En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

03.

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

04.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

05.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

06.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

07.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 18 min 5 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 13 heures 54 min
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 14 heures 41 min
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 16 heures 9 min
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 18 heures 40 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 20 heures 18 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 20 heures 54 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 21 heures 39 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 23 heures 47 min
décryptage > Economie
Impact du coronavirus

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

il y a 33 min 20 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 14 heures 7 min
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 15 heures 9 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 16 heures 59 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 19 heures 16 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 20 heures 34 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 22 heures 2 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 23 heures 13 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 1 jour 8 min
© Flickr
© Flickr
Dominantes

Angela, Christine, Janet et Hillary… les nouvelles maîtresses du monde : 2016 sera-t-elle l'année de la bascule du pouvoir vers les femmes ?

Publié le 11 mars 2016
La journée de la femme de cette année nous permet d'entrevoir la féminisation des postes de pouvoir. Si dans les faits l'identité sexuelle est moins jugée pour laisser place à la compétence, il faut voir dans la présence des femmes à ces positions clés une évolution sociétale importante en Occident.
Nicole Bacharan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicole Bacharan est historienne et politologue, spécialiste de la société américaine et des relations transatlantiques.Elle a co-écrit avec Dominique Simonet  "11 septembre le jour du chaos" (Perrin, à paraître le 18 août 2011).Son prochain livre est Le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La journée de la femme de cette année nous permet d'entrevoir la féminisation des postes de pouvoir. Si dans les faits l'identité sexuelle est moins jugée pour laisser place à la compétence, il faut voir dans la présence des femmes à ces positions clés une évolution sociétale importante en Occident.

Atlantico : La Journée de la Femme millésime 2016 pourrait avoir une saveur toute particulière, si elle était celle de l'année où Hillary Clinton devenait présidente des Etats-Unis, c'est-à-dire la personne la plus puissante du monde. Il y a fort à parier que la chose ne surprendrait pas réellement l'opinion ; on sait que des postes majeurs de l’exécutif occidental sont déjà tenus par des femmes aujourd'hui : Dilma Rousseff au Brésil, Janet Yellen à la FED, Christine Lagarde au FMI ... Qu'est-ce qui explique cette "féminisation", encore difficile à imaginer il y a quelques décennies à peine, de ces très hautes fonctions ? Comment y sont-elles parvenues ?

Nicole Bacharan : C’est un mouvement très général qui découle tout d’abord d’un accès progressif des femmes à l’éducation et d’années de lutte féministe. Il y a aussi tous les efforts mis en place pour imposer plus de parité. Je ne crois pas que les femmes soient intrinsèquement meilleures dirigeantes que les hommes : certaines le sont, d’autres pas.

Est-on en train de passer un cap symbolique important d'un point de vue historique, comme l'élection de Barack Obama a pu l'être dans un autre registre ?

Il est vrai qu’une présidente des Etats-Unis serait un symbole fort et emblématique, et il me semble que la majorité des Américains accepterait tout à fait l’idée d’avoir une présidente. Je ne sais pas si cette femme est Hillary Clinton, mais viendra un jour une pionnière qui quand elle aura poussé la porte, laissera entrer les autres avec elle. Cette féminisation devient banale. Barack Obama avait passé ce cap ; aujourd’hui il me semble que tout le monde oublie qu’il est noir, et il me semble qu’une femme très influente comme Christine Lagarde n’est plus jugée en tant que femme. C’est une belle et grande femme : cela ne veut donc pas dire qu’elle a perdu sa féminité en route. Mais celle-ci n’est plus ce que tout le monde remarque : aujourd’hui, c’est sa compétence. En ce sens c’est un cap symbolique mais dans les faits, elle est une dirigeante avant d’être une femme aux yeux du public

Ces personnalités ont-elles une pratique du pouvoir spécifique en tant que femmes ? Le fait que ces postes clés soient désormais aux mains de femmes bouleversera-t-il les grands équilibres du monde, ou tout continuera-t-il comme avant ?

