En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Anne Sinclair, porte-parole de DSK

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 25 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 14 heures 50 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 16 heures 38 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 18 heures 38 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 20 heures 16 sec
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 20 heures 42 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 13 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 14 heures 55 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 17 heures 27 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 19 heures 31 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 19 heures 51 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 20 heures 37 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 10 heures
© Flickr
© Flickr
Dominantes

Angela, Christine, Janet et Hillary… les nouvelles maîtresses du monde : 2016 sera-t-elle l'année de la bascule du pouvoir vers les femmes ?

Publié le 11 mars 2016
La journée de la femme de cette année nous permet d'entrevoir la féminisation des postes de pouvoir. Si dans les faits l'identité sexuelle est moins jugée pour laisser place à la compétence, il faut voir dans la présence des femmes à ces positions clés une évolution sociétale importante en Occident.
Nicole Bacharan est historienne et politologue, spécialiste de la société américaine et des relations transatlantiques.Elle a co-écrit avec Dominique Simonet  "11 septembre le jour du chaos" (Perrin, à paraître le 18 août 2011).Son prochain livre est Le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicole Bacharan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicole Bacharan est historienne et politologue, spécialiste de la société américaine et des relations transatlantiques.Elle a co-écrit avec Dominique Simonet  "11 septembre le jour du chaos" (Perrin, à paraître le 18 août 2011).Son prochain livre est Le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La journée de la femme de cette année nous permet d'entrevoir la féminisation des postes de pouvoir. Si dans les faits l'identité sexuelle est moins jugée pour laisser place à la compétence, il faut voir dans la présence des femmes à ces positions clés une évolution sociétale importante en Occident.

Atlantico : La Journée de la Femme millésime 2016 pourrait avoir une saveur toute particulière, si elle était celle de l'année où Hillary Clinton devenait présidente des Etats-Unis, c'est-à-dire la personne la plus puissante du monde. Il y a fort à parier que la chose ne surprendrait pas réellement l'opinion ; on sait que des postes majeurs de l’exécutif occidental sont déjà tenus par des femmes aujourd'hui : Dilma Rousseff au Brésil, Janet Yellen à la FED, Christine Lagarde au FMI ... Qu'est-ce qui explique cette "féminisation", encore difficile à imaginer il y a quelques décennies à peine, de ces très hautes fonctions ? Comment y sont-elles parvenues ?

Nicole Bacharan : C’est un mouvement très général qui découle tout d’abord d’un accès progressif des femmes à l’éducation et d’années de lutte féministe. Il y a aussi tous les efforts mis en place pour imposer plus de parité. Je ne crois pas que les femmes soient intrinsèquement meilleures dirigeantes que les hommes : certaines le sont, d’autres pas.

Est-on en train de passer un cap symbolique important d'un point de vue historique, comme l'élection de Barack Obama a pu l'être dans un autre registre ?

Il est vrai qu’une présidente des Etats-Unis serait un symbole fort et emblématique, et il me semble que la majorité des Américains accepterait tout à fait l’idée d’avoir une présidente. Je ne sais pas si cette femme est Hillary Clinton, mais viendra un jour une pionnière qui quand elle aura poussé la porte, laissera entrer les autres avec elle. Cette féminisation devient banale. Barack Obama avait passé ce cap ; aujourd’hui il me semble que tout le monde oublie qu’il est noir, et il me semble qu’une femme très influente comme Christine Lagarde n’est plus jugée en tant que femme. C’est une belle et grande femme : cela ne veut donc pas dire qu’elle a perdu sa féminité en route. Mais celle-ci n’est plus ce que tout le monde remarque : aujourd’hui, c’est sa compétence. En ce sens c’est un cap symbolique mais dans les faits, elle est une dirigeante avant d’être une femme aux yeux du public

Ces personnalités ont-elles une pratique du pouvoir spécifique en tant que femmes ? Le fait que ces postes clés soient désormais aux mains de femmes bouleversera-t-il les grands équilibres du monde, ou tout continuera-t-il comme avant ?

