran ne sera jamais désavoué , même par les musulmans modérés ( gentils )
langue de pivert
- 15/03/2016 - 09:46
:-(
Une phobie est une une peur irrationnelle de quelque chose ! Personnellement j'ai pour l'islam du mépris et du dégout (et je sais pourquoi de façon rationnelle) mais pas de peur ! Faut arrêter avec islamophobie !
Outre-Vosges
- 14/03/2016 - 19:33
Autres temps, autres mensonges
Ceux qui se déchainent contre l’islamophobie peuvent être classés en deux catégories : ou bien il s’agit de musulmans qui pratiquent la taqiya (le droit de mentir pour le bien de l’islam), ou bien il s’agit de ceux que les communistes appelaient entre eux des « idiots utiles », du genre de Sartre qui ne craignait pas d’affirmer en 1954 : « La liberté de critique est totale en URSS et le citoyen soviétique améliore sans cesse sa condition au sein d'une société en progression continuelle ». Aujourd’hui la mode a changé : ce n’est plus le marxisme qu’on défend mais l’islamisme.