En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 4 heures 58 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 6 heures 27 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 7 heures 47 min
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 8 heures 42 min
light > Science
découverte scientifique
Des ingénieurs du MIT ont mis au point le matériau le plus noir de tous
il y a 10 heures 15 min
pépites > Terrorisme
Retour de tous les djihadistes en France ?
Des familles françaises de djihadistes portent plainte contre Jean-Yves Le Drian
il y a 11 heures 29 min
décryptage > Politique
analyse des résultats de votes des Régionales

Les deux France, celle qui taxe et celle qui paye

il y a 12 heures 48 min
décryptage > France
La fête hélas est finie

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Economie
politique monétaire

Le cri désespéré de Mario Draghi : « la politique fiscale doit devenir le principal instrument de la politique conjoncturelle ! »

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico business

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

il y a 14 heures 30 min
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 5 heures 49 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 7 heures 13 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 8 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"LECTURES D'ETE": "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Science
nouvelle exoplanète k2-18B

Pourquoi la super-terre découverte par les astronomes est moins intéressante en soi que les méthodes qui ont permis de la repérer

il y a 10 heures 41 min
pépite vidéo > Justice
justice a été rendue
Condamné à 10 jours de prison pour cruauté envers un requin
il y a 12 heures 17 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La nouvelle Bataille d’Angleterre

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Europe
La hausse de l’énergie ne s’arrête-t-elle donc jamais ?

Taxe carbone européenne : la fausse bonne idée

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Politique
rentrée politique

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Economie
Nouveau livre

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

il y a 14 heures 38 min
© Reuters
© Reuters
Travailler moins pour gagner plus

250e anniversaire du concours : l'agrégation, une "tradition d'avenir" contestée

Publié le 09 mars 2016
Alors que les étudiants qui ont durement préparé leur agrégation s’apprêtent à passer difficilement leur concours en période de contestation sociale, il est important de revenir sur le prestige et les tensions qui entourent ce statut professoral. 250 ans après le premier concours, les acteurs de l'enseignement s'interrogent.
Ancienne rectrice de l'académie de Limoges (2008 à 2010) et de Poitiers (2010 à 2012). Agrégée en sciences du médicament, elle a publié chez Albin Michel : La réforme… oui mais sans rien changer.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Martine Daoust
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancienne rectrice de l'académie de Limoges (2008 à 2010) et de Poitiers (2010 à 2012). Agrégée en sciences du médicament, elle a publié chez Albin Michel : La réforme… oui mais sans rien changer.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les étudiants qui ont durement préparé leur agrégation s’apprêtent à passer difficilement leur concours en période de contestation sociale, il est important de revenir sur le prestige et les tensions qui entourent ce statut professoral. 250 ans après le premier concours, les acteurs de l'enseignement s'interrogent.

Atlantico : Il y a 250 ans, pour combler le vide laissé par l'exil des Jésuites, l'agrégation était créée pour former des professeurs compétents. En 1950, pour répondre entre autres à la démocratisation de l'enseignement, était créé le statut de CAPES, plus facile d'obtention, avec lequel le statut d'agrégation cohabite depuis. Qu'est-ce qui justifie cette dualité ? 

Martine Daoust : Il s’agit de savoir ou non si l’on veut une filière d’excellence dans le professorat. Le fait de présenter l’agrégation comme tel montre qu’on oublie bien souvent l’autre voie d’excellence, celle du doctorat. Quand on sait qu’on observe aujourd’hui un refus systématique quand il s’agit d’envisager des processus de sélection en master à l’Université, il faut voir dans le maintien du statut d’agrégé un reliquat d’une éducation élitiste que l’on semble parfois décrier trop facilement aujourd’hui. Mais aussi déplorer ce privilège au sein des élites de l’éducation.

Nécessaire pratiquement pour être titulaire en classe préparatoire, l'enseignant agrégé représente une certaine vision de l'enseignement supérieur que décrient les tenants d'une vision plus égalitaire. En quoi est-ce symptomatique de notre façon de concevoir l'éducation ?

Les enseignants agrégés sont reconnus pour leur forte connaissance disciplinaire. Ainsi ils ont une propension à transmettre plus de connaissances, avec une certaine méthodologie de travail qui est parfois décriée comme en décalage avec les attentes des élèves, parents et chefs d’établissement. On peut en effet s’interroger sur le but d’une telle visée pédagogique en classe de lycée, voire de collège pour une partie d’entre eux. Il faut savoir cependant que notre modèle ne pousse pas nécessairement les agrégés à devenir enseignants. Ils sont très nombreux à abandonner leur mission éducative pour d’autres activités, et le diplôme d’agrégé a de fait une certaine valeur sur le marché du travail. 

Il est important de souligner que le statut de l’enseignant agrégé induit trois heures de travail en moins par semaine et une rémunération de 25% supérieure à celle du CAPES. C’est le seul système où celui qui travaille le plus est payé le moins. 

Il existe ensuite une possibilité pour les titulaires du CAPES de passer agrégé en fin de carrière, et ce pour récompenser leur excellence. Ce mouvement est marginal et représente moins de 10% des agrégations. 

Cependant, il faut dire que l’on peut faire autre chose que l’agrégation et être un excellent spécialiste.

L'école change, mais finalement assez peu le statut de cet enseignant. Peut-on envisager une évolution de ce statut ?

C’est une question très politique... Il me semble qu'une hausse des rémunérations de ceux qui travaillent plus serait une bonne possibilité à étudier pour sortir de ce système très inégalitaire. On pourrait dire la même chose en regardant les conditions salariales de l’université, qui coûte en plus très cher ! Et trouver un moyen pour maintenir un niveau d’exigence et de travail pour l’agrégation comparable à celui que l’on peut trouver à l’université.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lafayette 68
- 09/03/2016 - 11:27
"Utilisation" intelligente des agrégés dans le secondaire
Si l'on considère qu'ils sont fort utiles car jugés supérieurs aux certifiés, il faut leur donner les responsabilités spécifiques qui vont avec leur niveau , leurs horaires , leurs salaires:
Exemples:
-Correction des copies de bac et vice présidence du jury uniquement par eux et elles (femmes 70%des professeurs)
-Ils ont toutes les classes d'examen en responsabilité au lycée (et les professeurs certifiés qui compléteraient le service seraient payés comme eux)
-ils sont tous désignés professeurs principaux
-ils sont tous coordonnateurs de leurs disciplines
-ils organisent des réunions avec leurs collègues par discipline.
Lafayette 68
- 09/03/2016 - 10:15
titre
remarque avec un r (!!!)
Lafayette 68
- 09/03/2016 - 09:48
Suite: une autre petite remaque
Un élève de lycée se moque bien ( il ne sait pas )d'avoir un professeur certifié ou agrégé pour préparer son bac. Il ne voit pas la différence: il apprécie les qualités humaines et pédagogiques,son écoute, sa patience .Il a totalement confiance quant à son niveau théorique dans sa discipline (bac plus 4 ou 5 ). Les questions pointues de l'agrégation ne le concernent pas.En janvier,par exemple, il a devant lui un professeur certifié qu'il apprécie .Si son professeur réussit l'agrégation au concours interne en avril ou en juin en externe, il ne verra pas la différence. Le professeur sera lui récompensé en gardant les mêmes responsabilités au lycée et devant ces mêmes élèves:mais 3h de cours en moins car jugé très bon par un jury de "cadors" et 25% de salaire en plus ! Abberant !