J’espère ne pas tomber dans des lieux communs, mais dans mon expérience des femmes dirigeantes, je dirai qu’elles ont une faculté qu’ont moins les hommes d’accepter qu’on les contredise. Quand elles s’aperçoivent qu’elles font fausse route, que les faits sont contre elles, je les trouve beaucoup plus capable d’envisager des alternatives. C’est peut-être lié au fait que la plupart des femmes doivent jongler entre de multiples registres toute la journée (entre vie professionnelle, vie privée, de famille), ou au fait que malgré tout elle reste encore et toujours essentiellement responsable de l’aspect pratique de la vie. C’est difficile à dire, mais je les trouve plus réceptives, plus à même de sortir de la théorie pour se confronter au réel.

Il n’y a rien de spécifiquement féminin chez Christine Lagarde ou chez Janet Yellen. Ces deux femmes me paraissent très compétentes mais je n’ai pas le sentiment qu’elles aient encouragé l’avènement d’une économie plus humaine prenant plus soin des gens en bas de l’échelle sociale. Elles essaient au mieux de faire tourner l’économie, du monde pour l’une, des Etats-Unis pour l’autre. Par contre, en politique, il y a peut-être plus de cela. Il est vrai qu’Hillary Clinton essaie d’arriver au pouvoir en mettant en avant son engagement durable et sincère pour les femmes et les enfants. Cela a vraiment été la cause de son choix d’entrée en politique vers l’âge de 20 ans, elle a maintenant une vraie crédibilité à ce sujet.

Une des choses qui pousse vraiment les questions féministes sur le devant de la scène, c’est la transformation démographique aux Etats-Unis et la transformation des modes de vie : à l’heure actuelle, en dépit des aspects flamboyants de certaines revendications religieuses, la majorité des Américains ne sont pas mariés (51% des femmes ne sont pas mariées), cela veut dire que d’une certaine manière, elles sont chefs de famille. Elles considèrent que le mariage ne leur apporterait rien de plus : elles peuvent avoir une "vie à deux" tout à fait satisfaisante sans être mariée, elles peuvent avoir des enfants sans être mariées, elles peuvent investir, voyager, voter, fonder des entreprises. Elles n’ont pas de limites parce qu’elles n’ont pas le statut de femme mariée mais elles ont des responsabilités très lourdes. Les questions de garde d’enfants, de crèche, d’égalité des salaires, d’augmentation du salaire minimum (car ce sont les femmes en majorité qui sont au salaire minimum), de santé, de soins médicaux (car les femmes ont des besoins de santé spécifiques) sont des questions féminines devenues centrales dans les campagnes électorales du fait de la transformation démographique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 08/03/2016 - 16:44
Pour .que la France n'aille
Pour .que la France n'aille pas vers son déclin, le vieil adage du Moyen-Age disait :" il ne faut pas que le Royaume tombe en quenouille".
Est-ce valable pour l'Occident d'aujourd'hui, déjà en quenouille sous bien des aspects, alors que les puissance montantes, les Russie, les Chine et autres sont dans les mains d'affreux "machos" nullards. Tenter l'expérience du pouvoir suprême aux femmes est sans doute séduisant si l'on en a le gout de l'aventure, mais n'est-ce pas courir un grand risque, surtout si "femme" veut dire "féminisme". Alors là, c'est perdu d'avance....
Aldebaran45
- 08/03/2016 - 12:38
Bemol
Une suggestion, il faudrait éplucher les statistiques plus en détail avant de suggérer que le célibat de 51% des americaines serait toujours voulu ou même une bonne chose. Les mères célibataires ou divorcées (et leurs enfants) sont aussi très souvent dans des situations de paupérisation, notamment les femmes noires qui vivent très rarement en couple. Les féministes diront certes que mieux vaut pas de mariage qu'un mauvais mariage, mais la facilité avec laquelle on divorce aujourd'hui et la tolérance des naissances hors mariage avantage tout de même beaucoup les hommes volages ou en position dominante (salaire et statut). Il me semble qu'en parlant du célibat comme d'une liberté Mme Bacharan pense peut-être surtout aux femmes issues des CSP supérieures. Ceci dit la progression des femmes aux postes de responsabilité est indéniablement une bonne chose.