J’espère ne pas tomber dans des lieux communs, mais dans mon expérience des femmes dirigeantes, je dirai qu’elles ont une faculté qu’ont moins les hommes d’accepter qu’on les contredise. Quand elles s’aperçoivent qu’elles font fausse route, que les faits sont contre elles, je les trouve beaucoup plus capable d’envisager des alternatives. C’est peut-être lié au fait que la plupart des femmes doivent jongler entre de multiples registres toute la journée (entre vie professionnelle, vie privée, de famille), ou au fait que malgré tout elle reste encore et toujours essentiellement responsable de l’aspect pratique de la vie. C’est difficile à dire, mais je les trouve plus réceptives, plus à même de sortir de la théorie pour se confronter au réel.

Il n’y a rien de spécifiquement féminin chez Christine Lagarde ou chez Janet Yellen. Ces deux femmes me paraissent très compétentes mais je n’ai pas le sentiment qu’elles aient encouragé l’avènement d’une économie plus humaine prenant plus soin des gens en bas de l’échelle sociale. Elles essaient au mieux de faire tourner l’économie, du monde pour l’une, des Etats-Unis pour l’autre. Par contre, en politique, il y a peut-être plus de cela. Il est vrai qu’Hillary Clinton essaie d’arriver au pouvoir en mettant en avant son engagement durable et sincère pour les femmes et les enfants. Cela a vraiment été la cause de son choix d’entrée en politique vers l’âge de 20 ans, elle a maintenant une vraie crédibilité à ce sujet.

Une des choses qui pousse vraiment les questions féministes sur le devant de la scène, c’est la transformation démographique aux Etats-Unis et la transformation des modes de vie : à l’heure actuelle, en dépit des aspects flamboyants de certaines revendications religieuses, la majorité des Américains ne sont pas mariés (51% des femmes ne sont pas mariées), cela veut dire que d’une certaine manière, elles sont chefs de famille. Elles considèrent que le mariage ne leur apporterait rien de plus : elles peuvent avoir une "vie à deux" tout à fait satisfaisante sans être mariée, elles peuvent avoir des enfants sans être mariées, elles peuvent investir, voyager, voter, fonder des entreprises. Elles n’ont pas de limites parce qu’elles n’ont pas le statut de femme mariée mais elles ont des responsabilités très lourdes. Les questions de garde d’enfants, de crèche, d’égalité des salaires, d’augmentation du salaire minimum (car ce sont les femmes en majorité qui sont au salaire minimum), de santé, de soins médicaux (car les femmes ont des besoins de santé spécifiques) sont des questions féminines devenues centrales dans les campagnes électorales du fait de la transformation démographique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Anne Sinclair, porte-parole de DSK

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 08/03/2016 - 16:44
Pour .que la France n'aille
Pour .que la France n'aille pas vers son déclin, le vieil adage du Moyen-Age disait :" il ne faut pas que le Royaume tombe en quenouille".
Est-ce valable pour l'Occident d'aujourd'hui, déjà en quenouille sous bien des aspects, alors que les puissance montantes, les Russie, les Chine et autres sont dans les mains d'affreux "machos" nullards. Tenter l'expérience du pouvoir suprême aux femmes est sans doute séduisant si l'on en a le gout de l'aventure, mais n'est-ce pas courir un grand risque, surtout si "femme" veut dire "féminisme". Alors là, c'est perdu d'avance....
Aldebaran45
- 08/03/2016 - 12:38
Bemol
Une suggestion, il faudrait éplucher les statistiques plus en détail avant de suggérer que le célibat de 51% des americaines serait toujours voulu ou même une bonne chose. Les mères célibataires ou divorcées (et leurs enfants) sont aussi très souvent dans des situations de paupérisation, notamment les femmes noires qui vivent très rarement en couple. Les féministes diront certes que mieux vaut pas de mariage qu'un mauvais mariage, mais la facilité avec laquelle on divorce aujourd'hui et la tolérance des naissances hors mariage avantage tout de même beaucoup les hommes volages ou en position dominante (salaire et statut). Il me semble qu'en parlant du célibat comme d'une liberté Mme Bacharan pense peut-être surtout aux femmes issues des CSP supérieures. Ceci dit la progression des femmes aux postes de responsabilité est indéniablement une bonne chose.